Menu

Notez
Livres

        

La Fille automate | The Windup Girl | Paolo Bacigalupi | 2009


Un article ajouté/rédigé par | 02/02/2022 | Lu 168 fois




La Fille automate | The Windup Girl | Paolo Bacigalupi | 2009
La sublime Emiko n'est pas humaine. C'est une créature artificielle, élevée en crèche et programmée pour satisfaire les caprices décadents d'un homme d'affaires de Kyoto. Êtres sans âme pour certains, démons pour d'autres, les automates sont esclaves, soldats ou jouets pour les plus riches, en ce XXIe siècle d'après le grand krach énergétique, alors que les effets secondaires des pestes génétiquement modifiées ravagent la Terre et que les producteurs de calories dirigent le monde.

Qu'arrive-t-il quand l'énergie devient monnaie ? Quand le bioterrorisme est outil de profit ? Et que les dérives génétiques font basculer le monde dans l'évolution posthumaine ? 

Fiche de lecture

Encore une très belle lecture en science-fiction. Cette fois-ci, je la dois à un auteur américain multirécompensé au nom très italien Paolo Bacigalupi.
 
Son roman, la fille automate, est aussi bien classé en anticipation qu’en biopunk voir climate fiction. Pour ceux que les classements laissent indifférents, c’est surtout un roman de SF noir, à la plume nerveuse et précise qui nous décrit un futur sombre où les énergies fossiles se sont taries et où les industries d’ingénierie alimentaire dominent le monde. C’est manger des OGM ou mourir de faim. Sans oublier le réchauffement climatique, la hausse du niveau des océans et autres joyeusetés virales et bactériennes. On pourrait croire que l’humanité est décidée à collaborer et à se serrer les coudes pour survivre ? Eh bien non ! (Je vous sens surpris.) Les luttes de pouvoir sont toujours bien présentes. Elles prennent juste des formes différentes.
 
Ce livre est un petit bijou de noirceur. D’emblée, le lecteur se retrouve plongé dans l’enfer moite et suffocant de Bangkok où on suit les traces de l’héroïne, la fille automate, une IA belle et sensuelle, créée pour le plaisir de riches Japonais et reconvertie dans la prostitution pour éviter la destruction. Sa route croisera celle d’Anderson Lake qui travaille sous une couverture d’industriel pour un géant agroalimentaire américain qui ferait passer les méthodes de Monsanto pour de la douce philanthropie.
 
C’est âpre, dur, poisseux, mais intense ! Un livre que je recommande fortement aux amateurs du genre.
La Fille automate | The Windup Girl | Paolo Bacigalupi | 2009

On en parle aussi sur CHRONIQUES TERRIENNES :





💬Commentaires

1.Posté par Dumè ANTONI le 03/02/2022 08:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ZendoDLF
Le thème donne très envie de lire le roman, bien qu'il ne soit pas le premier du genre.

2.Posté par Erwelyn CULTURE MARTIENNE le 02/03/2022 08:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
erwelyn
Merci de ce retour; Charlotte. Un roman effectivement très prenant. Qui de plus soumettait au lecteur un environnement original en se passant en Asie. L'univers de Bacigalupi inspire de nombreux artistes.

Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes ou de commentaires ne vous appartenant pas. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.