Menu

Notez
Films

        

Jack le Tueur de GĂ©ants | Jack the Giant Killer | 1962


Un article ajouté/rédigé par | 29/05/2016 | Lu 2385 fois




Jack le Tueur de GĂ©ants | Jack the Giant Killer | 1962
La princesse Elaine reçoit des mains du sorcier Pendragon une boîte à musique contenant une charmante créature. La nuit venue, la créature se transforme en géant et kidnappe la princesse. Par chance, un jeune fermier, Jack, tue le géant et sauve Elaine. Mais Pendragon n'a pas dit son dernier mot...

Autour du film

Jack le Tueur de GĂ©ants | Jack the Giant Killer | 1962
Ce film est une adaptation très libre de « Jack le Tueur de GĂ©ants Â», un conte populaire anglais. SituĂ© au temps du roi Arthur, il met en scène Jack, un vaillant jeune homme de Cornouailles, qui use de sa ruse pour vaincre successivement plusieurs gĂ©ants. 

On peut Ă©galement rapprocher d'autres contes Ă  celui-ci, comme par exemple « Jack et le Haricot magique Â» ou encore « Le vaillant petit Tailleur Â». 

Après l'Ă©norme succès commercial de 1958 du film Le Septième voyage de Sinbad, le producteur Edward Small tenta de rĂ©itĂ©rer l'exploit, allant mĂŞme jusqu'Ă  engager le mĂŞme rĂ©alisateur (Nathan Juran), le mĂŞme hĂ©ros (Kerwin Mathews 1926-2007) et le mĂŞme mĂ©chant (Torin Thatcher 1905-1981).

Les effets spéciaux visuels ne sont cependant plus signés Ray Harryhausen, comme c'était le cas pour Sinbad. Le travail n'est qu’une recopie de celui de Ray Harryhausen, et il est effectué par Howard A. Anderson.

Le producteur Edward Small a - par la suite - ressorti le film dans une version musicale. Des chansons y ont Ă©tĂ© ajoutĂ©es et certaines scènes modifiĂ©es pour donner aux principaux acteurs l'impression de chanter. 

Présentation

Jack le Tueur de GĂ©ants | Jack the Giant Killer | 1962
La lĂ©gende de Jack le Tueur de GĂ©ants prit naissance il y a plus de mille ans en Cornouailles, en Angleterre, près de Land’s End. Il fut un temps oĂą le royaume de Cornouailles vivait dans la peur et tremblait devant le prince noir Pendragon, maĂ®tre d’une horde de gĂ©ants, de sorcières et d’esprits diaboliques qui ravageaient le pays. Mais finalement, Herla le magicien, chassa du royaume Pendragon et ses sorcières. Il les exila au-delĂ  des frontières du monde connu. LĂ , dans une Ă®le brumeuse, qui ne figurait sur aucune carte, Pendragon se livrait Ă  mille calculs, et attendait le jour oĂą il pourrait reprendre le pouvoir en Cornouailles. Enfin, après de nombreuses annĂ©es, ce jour vint… 

Jack le Tueur de GĂ©ants | Jack the Giant Killer | 1962
La Cornouailles tout entière est en liesse, et les rois et les princes apportant des prĂ©sents, se rassemblent au château du roi Marc de Cornouailles pour fĂŞter un grand Ă©vĂ©nement : le couronnement de sa fille, la princesse Elaine. Celle-ci se voit remettre des prĂ©sents magnifiques, mais celui qui retient particulièrement son attention, lui est offert par un prince inconnu de la cour. Son cadeau pour Elaine est une très belle boĂ®te Ă  musique. Une fois remontĂ©e, de celle-ci Ă©merge une charmante petite crĂ©ature qui demande Ă  la princesse de lui accorder une danse. Elaine est sous le charme. 

Jack le Tueur de GĂ©ants | Jack the Giant Killer | 1962
La nuit, les présents sont déposés dans la chambre d’Elaine, et tandis que celle-ci s’endort, par la fenêtre, le prince inconnu - qui en fait n’est autre que Pendragon - lance un sort sur la boîte à musique. La créature qui était à l’intérieur devient un horrible géant qui s’empare de la princesse. Malgré l’assaut des gardes du roi, le géant parvient à s’échapper du château. La princesse en main, il rejoint la mer, où l’attend le bras droit de Pendragon avec une embarcation pour y séquestrer la princesse, afin de l’emmener au-delà des mers vers le royaume de Pendragon.
 
Tout aurait pu se passer comme convenu pour les conspirateurs, si un valeureux fermier du nom de Jack, ne s’était pas mis martèle en tête de voler au secours de la jeune femme...

Jack le Tueur de GĂ©ants | Jack the Giant Killer | 1962
Jack libère Elaine qui est enfermĂ©e sur le bateau et s’enfuit avec elle. Poursuivis par le gĂ©ant, ils courent se rĂ©fugier dans un moulin. Du haut de l’édifice, Jack lance une corde qui s’enroule autour du cou de la crĂ©ature et parvient Ă  l’étrangler. Jack vient de tuer son premier gĂ©ant avant le petit dĂ©jeuner ! C’est alors que le roi Marc et ses soldats dĂ©barquent, au grand Ă©tonnement de Jack, qui comprend alors soudain que la jeune femme qu’il vient de sauver n’est autre que la princesse de Cornouailles. 

Pour le remercier de son acte de bravoure, le roi Marc l’invite à la cour, le nomme Compte, et le prie de bien vouloir veiller sur sa fille, car il craint des représailles de Pendragon à son encontre.

Jack le Tueur de GĂ©ants | Jack the Giant Killer | 1962
Le roi et ses proches Ă©laborent un plan pour mettre Elaine Ă  l’abri : elle doit s’exiler pour aller se cacher dans un couvent très loin du château. Jack doit accompagner la princesse et veiller Ă  sa sĂ©curitĂ©. Ils embarquent ensemble sur un Galion, dĂ©guisĂ©s en fermier, et prennent le large. Mais il y a un traĂ®tre Ă  la cour au service de Pendragon… Le sorcier noir fait attaquer le navire par ses sorcières qui tuent le capitaine (sous les yeux de son fils) et enlèvent Elaine pour la lui ramener. 

Trop contents que les sorcières s’en aillent, les marins veulent rentrer chez eux. Mais Jack, qui veut Ă  nouveau voler au secours de la princesse, ne l’entend pas de cette oreille. Il s’autoproclame « capitaine Â» et prend la barre. Mais il y a de la mutinerie dans l’air. Jack perd son combat contre l’équipage et se fait jeter par-dessus bord avec le fils du capitaine. Les deux hommes seront recueillis par Sygurd, un vieux viking. A partir de lĂ , une grande aventure truffĂ©e de pĂ©riples commence pour aller sauver la princesse prisonnière de Pendragon…

Jack le Tueur de GĂ©ants | Jack the Giant Killer | 1962
Bienvenue en Cornouailles au temps des lĂ©gendes ! 

18 janvier 1983. J'avais très précisément 8 ans et 2 mois. La chaîne FR3 diffuse à 20h50 un film qui s’appelle « Jack le Tueur de Géants ».

Comme la diffusion est un peu tard, mon papa enregistre le film sur une K7. Le lendemain je le visionne, et dès les premières minutes, la magie opère…

Par la suite, ce film je l'ai vu des dizaines de fois, au point de finir par user la bande de la cassette vidĂ©o ! 

Jack le Tueur de GĂ©ants | Jack the Giant Killer | 1962
Bien que le scĂ©nario soit simple et que les effets spĂ©ciaux soient complètement dĂ©passĂ©s (mais tellement plein de charme !), j'aime cette histoire aux allures de conte. C'est de l'aventure pure dans de beaux dĂ©cors. 

A chaque fois, ce spectacle me divertit et m'embarque : d'un côté les géants, la magie, les sorciers, et cet épouvantable Pendragon, de l'autre la princesse et le courageux Jack (accompagné de deux amis et d'un lutin dans une bouteille) qui part affronter des monstres pour sauver sa belle... Il y a de l'action, de l'humour, un brin de romance et la force de l'amitié.

Le tout est servi par des protagonistes qui sont attachants. Quant à l'acteur Torin Thatcher, il nous livre une belle prestation - bien théâtrale - dans son rôle de Pendragon. Son château perché sur les falaises à la fin du monde - peuplé de créatures surnaturelles - est à la fois superbe et effrayant !

Jack le Tueur de GĂ©ants | Jack the Giant Killer | 1962
Bref, ce film, c'est un moment d'Ă©vasion au pays du fantastique. Que du bonheur, j'adore !

Même si les effets spéciaux ne sont pas signés Ray Harryhausen (et que cela s'en ressent), et même si l'on a repris les mêmes acteurs, je préfère l'aventure de Jack à celle de Sinbad (que j'aime bien aussi).

J’ai pour ce film depuis toujours un gros coup de cĹ“ur que je ne m’explique pas. Mais c’est ainsi, et « Jack le Tueur de GĂ©ants Â» est l’un de mes films prĂ©fĂ©rĂ©s, si ce n’est mon prĂ©fĂ©rĂ©.

Sources

Images en couleur : scans collection privée

Koyolite Tseila
Passionnée de Science-fiction, d’Imaginaire et de récits maritimes depuis toute petite, ce sont des... En savoir plus sur cet auteur

Dans la mĂŞme rubrique :
< >
 



Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes ou de commentaires ne vous appartenant pas. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.

⚓️Recherche :



đź’¬Commentaires et avis