Menu

Notez
Livres

        

L'Aube de la Nuit | The Night's Dawn Trilogy | Peter F. Hamilton | 1996-1999


Un article ajouté/rédigé par | 09/11/2011 | Lu 2329 fois




Tome 1 - Rupture dans le Réel (The Reality Dysfunction, 1996)

Version française brochée : 2 tomes | Emergence + Expansion
Version française brochée : 2 tomes | Emergence + Expansion
Des millénaires avant que l'homme essaime dans la galaxie, les Laymils ont disparu. Il n'en reste qu'un anneau de ruines tournant autour d'une géante gazeuse et une énigme. Se sont-ils suicidés pour échapper à un péril pire que la mort ? Ont-ils succombé à une attaque mystérieuse ? Dans l'habitat implanté près des débris par le premier seigneur de Ruine, la princesse Ione Saldana continue à chercher des réponses. Elle règne sur Tranquillité, un polype vivant et intelligent, et ses trois millions d'habitants, chercheurs, industriels, diplomates et aventuriers venus chercher fortune en dénichant dans l'amas de Ruine les vestiges des Laymils. Loin de Tranquillité, de sa richesse et de sa sécurité, des colons, sur la planète Lalonde, tentent d'arracher leur terre à la forêt et à ses dangers. Dans la boue et la puanteur d'un monde sauvage, ils sont là pour la vie, espérant créer un nouvel éden, exilés volontaires des arches surpeuplées qui recouvrent la Terre. Dans ce chaudron en ébullition, que peut causer l'arrivée d'une intelligence extraterrestre intangible, cherchant on ne sait quelles connaissances, fantôme assoiffé de curiosité qui depuis des siècles explore l'espace infini ?

Tome 2 - L'Alchimiste du Neutronium (The Neutronium Alchemist, 1997)

Version française brochée : 2 tommes | Consolidation + Conflit
Version française brochée : 2 tommes | Consolidation + Conflit
Divisée entre des nations interstellaires dirigées par des régimes néoféodaux éclairés, la Galaxie est paisible en dépit des guerres locales qui y font parfois rage: ainsi celle qui, trente ans plus tôt, a conduit à la destruction de la planète Garissa par des bombes antimatière, causant des dizaines de millions de morts.

Trois décennies plus tard, le Dr Alkad Mzu, qui a mis au point une arme ultime, l'Alchimiste, capable de faire exploser une étoile, rêve encore de vengeance.

Par ailleurs, l'invasion des possédés s'étend sur Lalonde, puis dans une bonne partie de la Galaxie.

La lutte s'engage entre les vivants et les possédés. Lutte terrifiante et désespérée… Al Capone en personne, revenu d'entre les morts, prend la direction d'une Organisation des possédés. De marginal, le rôle joué par Joshua Calvert, le héros des volumes précédents, devient vite essentiel. C'est un pilote exceptionnel, doué de surcroît d'une chance hors du commun. Cela ne l'empêche pas de faire des affaires sur la planète Norfolk où il échange le nectar local contre du bois de Lalonde (au risque d'importer la Possession) et séduit l'innocente mais désirable Louise Kavanagh, qui a été élevée dans la plus pure tradition victorienne. Celle-ci n'a qu'une idée: échapper aux Possédés et sauver le bébé qu'elle porte.Et Alkad Mzu, qui n'a pas renoncé à sa vengeance, quitte brusquement Tranquillité où elle se trouvait en résidence très surveillée.

Son arme, qui terrifie tous les pouvoirs politiques de l'ensemble des nations interstellaires, jouera-t-elle un rôle dans la solution de la crise qui déchire la Galaxie? Et si elle tombe entre les mains des possédés et du redoutable Al Capone, ne scellera-t-elle pas le sort de l'Univers ?

Tome 3 - Le Dieu nu (The Naked God, 1999)

Version française brochée : 2 tomes | Résistance + Révélation
Version française brochée : 2 tomes | Résistance + Révélation
« Le Dieu nu » est le troisième et dernier volet de la trilogie « L'Aube de la nuit ». L'ensemble constitue un unique roman foisonnant, une fresque exubérante et impétueuse, admirablement construite, dont l'écriture a pris plus de six années à l'auteur. Entre « La Guerre des étoiles » et « Dune », une gigantesque épopée interstellaire, sans doute la plus ambitieuse jamais publiée.

Une rupture dans le réel a permis aux morts de revenir à la vie en s'emparant du corps des vivants… La Confédération galactique, menacée, tente de résister à ces nouveaux envahisseurs, les « Possédés », dirigés par Al Capone. Le premier d'entre eux, Quinn Dexter, monstre de folie et de perversité, profite de ce terrible désordre pour regagner la Terre afin d'y semer le chaos et la destruction… Alors que la guerre gronde, Joshua Calvert se prépare à partir à la recherche d'un dieu endormi au fin fond de l'espace: lui seul peut résoudre l'énigme de la possession. L'avenir de la galaxie repose entre ses mains.

Hamilton a joué sur tous les registres du space opera pour créer un univers surprenant. Son livre pourrait apparaître avec du recul comme un jalon dans la science-fiction moderne.

Fiche de lecture

Je viens de terminer un des meilleurs romans de SF que je connaisse. Je tiens à vous en faire profiter.

Tout d'abord, il faut préciser que ce roman est GIGANTESQUE. Il se compose de trois parties (Rupture dans le réel, L'alchimiste du neutronium et Le dieu nu) et est divisé en 7 volumes. Pourtant, ce n'est pas un cycle. C'est bel et bien un seul roman dont l'intrigue se déroule sur quelques mois. Et chaque volume fait entre 400 et 950 pages ! De par son gigantisme, il permet à l'auteur de décrire un univers de fiction d'une précision incroyable. C'est pensé dans le moindre détail. Même en le dévorant (près de 100 pages par jour de moyenne), il m'a fallu presque deux mois pour en voir le bout. Je regrette de ne pas avoir pris de notes sur les personnages car c'est vraiment touffu. Et je recommande la lecture d'une traite, pour garder les détails en mémoire, même si à la fin, vous allez essayer de faire une recherche sur internet avec vos naneuroniques... :=)

L'univers du roman est la Confédération au XXVIIe siècle, une sorte de vaste république des planètes humaines mais aussi de quelques planètes dites "xénos" peuplées par deux races : les Kiints et les Tyrathcas. Et les humains sont divisés en deux "cultures" : les adamistes et les édénistes. Les adamistes sont juste une extrapolation de ce que serait notre société actuelle dans 6 siècles. Ce sont des humains "normaux". Les planètes adamistes sont presque toutes mono-ethniques. Il y a ainsi des mondes russo-ethniques, nippo-ethniques, franco-ethniques,... Les édénistes ne vivent pas sur des planètes (à une exception près) mais dans des habitats bioteks. La biotechnologie est la base de leur mode de vie. Ils vivent dans des tubes géants en orbite autour des géantes gazeuses, dans les mêmes systèmes solaires que les adamistes. Ces tubes, qu'on appelle "habitats" et leur vaisseaux sont bioteks, ils sont donc vivants et même doués de conscience. Les vaisseaux sont appelés "faucons" ou "gerfauts". Voilà pour le cadre général.

L'intrigue trouve son origine sur une planète en voie de colonisation. En gros, et sans révéler l'intrigue, il se produit une "rupture dans le réel" causée par un élément xéno. Cette rupture permet aux âmes des morts de revenir dans notre univers et de prendre possession de nos corps sous certaines conditions. Il s'ensuit un bordel monstrueux, et je pèse mes mots, qui ne verra sa conclusion qu'à quelques pages de la fin.

Le roman comporte des tonnes de personnages, allant du roi de Kulu (un royaume de 7 planètes) aux maîtres secrets de la Terre en passant par des xénos, des ado en révoltes, un père à la recherche de sa fille, un prêtre désabusé, un capitaine de vaisseau franco-ethnique dénué de scrupules, des espions adamistes et édénistes, Al Capone (si, si !), une scientifique afro-ethnique obsédée par la vengeance et même un cristal intelligent. Mais les personnages principaux sont : Joshua "Lagrange" Calvert : capitaine de vaisseau adamiste surdoué. Et sa maîtrise ne se limite pas aux vaisseaux... Louise Kavanagh : une fille de grand propriétaire terrien sur une planète pastorale (genre amish), séduite par le premier Ione Saldana : le seigneur de Ruine, despote éclairé de Tranquilité, un habitat biotek refusant de choisir entre admisme et édénisme, elle aussi séduite par le premier le duo Syrinx/Oenone : soit le capitaine édéniste et son vaisseaux biotek, en osmose mentale.

Je vous avoue que la fin m'a un peu déçu. Je ne vous dirai pas pourquoi car je ne veux pas gâcher le suspens. Il se peut que vous adoriez. C'est une question de goût, je pense. Mais même ainsi, j'ai adoré ce roman. Je vous le recommande vivement si vous avez deux ou trois mois devant vous.

Maestro *
A bord du Galion, Maestro occupait la fonction de naturaliste. Il observait, analysait et quand... En savoir plus sur cet auteur




1.Posté par Bleoberis le 04/09/2018 21:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J’ai lu le cycle de Pandore. Une trilogie très réussie et, selon moi, visionnaire sur un grand nombre d’évolutions (pas toujours souhaitables) de l’humanité. Plus modérée et dynamique qu’Azimov mais aussi plus fun, et donc moins réaliste. Je vous le conseille vraiment car ça a été un très grand plaisir de lecture !

Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes ou de commentaires ne vous appartenant pas. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.

⚓️Recherche :


Blog partenaire


⚓️Membres sur le pont
Philippe ANDRÉ
Robert YESSOUROUN
Jean Christophe GAPDY
Christobal COLUMBUS
Didier REBOUSSIN
Koyolite TSEILA
Paul DEMOULIN
Djackdah NIELLE

💬Commentaires et avis