Menu

Notez
Cale des livres

        

La dernière Machine | Jean-Marc de Vos | 2022


Un article ajouté/rédigé par | 08/12/2022 | Lu 197 fois




Illustration et quatrième de couverture

Copyright @ 2022 Jean-Marc de Vos | La dernière Machine
Copyright @ 2022 Jean-Marc de Vos | La dernière Machine
Tantôt alliées, tantôt ennemies, abhorrées un jour, adulées le lendemain, parfois dans la lumière, souvent dans l’ombre, elles ont accompagné toutes les aventures de l’humanité, de sa naissance à son extermination, ont nourri tous ses rêves et ont attisé toutes ses convoitises,

Permettez-moi de profiter de l’occasion pour vous en présenter quelques-unes : le céphalotransmetteur des Chtarrouk, Hadès, le perceur d’Angéon, les véto-transformations de Marcuse, le géocroiseur percuteur d’Hani, la dernière machine du docteur Reich, le Versatile Masked Face System, le miroir à intrication quantique régénérée, l’arche spirituelle de Tom, l’engin dans le mur de Jérémy, Darkness, la Vaticana et Voyager.

Ce sont toutes des « dernières machines » !

Quatorze nouvelles de Science-Fiction, Anticipation, Fantastique, 14 pépites qui renouent avec une SF « plaisir », ambiance Pulp – Old School garantie. Un recueil où l’auteur ratisse large : tous les lieux imaginables et inimaginables, toutes les époques, toutes les situations. Et puis, il y a toujours une machine.

Présentation de mon recueil de nouvelles

Depuis quelques années, dans un coin de mon disque dur, j’accumule des nouvelles de SFF (science-fiction, fantastique) avec lesquelles j’ai participé à des concours d’écriture, que j’ai soumises sur des forums, ou encore que j’ai proposées suite à des appels à textes.

Je n’avais jamais nourri le dessein de les rassembler dans un ouvrage, mais de mauvais camarades auteurs m’ont poussé à en mettre certaines davantage en lumière.

J’en ai sélectionné quatorze.

Huit d’entre elles atteignirent de modestes podiums, parfois à la première place, l’une figure dans un recueil des Artistes Fous Associés et deux autres sont en attente de publication.

J’en profite pour remercier les anthologistes de leurs autorisations. Pour agrémenter le bouquet, j’y ai rajouté trois récits inédits.

Ces histoires ont toutes été écrites en mode « plaisir », j’espère que vous en retirerez autant à les lire que moi lorsque je les ai couchées sur le papier.

Sommaire

1. Peur de rien!
2. Hadès
3. Ceux d'en bas
4. Bubble City
5. Hiver sur Martingale
6. La mère de toutes les peurs
7. La dernière machine de Reich
8. Exhibition
9. Haptophobique Transgression
10. Georges, Notre Sauveur
11. Droit dans le mur
12. La dernière séance
13. Bibliotheca Apostolica Vaticana
14. Les Murides

Ma page Facebook : 
👉 Jean-Marc De Vos (facebook.com)

Jean-Marc De Vos
Copyright @ Jean-Marc De Vos pour Le Galion des Etoiles. Tous droits réservés. En savoir plus sur cet auteur


💬Commentaires

1.Posté par Koyolite TSEILA le 17/12/2022 11:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

KoyoliteTseila
11. Droit dans le Mur

Comment réagiriez-vous si un vaisseau spatial miniature était « coincé » à l’intérieur du mur de votre salon et que ses occupants vous demandaient de l’aide pour les sortir de ce mauvais pas ? C’est le dilemme auquel se retrouve confronté Jérémy, qui vient d’acheter cet appartement et d’y emménager…

Un vaisseau spatial dans le mur de mon salon… En voilà une idée qu’elle est chouette, le pitch de départ m’a beaucoup plu ! J'imagine trop la scène et je me marre ! Une histoire de Science-fiction cocasse et divertissante. Franchement cool, même si j’ai vu arriver la chute grosse comme une montagne.

2.Posté par Koyolite TSEILA le 17/12/2022 13:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

KoyoliteTseila
1. Peur de rien !

Alors en effet, écrire une petite histoire entre 3000 et 5000 caractères sur un thème imposé, en l’occurrence la phobie, c’est un sacré défi que Jean-Marc De Vos a relevé sans n’avoir peur de rien ! 😉 En quelques lignes, il expose le contexte, puis livre une histoire dans laquelle on est immédiatement immergé et ponctue le tout par une chute qui n’est pas des moindres. Avec son humour omniprésent, ce petit texte est une mise en bouche sympa et prometteuse pour ce recueil de nouvelles.

3.Posté par Patricia NAYHOUSTON le 25/12/2022 10:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Patricia
Ceux qui me connaissent savent combien j'apprécie les romans de Jean-Marc De Vos.
Ayant eu l'occasion de lire certaines de ses nouvelles, je me suis réjouie de la création de ce recueil. Pour tout vous dire, tous les écrivains ne sont pas doués pour ce format mais lui l'est assurément!
On y retrouve sa "patte": humour, réflexion et imagination. Et quelle imagination! S'agissant de nouvelles, il était indispensable de varier les thèmes, le ton et même le style pour éviter la monotonie. Pari tenu!
S'il est toujours question de machines, aucune ne ressemble à la précédente! Du vaisseau spatial aux appareils de forage agressant une planète vivante en passant par le concepteur de films ou le miroir quantique, je vous promets que vous allez voyager!
Et rire! Et réfléchir!
Jean-Marc, je te sais fertile et j'espère que tes autres nouvelles ne resteront pas dans un tiroir!

4.Posté par Robert YESSOUROUN le 28/12/2022 20:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Yessouroun
D’emblée, le titre s’impose ambigu : renvoie-t-il à la machine dernier cri, le nec plus ultra technique ou à l’engin qui restera sans successeur, le der des der ?
Mais une autre ambivalence est suggérée : La dernière machine implique-t-elle une solution finale, ou une rupture définitive de la production des machines ? Rupture due à un cataclysme ? Provoqué par l’ultime mécanique ? On pense à Terminator.
On le voit, d’entrée de jeu, l’horizon d’attente est complexe, entrelacé. Au fond, le lecteur sent confusément que la FIN chez Jean-Marc De Vos en promet des vertes et des pas mûres, elle est du genre grave.
Et, en effet, à la lecture, la chute de la plupart des 14 nouvelles flirte avec un dénouement à l’échelle astronomique. Le grand chambardement fait piètre figure à ses côtés. On pourrait parler de mégalo-fin.
Bien des protagonistes dans ces récits (les pauvres) sont dépassés par l’évolution radicale qui emporte sens et bon sens. On flaire comme un parfum de raté magistral dans nombre de ces histoires, dans lesquelles triomphe l’adversité démesurée (par exemple, dans Hiver sur Martingale). Une exception, toutefois, La dernière machine de Reich (un disciple rebelle de Freud qui fantasmait sur l’orgasme) : au bout du compte, cette source de cruauté (et non de jouissance) semble tarie ou contenue.
Parfois, le héros réussit un exploit colossal, surhumain, mais à quel prix (Georges, Notre Sauveur) ? Dans Droit dans le mur, dont le titre suggère un échec, l’antihéros ne sauve personne et se paie l’arnaque du millénaire. La dernière séance nous propose le film ultime et ce n’est pas rien que ce film-là ! Et que dire de l’enjeu de Bibliotheca Apostolica Vaticana ? C’est qu’il s’agit de sauver Dieu de la fin de l’univers. Et là, cela va marcher, mais sans témoin…
La dernière nouvelle, Les Murides présente le progrès technologique sous son pire jour : il augure un anéantissement (ou quelque chose qui y ressemble).
Finalement, dans ce recueil, la machine est annonciatrice des pires revers. Sauf, peut-être si cette dernière était un Livre…
L’écriture est fluide, les dialogues sont vivants. La plume de Jean-Marc De Vos est agréable, la narration toujours surprenante. Quoi qu’il en dise, c’est un écrivain qui n’ennuie jamais son lecteur. À noter que chaque nouvelle est introduite par un bref éclairage à la manière de La grande anthologie de la science-fiction (par exemple Histoires de machines). Ici, le commentaire est de l’auteur lui-même.

Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes ou de commentaires ne vous appartenant pas. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.