Menu

Notez
Livres

        

La Trilogie du Vide | Void Trilogy | Peter F. Hamilton | 2007-2010


Un article ajouté/rédigé par | 06/08/2012 | Lu 1311 fois




Tome 1 - Vide qui songe (The Dreaming Void, 2007)

La Trilogie du Vide | Void Trilogy | Peter F. Hamilton | 2007-2010
Au centre de notre galaxie se dresse le Vide, un univers artificiel créé il y a des milliards d’années par des êtres inconnus, voilé par un horizon événementiel insondable. Son fonctionnement entraîne la disparition de la matière des étoiles qui l’entourent. Les humains du Commonwealth se sont joints aux Raiels et autres extraterrestres pour surveiller ce phénomène. Le prophète Inigo représente peut-être la clé de cette énigme, avec ses rêves d’une vie merveilleuse sur un monde caché au sein du Vide. Quand il disparaît sans laisser de traces, ceux qui croient en ses visions se mobilisent pour accomplir un pèlerinage jusqu’au Vide, malgré les risques. Entre-temps, au cœur même du Vide, le jeune officier de police Edeard apprend à maîtriser ses dons télépathiques particulièrement puissants. Ce qu’il ignore, c’est qu’il existe tout un univers au-dehors. Et qu’on y entend ses messages…

Fiche de lecture

Avec la sortie de « L'Aube de la Nuit » et de « L'Etoile de Pandore », Peter F. Hamilton s'est fait une place de choix parmi les spécialistes du space opera. Ses grandes sagas, mêlant un univers riche et des personnages nombreux à une intrigue fouillée, ont bien établi sa réputation. « Vide qui songe » est le premier tome de « La Trilogie du Vide », et l'auteur britannique poursuit sur sa lancée.

Je parlais de « L'Etoile de Pandore » : et bien sachez que « La Trilogie du Vide » se déroule dans le même univers, mais un millénaire plus tard. On est donc dans la grande Saga du Commonwealth, qui pourrait être à Hamilton ce que la grande saga Robots-Fondation est à Asimov. On pourra me rétorquer qu'il est encore tôt pour comparer Hamilton au Bon Docteur, mais je pense que le petit jeune se fait tout doucement une place au milieu de ses aînés de renom. Il tisse un univers cohérent et riche qui lui permet de multiplier les histoires en approfondissant son sujet. Mon seul regret, à ce niveau, est qu'il choisisse l'univers du Commonwealth alors que, pour être franc, j'avais préféré celui de « L'Aube de la Nuit ».

L'histoire se déroule donc 1000 ans après la victoire des Humains face aux Primiens. Le Commonwealth a grandi, il a changé. Des structures sont mortes, d'autres se sont développées. La technologie aidant, certains personnages du premier cycle sont toujours là. On retrouve donc avec plaisir Justine Burnelli, Paula Myo ou encore Oscar Monroe. A côté de ces visages connus, il y a des personnages nouveaux, dont certains sont vraiment bien conçus. Comme prévu avec Hamilton, il faut se faire à l'idée de jongler avec quatre ou cinq fils conducteurs entrecroisés et une vingtaine de personnages principaux. Un petit mémo ne peut pas faire de mal, voire même un copion avec les personnages principaux de « L'Etoile de Pandore ». Dans les 100 premières pages, il faut parfois s'accrocher, le temps que les choses se mettent bien en place.

Une fois ce cap passé, on est plongé dans l'univers hamiltonien : technologies bluffantes, planètes exotiques, vaisseaux spatiaux en voyages interstellaires, moeurs futuristes... Hamilton nous entraîne dans une danse à quatre temps, zappant entre les différentes intrigues pour tisser lentement mais sûrement sa grande tapisserie. Ce qui est très agréable, c'est le sentiment qu'a le lecteur que des choses se dévoilent progressivement (on peut même en deviner certaines à l'avance) tout en voyant d'autres mystères se dresser sur le chemin de la lecture. A la fin, le suspense est présent, mais j'apprécie qu'il ne soit pas posé de manière artificielle. On termine même sur une révélation, ou plutôt une confirmation si le lecteur a bien compris ce qui se passe. C'est finalement très naturellement qu'on a envie de lire le tome 2.

Les points faibles de ce roman sont les mêmes que pour les grandes sagas d’Hamilton : une grande complexité qui peut donner l'impression d'être perdu. N'hésitez pas, pour mieux comprendre, à consulter les repères chronologiques à la fin du livre. Cela vous aidera sans rien gâcher de l'histoire.
La Trilogie du Vide | Void Trilogy | Peter F. Hamilton | 2007-2010

Tome 2 - Vide temporel (The Temporal Void, 2008)

La Trilogie du Vide | Void Trilogy | Peter F. Hamilton | 2007-2010
Le Commonwealth intersolaire est en ébullition. Le mouvement Rêve vivant est sur le point de se lancer dans l’invasion du Vide, cet univers artificiel au centre de notre galaxie. Alarmées, des puissances extraterrestres mobilisent leurs flottes, tandis que les factions posthumaines du Commonwealth se déchirent. À l’origine de ce conflit intersidéral, il y a Edeard, Celui-qui-marche-sur-l’eau, qui vit au coeur du Vide. Il est le messie du Rêve vivant et sa croisade contre la corruption et l’injustice inspire des milliards d’êtres humains. Son triomphe est proche et la véritable nature du Vide sera bientôt dévoilée…

Fiche de lecture

Avec ce livre, Peter F. Hamilton aborde le deuxième volet de sa Trilogie du Vide. Ce roman se situe dans la lignée immédiate du précédent, à tel point qu'on pourrait les considérer comme deux volumes du même roman. Très logiquement, on retrouve ici les mêmes personnages, les mêmes lieux, les mêmes enjeux et le même style. Que dire donc ?

Et bien on peut souligner la cohérence générale de l'oeuvre. On sent que Hamilton sait où il va. Ce n'est pas un roman écrit au fur et à mesure mais une oeuvre réfléchie, mûrie, construite par un architecte qui a un plan d'ensemble. En parlant de plan d'ensemble, certains pans de l'intrigue générale sont dévoilés. Les motivations et accointances de certains personnages sont plus claires. Mais surtout, le dévoilement de la nature des Rêves à la fin du tome 1 aide à la compréhension directe du tome 2.

On progresse donc sur un territoire connu, à défaut d'être totalement maîtrisé par le lecteur. Cela rend la lecture plus facile, plus fluide. Il faut moins d'efforts pour se situer par rapport à l'histoire. Il en résulte un plaisir accru. Vivement la lecture du tome 3 !
La Trilogie du Vide | Void Trilogy | Peter F. Hamilton | 2007-2010

Tome 3 - Vide en évolution (The Evolutionary Void, 2010)

La Trilogie du Vide | Void Trilogy | Peter F. Hamilton | 2007-2010
Inspirés par Celui-qui-marche-sur-l'eau, des millions de pèlerins s'embarquent pour un long voyage qui doit les conduire dans le Vide, situé au coeur de la Voie lactée. Leur arrivée déclenchera l'expansion de cet univers artificiel et sonnera le glas de notre galaxie. Ceux qui souhaitent empêcher le pèlerinage du Rêve vivant n'ont plus beaucoup de temps devant eux ! En fuite, poursuivie par toutes les Factions du Commonwealth, la Rêveuse Araminta comprend qu'elle ne peut pas échapper à son destin. Elle décide de reprendre le contrôle de la situation et d'affronter le Rêve vivant, expérience qui la transformera d'une manière tout à fait extraordinaire...

Fiche de lecture

Peter F. Hamilton clôture sa Trilogie du Vide qui, pour rappel, se situe dans le même univers que la Saga du Commonwealth, mais un millénaire plus tard. Le roman suit la même trame que les deux premiers : on oscille entre les Rêves d'Inigo, qui nous content la vie de Celui-qui-marche-sur-l'eau, et le présent avec les intrigues au sein du Commonwealth et des mondes humains. On a donc le Vide et l'espace réel.

Mais les choses commencent à s'emmêler. Les différentes intrigues se rejoignent. Les nombreux personnages se regroupent ou s'affrontent. De nombreux mystères sont dévoilés progressivement. Même le Vide n'est plus aussi imperméable et des rencontres incroyables ont lieu. A la fin du roman, tout est clair. Le roman ne laisse que peu de zones d'ombres au final. Et celles qui persistent ne gâchent en rien le plaisir de la conclusion. Je dirai plutôt que ce sont des faits secondaires, volontairement laissés de côté. Et si mon flair ne me trompe pas, cela sent bon la suite !

On a donc un roman bien écrit, dans un univers connu, avec des ressorts palpitants, des personnages auxquels on s'est progressivement attaché et un suspense à faire un arrêt cardiaque. On peut aussi compter sur le retour surprise de personnages hauts en couleur issu de la Saga du Commonwealth. Parfois ils arrivent de façon détournée, et le lecteur a juste ce qu'il faut entre les mains pour deviner qui c'est, ce qui a un côté jouissif. Ajoutez à cela que ce Space Opera prend des dimensions quasi divines. Si je devais faire un reproche, ce serait certaines scènes d'actions pas assez détaillées où on ne comprend ce qui s'est passé qu'après coup. Mais c'est un défaut mineur qui ne diminue qu'à la marge la valeur de cette magnifique conclusion.

Maestro *
A bord du Galion, Maestro occupait la fonction de naturaliste. Il observait, analysait et quand... En savoir plus sur cet auteur



💬Commentaires

1.Posté par Bardablog le 10/08/2012 20:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le tome 2 n'est pas plus simple, mais toujours aussi prenant... On finit par se perdre dans les histoires qui s'entrecroisent mais à la fin, tout devrait converger...

Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.

⚓️Recherche :


Blog partenaire


⚓️Membres sur le pont
Robert YESSOUROUN
Djackdah NIELLE
Philippe MORINEAU
Jean-Marc DE VOS
Lionel PETITJEAN
Koyolite TSEILA
Paul DEMOULIN
Hélène DESTREM

💬Commentaires et avis