Menu

Notez
BD

        

La Guerre des Mondes | Philippe Chanoinat, Alain Zibel | 2008

D'après l'oeuvre de H.G. Wells


Une fiche ajoutée dans nos cales par | 28/01/2023 | Lu 334 fois






Présentation

Le dix-neuvième siècle se termine alors que les Martiens s’apprêtent à envahir et conquérir la Terre. Les redoutables extraterrestres ont une intelligence supérieure à la nôtre, mais sont heureusement mortels comme nous ! La bataille commence contre leurs tripodes à la puissance dévastatrice incroyable…

Notre planète et ses habitants subissent leurs assauts tandis qu’un homme essaie de survivre au milieu du chaos…

Voici son histoire en BD : accrochez-vous à votre siège… en gardant un œil sur le ciel ! C’est peut-être pour demain !

La Guerre des Mondes @ 2008 Adonis
La Guerre des Mondes @ 2008 Adonis

Fiche de lecture

Fin du XIXème siècle. Les humains ne se doutent pas qu’ils sont très attentivement observés par les Martiens. L’envahisseur est aux portes de la Terre et ses intentions sont belliqueuses !

Une nuit, un météore s’écrase sur la lande aux environs de la ville de Woking au sud-est de l’Angleterre. Les habitants de la région vont vite découvrir à leurs dépens que ce qu’ils ont pris pour une météorite, est en fait un immense cylindre et qu’il recèle en son intérieur des créatures d’aspect horrible et extrêmement hostiles. Rapidement rejoints par d’autres de leurs congénères, les Martiens, à bord de leurs infernales machines tripodes équipées de puissants lasers, vont détruire campagnes, villages et villes et capturer des humains pour… s’en nourrir !

Nous suivons un homme, qui est le narrateur de cette histoire, pour lequel commence alors une fuite éperdue dans un monde ravagé, où il ne croise que des humains morts ou à moitié fous…

La Guerre des Mondes est un roman de science-fiction écrit par l’auteur britannique H.G. Wells en 1898. Cette œuvre est l’un des premiers récits de l’imaginaire ayant pour thème l’humanité confrontée à une race extraterrestre hostile. A l’âge d’or de l’impérialisme occidental, époque où l’Empire britannique ne connaît pas de rival dans le monde, H.G. Wells inverse les codes en plaçant les Anglais, les colonisateurs, dans le rôle de la nation anéantie et dominée par un peuple plus fort. Il a imaginé une réalité qui pour certains était effrayante !

J’ai eu plaisir à lire cette adaptation BD par Philippe Chanoinat. Je la trouve réussie, car il a su capter l’essence de l’œuvre de H.G. Wells pour la retranscrire au plus juste. Ici, très peu de dialogues, principalement des cases narratives dans lesquelles cet homme qui tente de survivre à l’invasion martienne nous compte son périple, à la manière d’un reportage journalistique.

Le dessin d’Alain Zibel et l’encrage sont soignés, bien que je trouve les traits des personnages trop figés et les couleurs pas assez nuancées à mon goût.

Le petit plus de cette collection Les grands classiques de la littérature en bande dessinée, c’est le dossier - en collaboration avec Sylvie Lagorce – en fin d’ouvrage consacré à Herbert George Wells et à son roman. On y trouve tout d’abord une biographie de l’auteur nous expliquant son adolescence chaotique, son succès précoce, sa personnalité hors du commun et son but : s’emparer de l’esprit du lecteur par la fiction romanesque. Vient ensuite le contexte historique dans lequel le concept de La Guerre des Mondes a germé dans son esprit. Cette partie documentaire est riche d’informations et m’a beaucoup intéressée.

La Guerre des Mondes est une histoire terrifiante, un classique qu’il faut avoir lu au moins une fois dans sa vie. Pour ce qui est des adaptations, oubliez le film de 2005 avec Tom Cruise, c’est une bouse infâme et ennuyeuse dégoulinante de bons sentiments aux ant(r)ipodes du récit de H.G. Wells. Préférez-lui le film de George Pal sorti en 1953, non pas pour son adaptation fidèle à l'histoire de H.G. Wells (aucun film ne peut s'en targuer), mais parce qu'il est nettement moins mauvais (pour rester polie) que celui de 2005.

Quant à cette BD, que je trouve réussie, je vous la recommande en tant qu’œuvre à part, complémentaire au roman.

Koyolite Tseila
Copyright @ Koyolite Tseila pour Le Galion des Etoiles. Tous droits réservés. En savoir plus sur cet auteur

𝗟𝗘 𝗚𝗔𝗟𝗜𝗢𝗡 𝗗𝗘𝗦 𝗘𝗧𝗢𝗜𝗟𝗘𝗦 𝗘𝗦𝗧 𝗨𝗡 𝗦𝗜𝗧𝗘 𝗦𝗔𝗡𝗦 𝗣𝗨𝗕𝗟𝗜𝗖𝗜𝗧É. 𝗩𝗼𝘂𝘀 𝗮𝗶𝗺𝗲𝘇 𝗻𝗼𝘀 𝗮𝗿𝘁𝗶𝗰𝗹𝗲𝘀, 𝗺𝗮𝘁𝗲𝗹𝗼𝘁𝘀 ? 𝗩𝗼𝘂𝘀 𝗽𝗼𝘂𝘃𝗲𝘇 𝗳𝗮𝗶𝗿𝗲 𝘂𝗻 𝗱𝗼𝗻 𝗲𝘁 𝗮𝗶𝗻𝘀𝗶 𝗻𝗼𝘂𝘀 𝘀𝗼𝘂𝘁𝗲𝗻𝗶𝗿 !

💬Commentaires

1.Posté par Erwelyn CULTURE MARTIENNE le 30/01/2023 12:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

erwelyn
C'est une réédition, en fait. J'ai celle d'Adonis. C'est une très bonne BD.
Sinon, pas du tout d'accord avec toi sur l'adaptation de 2005. A bien des égards elle est bien plus fidèle que celle de 1953. ☺

2.Posté par Koyolite TSEILA le 30/01/2023 14:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

KoyoliteTseila
Oui, c'est cela, c'est une réédition de la BD parue en 2008 chez Adonis, c'est pourquoi j'en ai mis une illustration dans mon article. Sinon concernant les adaptations en films de "La Guerre des Mondes", y'en a aucune qui ne soit vraiment fidèle à l'histoire de H.G. Wells. Je citais le film de 1953, non pas pour la fidélité de son adaptation, mais parce qu'il est nettement moins mauvais (pour rester polie) que le film de 2005.

3.Posté par Renaud BOUET le 10/06/2023 20:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

renaudb
J'ai lu le roman de H. G. Wells à l'adolescence, autour de 14 ans je crois, et il m'a beaucoup impressionné. J'ai vu le film de 53 que je qualifierais de "sympatoche", mais pas la dernière adaptation. A quelques rares exceptions, les adaptations cinéma ne me touchent pas autant que les livres ou les bd dont elles sont tirées. Dans les exceptions, je citerais le Shining de Kubrick, pour moi largement égal, voire supérieur au roman de Stephen King. Concernant les bd, en revanche, je trouve qu'il y a de belles réussites, comme les adaptations de Lovecraft par Gou Tanabe ou de Shakespeare par Gianni de Luca. N'ayant pas lu cette version dessinée de "la guerre des mondes", j'en parlerai difficilement, mais au vu de la couverture, le dessin me semble un peu sage. Après, il reste la question du découpage et de la mise en scène, bien sûr, qui est importante. A voir, donc. Merci en tout cas pour cette chronique.

Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes ou de commentaires ne vous appartenant pas. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.