Menu

Notez
Livres

        

Le Dernier de son Espèce | Der Letzte seiner Art | Andreas Eschbach | 2003


Une fiche ajoutée dans nos cales par | 13/11/2011 | Lu 524 fois




Wow ! Une fois de plus, cet auteur m'en met plein la vue. Je dirais que c'est un roman d'aventure, de SF, voire d'espionnage, mais aussi une réflexion sur la vie, l'humanité, sur les choix et les raisons de ceux-ci. Bon, il y a quelques moments un peu gore, en particulier le début, mais franchement, il vaut vraiment la peine !



Le dernier de son espèce @ 2006 L'Atalante | Illustration de couverture @ Manchu
Le dernier de son espèce @ 2006 L'Atalante | Illustration de couverture @ Manchu

Illustration et quatrième de couverture

Dans un petit village de pêcheurs sur la côte occidentale irlandaise, un homme s'est retiré qui porte un lourd secret.

On lui avait promis l'avenir d'un surhomme : l'invalidité le guette aujourd'hui. Il se voyait devenir un héros : il est obligé de se cacher du monde. Il n'espère plus désormais que de vivre dans le calme et l'oubli le reste de son existence.

Or voici qu'un inconnu le recherche, que le passé brusquement lui surgit à la figure et que l'avenir s'obscurcit.

Car le secret de Duane Fitzgerald c'est lui-même.

Il est le dernier de son espèce.

François Chartier
Copyright @ François Chartier pour Le Galion des Etoiles. Tous droits réservés. En savoir plus sur cet auteur

𝗟𝗘 𝗚𝗔𝗟𝗜𝗢𝗡 𝗗𝗘𝗦 𝗘𝗧𝗢𝗜𝗟𝗘𝗦 𝗘𝗦𝗧 𝗨𝗡 𝗦𝗜𝗧𝗘 𝗦𝗔𝗡𝗦 𝗣𝗨𝗕𝗟𝗜𝗖𝗜𝗧É. 𝗩𝗼𝘂𝘀 𝗮𝗶𝗺𝗲𝘇 𝗻𝗼𝘀 𝗮𝗿𝘁𝗶𝗰𝗹𝗲𝘀, 𝗺𝗮𝘁𝗲𝗹𝗼𝘁𝘀 ? 𝗩𝗼𝘂𝘀 𝗽𝗼𝘂𝘃𝗲𝘇 𝗳𝗮𝗶𝗿𝗲 𝘂𝗻 𝗱𝗼𝗻 𝗲𝘁 𝗮𝗶𝗻𝘀𝗶 𝗻𝗼𝘂𝘀 𝘀𝗼𝘂𝘁𝗲𝗻𝗶𝗿 !

💬Commentaires

1.Posté par Mello VON MOBIUS le 29/04/2021 14:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mello
Après ''Des milliards de tapis de cheveux'', j'ai eu envie de lire d'autres bouquins du même auteur, et mon choix s'est porté sur ''Le dernier de son espèce''.
Moins vertigineux que les tapis de cheveux, ce livre-là est imprégné d'un fort sentiment de nostalgie, d’inéluctable, presque de regret. Cyborg vieillissant, Duane est retourné vivre en Irlande, la terre de ses ancêtres, et il vit un peu comme il peut. Loin de l'image de surhomme qu'il fantasmait étant enfant et qu'on imagine nous-même en entendant le mot ''cyborg'', ici le texte prend un aspect plus calme, plus dramatique quelque part. Peu importe ce qui dort dans son corps, Duane vieillit, Duane se traîne, Duane ressasse sa vie d'avant tout en étant retiré de sa vie d'aujourd'hui.
Au-delà de l'aspect sf, le livre est terriblement réaliste, et il aborde le thème de la vieillesse et de la santé qui défaille petit à petit avec beaucoup de subtilité. Le tout donne une histoire douce-amère, presque contemplative.

J'ai juste un petit bémol sur ce livre :
ATTENTION SPOILER !!
Le titre comme le synopsis révèlent dès le début que Duane est, ou en tout cas va être, le dernier de son espèce, et j'ai trouvé ça un peu dommage de dévoiler ainsi le pot aux roses. Personnellement j'adore lire au moins deux fois un livre : la première fois pour la découverte, la deuxième fois pour approfondir l'histoire et mettre en lumière ce qui est est réellement grâce aux révélations. Ici malheureusement, cette première étape est impossible, ce qui m'a un tout petit petit poil déçue.

Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes ou de commentaires ne vous appartenant pas. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.