Menu

Notez
Films

        

Dagon | 2001


Une fiche ajoutée dans nos cales par | 17/06/2023 | Lu 252 fois






Dagon | 2001

Affiche et synopsis

Paul et sa charmante petite amie Barbara fêtent le succès de leur nouvelle société on-line avec Howard, leur riche investisseur, et son épouse Vicki. Les deux couples passent quelques jours agréables sur le voilier d'Howard, navigant le long de la côte espagnole.

Leur croisière idyllique s'achève brutalement lorsque leur bateau s'échoue sur un récif, emprisonnant Vicki et Howard sous le pont inférieur. Paul et Barbara cherchent du secours à Imboca, le village la plus proche. Au premier abord, cette bourgade de pêcheurs en ruines semble déserte. Pourtant, ses habitants vont vite se révéler être des fanatiques de Dagon, un dieu de la mer qui se délecte de sacrifices humains…

Présentation

En tant qu’amateur du grand écrivain Lovecraft, quand j’ai découvert l’existence de ce DVD tiré d'une de ses œuvres, je n’ai pas pu résister. Mais je dois avouer que je m’attendais à un navet. En fait, le début fait craindre le pire. Une ambiance de téléfilm plus que de film d’épouvante. Et pourtant, tout bascule très vite et on retrouve vite ce qui fait l’atmosphère lourde et glauque des livres du maître de l’horreur. Un village aux rues étroites, une église profanée par un culte païen et surtout cette omniprésence de l’élément liquide. L’océan proche bien sûr mais aussi une pluie perpétuelle qui noie les décors et favorise les ombres et silhouettes que l’on devine monstrueuses.

Manifestement, ce film ne bénéficie pas d’un gros budget et pourtant l’univers « lovecratien » est bien rendu. Le scénario transpose à notre époque deux nouvelles Le cauchemar d'Innsmouth et Dagon en prenant de grandes libertés avec celles-ci. On ne peut pas dire que les acteurs soient géniaux, certains décors et costumes sont carrément kitch et quelques scènes frôlent même le ridicule (quand Paul voulant empêcher ses poursuivants de rentrer dans sa chambre démonte le minuscule verrou de la salle de bain pour le remonter sur la porte de sa chambre, on ne peut s’empêcher de rigoler.)

Alors ? Eh bien, c’est pourtant un bon film. Les scènes gores sont peu nombreuses mais assez terrifiantes, le récit tient la route mais surtout, encore une fois, c’est l’atmosphère très oppressante et la progression dans l’épouvante qui font la réussite de ce film. L’allure, la démarche et surtout les gargouillement liquides des habitants d’Imboca, oscillant entre la putréfaction et la dégénérescence qui les font se transformer petit à petit en abominations aquatiques sont rendus d’une façon extraordinaire. La fin est sans concession. Pas de "happy end" ici ou plutôt un "happy end" à la Lovecraft, c'est-à-dire que l’horreur gagne la partie.

Ce film n’est pas un chef-d’œuvre et possède bien des défauts mais il est très plaisant, assez respectueux sinon dans la forme du moins dans le fond de l’œuvre du génial écrivain. C’est, à mon avis, un DVD à posséder pour tous les fans de Lovecraft. Il fait passer une excellente soirée.

Fantasio Ardennes
Copyright @ Fantasio Ardennes pour Le Galion des Etoiles. Tous droits réservés. En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes ou de commentaires ne vous appartenant pas. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.

Le Galion des Etoiles est un site sans publicité. Vous aimez nos articles, matelots ? Vous pouvez faire un don et ainsi soutenir Le Galion des Etoiles. Merci !