Menu

Notez
Fables du Futur de Robert Yessouroun

        

Foutue fête | Robert Yessouroun | 2023


Une fiche ajoutée dans nos cales par | 27/08/2023 | Lu 362 fois






Montage @ 2023 Le Galion des Etoiles
Montage @ 2023 Le Galion des Etoiles
À Yémima
 
Trouvée dans une rigole, près d’un soupirail, une tablette défectueuse, infiltrée d’eau. Après sa restauration par une âme bricoleuse, son écran noir a révélé le titre blanc : « carnet de bord ». En dessous, cette précision : « tenu par IntimGPT ».
Vous résistez, vous, à l’envie de lire la suite ?
*

​Lundi, 2 novembre, 15h33

Extrapol, détective privé synthétique, du modèle FIL (Fureteur Intelligent Lucratif) est dans tous ses calculs. Empêtré dans ses formules, il n’en peut plus d’extrapoler. Demain, c’est le jour des machines. On fêtera les robots. C’est que, le jour des machines, on se doit de célébrer le fruit de l’intelligence humaine par une méga-réjouissance ! Toute la journée, une kermesse des prototypes, un défilé d’androïdes et de systèmes IA sur l’Avenue de l’Avenir. Puis, jusqu’au petit matin, au Palais des Galas, un concert bourré de décibels, animé grâce à des groupes de musiciens artificiels. Les fans danseront sur des tubes composés par SwingOpenBrain. Hélas, toutes ces festivités n’appellent pas que l’euphorie. Avertis par leurs data remastérisées, les Services Secrets ont alerté les autorités d’un très probable péril impliquant l’une ou l’autre cérémonie.

C’est ici que mon Extrapol intervient. Puis-je vous le présenter ?

À le voir succinctement, on dirait un motard tout en blanc, des bottes jusqu’au casque, en passant par sa combinaison de cuir. Sa devise : « sus à la crasse ! ». En ce moment, derrière sa visière miroitante, il rumine les dernières données sur sa nouvelle affaire. La semaine passée, la mairie l’a engagé comme responsable de la paix publique durant la fête des robots. Un boulot sans pitié. Personne n’en voulait. Après analyse, toutes les corporations concernées se sont désistées les unes après les autres. Pourtant, ce sera bien payé. C’est ce pactole à la clé qui a tenté le détective privé, malgré ses réticences. Même si les prévisions n’annoncent rien de bon, la somme promise lui permettrait de tripler sa précieuse collection de savonnettes, ces merveilleuses inventions si enviées des IA et qui débarrassent de la saleté.

Cela dit, au moindre incident pendant la kermesse, le défilé ou la nuit musicale, on le mettrait hors-circuit. Extrapol sait qu’il joue sa carrière. Heureusement, il a obtenu de l’aide : les brigades d’intervention spéciale seront placées sous ses ordres.

En attendant, notre modèle FIL se triture les connexions. Qui sera l’exécutant de l’attentat ? Un individu ? Un groupuscule ? Qui en sera le commanditaire ? Quelle forme prendra l’acte terroriste ? Quelle sera la cible la plus exposée, un stand de prototype, l’Avenue de l’Avenir ou le Palais des Galas ? Aucune réponse ne s’impose. Le problème doit être trop simple. « Quand c’est simple, ça échappe » dit madame Delapasserelle dans la pièce policière Une enquête à n’en plus finir.

​Mardi, 3 novembre, 6h30 du matin

Première alerte de la mission : un colis suspect dans une poubelle, Place Saint-Bot. Le motard blanc serre les bretelles qui l’attachent à son drone-express. Bien que le ciel soit gras, malpropre, hop, il s’envole. Mission oblige.

Personne sur les lieux déjà bouclés par la police. Négligeant les précautions antichocs requises, il dégage lui-même de la poubelle une grande boîte de carton décorée des armoiries d’un fameux pâtissier. Après l’ouverture délicate, la bombe se révèle n’être qu’un gâteau de mariage…

Foutue fête ! Ça commence bien ! Encore heureux qu’il peut se nettoyer dans la fontaine de la place piétonne.

7h12

Extrapol avale sur le pouce un PuceBooster, le Red Bull des IA. En même temps, il charge dans sa mémoire dure la liste des présumés férus de vengeance contre les systèmes automatiques…

7h20

Le détective fait placer sous télésurveillance électromagnétique les membres d’un orchestre de Be-bop, des humains d’une nostalgie enragée, prêts à n’importe quoi pour saboter le concert des Jazzy Androïds.

8h02

Il se renseigne sur la fille d’un déprimé plus jaloux qu’Othello, coaché par HardiGPT durant sa crise. Soucieux de ne pas contrarier son désespéré, ce logiciel Deep Learning ne l’a pas découragé à mettre fin à ses tourments. Par chance, le démoralisé n’a pas réussi à se noyer dans sa baignoire, mais cet échec du suicide n’a pas empêché sa fille de clamer sur tous les toits sociaux qu’il fallait éradiquer tous les systèmes d’assistance.

Fort de ces informations, Extrapol confine la jeune femme pendant une journée dans une chambre d’hôtel trois étoiles sans WIFI.

8h25

Le motard blanc neutralise un site du Dark Net sur le point de troller les réseaux d’infox, de polluer de fake news tous azimuts. Sa source, une banquière, déjà recherchée par la police. Naguère manipulée par BenefMAX (qui, à l’insu de la femme d’affaires, travaillait pour la concurrence), elle n’est pas près d’oublier que ce logiciel l’avait trompée en l’incitant à investir sa fortune dans l’énergie des méduses. Abattue par la faillite, elle entretient sa vengeance à petit feu.

Problème : elle échappe aux radars. Le détective lance une campagne qui annonce la sortie sur le marché de BenefMAX2, dans l’espoir de piéger l’ex-banquière. Piste en attente…

8h41

Aux aguets, Extrapol repère sur Telegram un certain « Tohu-Bohu », très prolixe, très décomplexé :

« Le Seigneur, source du monde n’a pas créé les robots. Hors-sujets, les robots détériorent la Création. Toutes les activités indésirables de ces machines n’échauffent-elles pas le Créateur ? Or, Dieu n’est-Il pas aussi tant Air que Eau ? »

Commentaire : « Les êtres artificiels transforment notre Bon Dieu en Enfer ! Castrons leurs batteries ! »

9h26

Dans la salle d’interrogatoire, Tohu-Bohu toise le motard blanc qui garde devant lui son casque sur la tête. Qui est ce type sans visage ? semble-t-il se demander, en se croisant les bras, fier de son silence. Il crache sur le sol avant de se raidir. Envisage-t-il que cet accoutrement de motard cache un automate ? Il ne parlerait jamais à une créature qui fâche le Seigneur, n’est-ce pas ?

Impossible pour le robot détective de percer les projets de ce militant catholique : incendier le Palais des Galas ? Pirater le défilé des robots (il n’ose imaginer la pagaille) ? Bombarder par drone béni la kermesse des prototypes ? Faute de réponse, le détective fait incarcérer pour 24 heures l’activiste religieux.

9h35

Extrapol supervise la dispersion par la police d’une horde de chômeurs qui tentaient de se déployer en une chaîne humaine pour barrer la route aux robots sur l’Avenue de l’Avenir. Le défilé doit commencer vers 11 heures.

10h01

Non découragé par cet échec, un groupe radical de sans-travail se prépare à lâcher sa mascotte au centre-ville, un ours dressé pour casser de l’androïde. Mais la cage encore fermée ne tarde pas à être hélitreuillée par la gendarmerie.

Notre modèle FIL avale une lampée de PuceBooster. Va-t-il pouvoir encore longtemps tenir le rythme de ces menaces ? Il anticipe le pire, se voit déjà passer à la casse.

10h10

Selon ses dernières estimations, le plus grand danger impliquerait un individu isolé, pouvant frapper n’importe où, n’importe quand, de manière imprévisible. Voilà qui est simple…

Après une étude de dossier, il lance une perquisition chez un thésard exclu récemment de l’université. Sa thèse écrite en secret par FacGPT obéissait en fait à un code inconnu de lui mais connu de son directeur de thèse : un « i » devait figurer dans le texte toutes les 66 lettres. Confondu par ses professeurs, le fraudeur s’est juré d’avoir la peau de l’application qui l’avait trahi. À son domicile, le motard blanc découvre dans un désordre sans hygiène une ribambelle de brouilleurs et de paraboles anti-Chat. L’ex-étudiant est en fuite.

Comme c’est sale chez cet intello ! Extrapol se précipite sous la première douche…

10h59

Le défilé va bientôt s’ébranler. La foule se presse sur les trottoirs.

11h00

À l’honneur, en tête du cortège, les engins sauveteurs. Les plus applaudis, des serpents articulés qui peuvent se faufiler parmi les ruines, à la recherche de survivants. Derrière ces ophidiens artificiels, les toubiboïdes avec leur mémoire gonflée à bloc de tous les cas de blessure ou de maladie. Suivis de leurs cousins, les pharmarobots au thorax équipé d’un labo pour composer des médicaments, sans oublier les radiodroïdes, qui, grâce à leurs capteurs visuels et olfactifs diagnostiquent mieux qu’un pool de médecins les maux les plus imperceptibles. Viennent ensuite les écolo-régulateurs de la Nature et du climat, accompagnés des gynoïdes diététiciennes qui équilibrent les régimes alimentaires. Ferment la marche les sphères d’azur sur patins, des systèmes IA philosophes dernier cri, spécialisés dans la quête du sens de la vie, voire celle du sens de l’univers.

Spectateur de cette parade des prouesses, notre motard blanc se sent digne d’être l’un des leurs. Un courant de « bravo ! » sature ses processeurs. Le voilà fier d’être un robot. Il s’encourage dans sa mission tellement improbable.

11h11

Extrapol reçoit un appel prioritaire. Le serveur central des IA vient d’être pris en otage par une bande d’illuminés qui menacent de tout débrancher. La ville entière retournerait à l’ère des cavernes si la fête des robots n’est pas annulée dans l’heure !

Intervenir sur place ? Trop risqué, d’après les calculs. Le détective se renseigne sur les croyances de ce groupe. Les « apocalypseurs » prônent le retour à la Nature qu’ils idéalisent par une vision bucolique, paradisiaque.

Notre responsable de la sécurité sait ce qu’il faut faire. Il déloge ces fripouilles grâce au lâcher dans la salle du serveur d’une dizaine de tarentules africaines.
 
IntimGPT hors service entre 11h31 et 17h27. Panne due à la malveillance ? Carnet de bord suspendu. Son propriétaire n’a pas le temps d’investiguer sur les causes de cette malencontreuse interruption.

17h28

Fausse alarme à la kermesse. Le sachet de frites abandonné au pied du stand des prototypes arbroïdes… s’est avéré inoffensif. Ouf ! Qui aurait voulu du mal à ces arbres artificiels mobiles, anti-feu ? Avertis par satellite dès la naissance d’un incendie de forêt, ils s’envolent jusqu’au foyer pour en aspirer l’oxygène, ce qui étouffe les flammes.

Entre 18h et 23h

Le détective se démène sur tous les fronts. Foutue fête ! Aucun répit. Même pas le temps d’avaler un PuceBooster, ni de se rincer sous une douche purificatrice.

Un droïde de l’armée démine une yourte dans laquelle des robots mongols donnent un spectacle de magie culinaire.
Extrapol neutralise un tuba dans la fosse de l’orchestre du Palais des Galas. L’instrument de musique aurait diffusé un puissant soporifique. L’auteur, un artiste humain ?

Enfin, le pire. Un androïde kamikaze aurait dû se faire exploser à minuit pile sur la piste de danse, à l’heure où s’élancent les danseurs chercheurs artificiels qui improvisent des pas inconnus. Le modèle FIL désamorce la bombe abdominale. L’auteur de cette tentative est facilement identifié par le service de renseignement : un ado révolté par ses profs robots.

6h du matin

Basta, on bâche. Il n’a jamais autant appris en 24 heures. Peut-être un destin nouveau l’invite-t-il désormais à proposer ses services comme gardien des fêtes ? Selon sa dernière expérience, la fête n’appelle-t-elle pas la colère ? En tout cas, celle-ci, la « foutue » fête est bel et bien finie.

La paie d’Extrapol est versée sur son compte bancaire. Il serre les mains du personnel qui l’a entouré, se dépêche d’aller faire sa toilette. Sitôt séché, il fonce chez son grossiste de savons. L’averse ne freine pas son élan. Il quitte l’entrepôt chargé de cinq sacs de savonnettes de Marseille. Il a reçu un bonus d’une dizaine d’échantillons, dont il se bourre les poches. Au contact de la pluie, la savonnette qui déborde du pantalon commence à mousser, enflant fort anormalement.

Sous pression, le carnet de bord perce la poche. La tablette glisse à travers la déchirure, rate la botte, plonge dans une rigole. Pas de sauvegarde pour IntimGPT. Le motard blanc récupérera-t-il sa…

*
Tels sont les derniers mots du carnet de bord attribué à Extrapol, détective privé synthétique. Nul ne sait ce qu’il est devenu. S’est-il retiré des enquêtes, comblé par sa collection de savonnettes ? Une fois obsolète, en aurait-il fait donation au Musée des robots, comme semble l’attester une archive des IA ?

Source :
Texte @ Robert Yessouroun, tous droits réservés

Lien utile : 
👉 Page principale (robertyessouroun.wixsite.com)

Robert Yessouroun
Copyright @ Robert Yessouroun pour Le Galion des Etoiles. Tous droits réservés. En savoir plus sur cet auteur


💬Commentaires

1.Posté par Koyolite TSEILA le 27/08/2023 08:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

KoyoliteTseila
Trouvée dans une rigole, près d’un soupirail, une tablette défectueuse, infiltrée d’eau. Après sa restauration par une âme bricoleuse, son écran noir a révélé le titre blanc : « carnet de bord ». En dessous, cette précision : « tenu par IntimGPT ». Vous résistez, vous, à l’envie de lire la suite ?

Pour ma part, je n'ai pas pu résister à te lire. Merci pour ce sympathique texte - plein d'humour - qui nous donne une idée de ce que pourrait être "le jour des robots" (s'il existait... peut-être bientôt ?) et des complications ou vives réactions qu'il pourrait susciter.

2.Posté par Patricia NAYHOUSTON le 27/08/2023 09:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

PatriciaN
J'ai beaucoup apprécié ce récit plein d'humour. Merci.

3.Posté par Philippe RENAISSANCE le 27/08/2023 09:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Renaissance
Un texte plein de trouvailles, une belle imagination. Merci, Robert ! :)

4.Posté par Southeast JONES le 27/08/2023 15:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

southeast
J'aime beaucoup ces histoires de robots, pourquoi cela me fait-il penser à celles que nous contaient un certain "bon docteur" ?

5.Posté par Michel MAILLOT le 27/08/2023 21:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

mmaillot
Tant la forme que le fond sont particulièrement bien ciselés. Bel exercice avec cette histoire prenante. Un 20/20 sur ton carnet. Bravo Robert !

Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes ou de commentaires ne vous appartenant pas. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.

Le Galion des Etoiles est un site sans publicité. Vous aimez nos articles, matelots ? Vous pouvez faire un don et ainsi soutenir Le Galion des Etoiles. Merci !