Menu

Notez
Kei Arcadia

        

Kei Arcadia - Episode 6 - Ni Pirate ni Corsaire | J.C. Gapdy | 2021

Une aventure du Galion des Étoiles | Final


Un article ajouté/rédigé par | 05/01/2021 | Lu 851 fois


⚓️TAGS : 2021, J.C. Gapdy, KEI ARCADIA


Kei Arcadia - Episode 6 - Ni Pirate ni Corsaire | J.C. Gapdy | 2021
Non, vous ne rêvez pas : vous allez ouvrir le dernier chapitre des aventures de Kei Arcadia.
Et sans doute nombre de questions vous taraudent-elles avant d'en découvrir les premières lignes.
Dont deux importantes : ce dernier épisode sera-t-il à la hauteur de vos espérances et Kei survivra-t-elle à tant de drames ? 

Jycé, Astronavigateur avec une temporale

Après tant d'épreuves, aurez-vous envie de pleurer, de nous crier dessus ou que sais-je encore ?
Êtes-vous prêts au dénouement qui clôturera quoiqu'il arrive notre histoire ? 

Djouk, Maître de la planche

Qui de Kei, de l'auteur ou du lecteur est le plus atteint de folie ?
L’aliénée devenue dangereuse que tous manipulent tel un pion sur ce grand échiquier spatial ?
L’écrivain qui manœuvre le verbe et la plume avec un sadisme calculé pour mieux brouiller les pistes?
Ou le lecteur accro à ces aventures qui piaffe d'impatience à l'idée de consommer enfin cet ultime épisode ? 

Koyolite Tseila, Capitaine

Information

Voici donc le dernier épisode des aventures de la jeune Capitaine Kei Arcadia. Créée spécialement pour le Galion des Étoiles, sa mystérieuse capitaine Koyolite Tseila et son équipage de pirates de l'espace, cette série - devenue un roman SF de plus de 120.000 mots pour 460 pages - est accessible en téléchargement gratuit.

Cliquez simplement sur le lien ci-dessous. En contrepartie, merci de retourner sur cette page du Galion pour poster votre commentaire sur cet ultime épisode de Kei et du Galion.

Notez que celles et ceux qui auront joué dès le début le jeu des commentaires recevront en remerciements un épilogue - un cadeau ! - qui leur permettra d'en savoir un petit peu plus et d'obtenir quelques réponses supplémentaires.

Téléchargement


Remerciements

L'aventure s'achève aujourd'hui...

Elle fut complexe et Kei ne s'est, peut-être, pas révélée aussi agréable que certaines et certains auraient pu le croire (ou l'espérer).

Eh oui... nous sommes dans un monde de piraterie et de corsaires. Rappelez-vous : le sang dès les premières pages a coulé. Forcément, tout cela n'est pas devenu une histoire de belle princesse, mais bien un space-opera où le tumulte, le tonnerre et les canons ont grondé plus que de raison. Rien ne fut simple ni manichéen. Et surtout pas ces personnages à commencer par Kei elle-même, mais chacun des autres aussi.

Il y aurait bien à dire, sans doute, et comme dans tout scénario de série, des petites esquilles, des petites erreurs peuvent s'être glissées d'un épisode à l'autre, mais pas tant que ça, car si certaines questions n'ont pas eu de vraies réponses, de nombreux détails, quelques indices, çà et là, peuvent vous donner une piste, une indication...

Toujours est-il que nous avons un espoir : celui que l'histoire vous aura plu et captivé.

Merci à vous et que les étoiles vous offrent de belles routes à venir.

JC Gapdy
J.C pour Jean Christophe Gapdy, écrivain de passion. Je suis franchement dans les genres de... En savoir plus sur cet auteur



💬Commentaires

1.Posté par Koyolite TSEILA le 06/01/2021 11:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
KoyoliteTseila
L’aventure s’achève aujourd’hui… et le but n’est clairement pas de présenter une héroïne aimable et toute mignonne. Kei Arcadia est un personnage atypique, une vraie tête à claques. Elle est pénible, égoïste, boudeuse, colérique et dérangée du ciboulot. La jeune femme, avec ses sauts d’humeur et son manque de discernement, n’inspire ni sympathie, ni compassion, malgré toutes les horreurs dont elle est victime. Et pourtant…

Pour ma part, je ne suis pas une lectrice qui s’attache aux personnages. En revanche, ce qui m’intéresse et capte mon attention, c’est le soin apporté à l’élaboration d’un protagoniste et son évolution. Son histoire. Et là, je dis « tricorne bas » à JC Gapdy (Jycé, qu’on le surnomme) pour avoir fait le choix et pris le risque de mettre en avant une personnalité si complexe au cœur de son récit. Le développement de Kei Arcadia a été mûrement réfléchi et s’effectue pas-à-pas avec excellence. Parce que parmi toutes les suppositions que les lecteurs pourront émettre tout au long de la lecture des épisodes quant au rôle et à la nature de Kei, je vous fiche un sac d’or que personne n’aura trouvé la vraie réponse avant d’avoir lu ce dernier opus !

Jycé a judicieusement parsemé ses textes d’indices, mais il a aussi savamment brouillé les pistes… Tandis que chacun et chacune y va joyeusement de ses hypothèses quant à savoir où tout cela va nous mener, Jycé, lui, s’amuse ; il déstabilise et manœuvre les lecteurs à sa guise. Mais, rassurez-vous, si le monsieur est taquin, pour autant, il ne nous laissera pas sur notre faim ! Tout s’explique, et en cela, une relecture de l’ensemble des épisodes offre une nouvelle dimension au récit. Car à partir du point de départ, l’auteur nous emmène bien au-delà de tout ce que l’on pourrait imaginer, tant il a l’esprit tordu et génialissime du conteur fou, et ceci jusqu’à la dernière ligne ! Avec Jycé, tout est calculé d’avance, mais rien n’est jamais comme on se l’était imaginé, la facilité n’étant pas sa marque de fabrique. C’est lui qui mène la danse… et bon sang, quel swing ! A l’instar de Kei, les lecteurs sont eux aussi manipulés et se retrouvent acteurs à leur tour, telles des pièces que l’on déplace sur ce plateau d’échecs spatial.

L’épilogue Cœurs de Corsaire qui suit, remis en cadeau en guise de remerciements à celles et ceux qui se seront prêtés au jeu des commentaires, est le fleuret d’or ou si vous préférez, la cerise sur le gâteau, car il apporte des informations et révélations complémentaires bienvenues, histoire de clore en beauté ces aventures.

Vous vous en doutez, j’ai eu un plaisir fou à la lecture de ce roman SF en hommage et sur Le Galion des Etoiles. Quel honneur !

L’espace est notre patrie. Qu’importe l’endroit où nous mourrons. Au bout du voyage, nous n’aurons aucun regret. Bien que certains membres d’équipage aient laissé quelques plumes dans cette épopée aux côtés de Kei Arcadia, nous avons pris notre pied à manier le fleuret, à tailler dans le vif et à dégainer nos fusils pour emmerder la Spatiale ou pour arraisonner ou dégommer des vaisseaux ou des adversaires !

Merci cher astronavigateur à la temporale pour cette manœuvre… heu – aventure ! - renversante et palpitante. A présent, assis confortablement dans un canapé dans la dunette du Galion, face aux immenses baies vitrées nous conférant une vue imprenable sur la mer étoilée, Djouk et moi fumons tranquillement un cigare et buvons un excellent whisky. Nous levons notre verre à ta santé ! D’ailleurs… ce whisky a un goût de « reviens-y », tout comme ces aventures.

Mes amitiés
Ta mystérieuse KapTain

2.Posté par Marylène L-P le 07/01/2021 13:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
mleleu85@gmail.com
Voilà c'est terminé..... Nous ne partagerons plus les sautes d'humeur de cette ado, si peu dans les clous !!!! La Grande Manipulation a échoué ( ????) laissant cette partie de la galaxie exsangue et meurtrie.... Maintenant j'attends la mini-série, car cet opus (hommage, clin d'oeil....à chacun ses références littéraires, télévisuelles et/ou amicales !!) mérite mieux qu'une diffusion pour fans absolus ! Allez, passez à l'étape suivante, nous sommes près !
Et merci pour ce moment !!!

3.Posté par Siebella CHTH le 09/01/2021 00:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Sieb
Cher Auteur, comme pour toutes les lectures que j'ai énormément apprécié, le mot FIN qui vient de m'arracher un grognement de mécontentement, n'en est pas vraiment un pour moi. A dire tout de go que je passe commande dès à présent d'une suite aux aventures de Kei et Li'Am !

Ce dénouement lu -ou plutôt dévoré- d'une traite et avec une attention toute particulière, me réconcilie bien évidemment avec l'héroïne : je retrouve en elle la profondeur complexe mais si humaine que j'avais perçu lors des précédentes lectures. Elle pourrait être une femme d'aujourd'hui. C'est d'ailleurs cela que j'aime aussi chez cet auteur, nous présenter des personnages du futur qui ressemblent tant à certains d'entre nous. Mais était-ce son intention, seul lui est Maître à bord et possède ses secrets de plume. Et !a décision finale de Kei ne fait que confirmer ce que j'espérais, ce que j'attendais d'elle. Ni l'une, ni l'autre, mais.. peut-être pas pour toujours ?

Cet ultime opus est donc à la hauteur de mes attentes : haletant et fascinant dès les premières lignes. On s'engage dans le vif du sujet, sans pouvoir décrocher. J'ai même retrouvé le plaisir de me glisser dans l'ombre et les pas de Kei, et ai même apprécié les scènes de bataille cette fois, moins techniques et donc plus lisses dans leurs lectures. Et plus on progresse, plus on apprend, plus on comprend. Sans toutefois en être certains tant l'auteur tend de subtils pièges pour titiller nos neurones de détectives en herbe !

Finalement, félicitations, mon regard est vissé sur cet horizon où a disparu celle qui est devenu "notre" Kei au fil du temps, et j'attends, j'espère un possible retour. Elle aura mûri, elle aura quelque peu pansé ses blessures, vécu des expériences plus personnelles et heureuses, et une envie folle de revoir son amie la Capitaine Koyolite lui fera reprendre les commandes de son vaisseau pour de nouvelles et palpitantes aventures..

Voilà donc où j'en suis. Imaginez-moi plantée derrière l'immense hublot d'un vaisseau de transport, le regard perdu dans l'espace.

- Sié-Bella, ma sœur Sié-Bella.. ne vois-tu pas Kei revenir ?.. (soupir)
- Euh.. au lieu de soupirer, n'oublie pas de remercier JC Gapdy pour ces heures de détente et d'évasion parmi les étoiles..

SChTh.

4.Posté par Philippe ANDRÉ le 09/01/2021 23:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
canonnier

Un final terrible

C'est la guerre sans dimension altérant son thème en guise de conclusion. Le sentiment premier de plonger définitivement vers une traduction pirate des agissements d'une Kei visiblement transformée. C'est la fin dans le prolongement d'une action folle avec des réponses auréolées d'un mystère secret que l'on aimerait voir être développé dans d'autres aventures (notamment envers ce ver si envahissant, plutôt maitrisé ici). C'est l'apothéose d'une bataille furax, emplie de sensations fortes où l'essoufflement stylistique ne prend aucune place. La fluidité inspiratrice trace un chemin de lecture expéditif où l'on a du mal à dire au revoir à la dramaturgie que nous a offerte J.C. Gapdy.
Ma larme de canonnier en tant que Philipps envoie dans l'espace infini un boulet de canon pour faire éclater une grande explosion de joie, et de tristesse.
Merci pour toutes ces aventures J.C. Gapdy,
Grâce à toi le Galion peut continuer à franchir les horizons Spatiales en toute sérénité...pirate.

André Philippe

5.Posté par Le chien CRITIQUE le 10/01/2021 22:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
lechiencritique
FLAMBOYANT.

Moi qui avait commencé à lire ce feuilleton du bout des coussinets, chaque épisode supplémentaire a éveillé un peu plus mon intérêt.
Je pourrais vous dire que cet épisode conclue à merveille la série,
Je pourrais vous dire que cet épisode se révèle plein de tensions et de rebondissements,
Je pourrais vous dire que cet épisode apporte les réponses tant attendues,
Je pourrais vous dire que cet épisode éclaire aussi le caractère (parfois très chiant) de Kei
Je pourrais vous dire que cet épisode que ...

Mais un seul mot résume parfaitement mon ressenti : FLAMBOYANT

6.Posté par Christobal COLUMBUS le 12/01/2021 11:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ChristoColumbus
Voilà, enfin lu ce matin. Au risque de décevoir, je dirai que cet épisode-6 ne fait que confirmer mon ressentis vis à vis de Kei, dans l'épisode précédent.
Non pas que je n'ai pas aimé l'histoire, loin de moi cette pensée, mais je me suis tellement détaché de cette petite tête de mule au fur et à mesure des épisodes, que je n'ai pas été touché par son évolution dans ce final.
L'action, le détail des combats (vaisseaux ou fleurets) restent magnifiquement bien décrits et je me suis retrouvé comme d'habitude, à voyager à bord de ces vaisseaux ou à assister à ces duels d'escrime futuriste.
Bravo Jycé pour ce merveilleux moment de lecture ! Cet hommage au Galion était aussi une idée de génie ! ... mais très honnêtement, je n'ai absolument aucun regret de voir cette Kei partir de son coté...

7.Posté par Erwelyn CULTURE MARTIENNE le 23/01/2021 15:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
erwelyn
Je rejoins assez Christobal pour ce qui est de l'attachement au personnage de Kei. A part l'épisode précédent qui décrivait parfaitement ses douleurs, mais qui avait surtout un effet miroir personnel, son personnage en tant que tel ne m'a pas passionné plus que ça. Je n'ai pas réussi à l'apprécier autant que j'aurai cru. De part son rôle effacé mais important, chaque apparition de Koyolite avait cette frustration que nous n'en saurions pas plus ahahaha, et c'est dommage. Par contre.... d'un point de vue rythme, c'est un vrai bouquet final ! peut-être même un peu trop. Ce qui est visuellement jouissif dans les batailles spatiales au cinéma, quand elles sont bien réalisées, est un peu plus lassant à la lecture. J'avoue, c'est le seul opus que j'ai voulu finir vite en sautant quelques passages. (Non, pas taper missa).
Toutefois, puisque cet opus clôt un roman-feuilleton, dans sa globalité, je me suis régalée. Vraiment. J'ai découvert un auteur avec une écriture qui me sied, une générosité incroyable pour donner tant gracieusement et un univers passionnant, facilement apréhendable puisque nôtre : SysSol. Résultat : j'entends bien y retourner rapidement par le biais des autres œuvres de JC.

8.Posté par Anne-Marie MOUNI le 30/01/2021 21:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
anne
le plus atteint de folie ? A mon avis c'est le lecteur qui s'accroche à ce texte déstabilisant comme à une drogue. Et en réclame encore. J'espère moi aussi que sortiront d'autres aventures de Kei Arcadia.

9.Posté par Yann FAN SPACE OP le 06/02/2021 19:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
yann_thiebaut
Fin de ce livre passionnant et sympathique (j'inclus l'épilogue, merci beaucoup à l'auteur pour l'envoi), avec de l'action, des retournements de situations, bref une lecture hautement recommandable. (seul bémol, j'avoue avoir été de plus en plus exaspéré par la naïveté de l'héroïne, mais son jeune âge explique cela). Je suis toujours aussi fan de l'univers de Syssol, je vais lire les livres récemment publiés !

Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes ou de commentaires ne vous appartenant pas. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.

⚓️Recherche :



💬Commentaires et avis