Menu

Notez
Livres

        

Contes d'Aventures | Tales of Adventure | Arthur Conan Doyle | 1885-1913


Un article ajouté/rédigé par | 26/10/2023 | Lu 404 fois




Illustration et quatrième de couverture


Fiche de lecture

Le 4 mai 1867, âgé alors de vingt-cinq ans, j’écrivis sur mon carnet de notes les lignes suivantes (résultat d’une grande fermentation intellectuelle) :

« Le système solaire, parmi un nombre incalculable d’autres systèmes aussi considérables, roule toujours en silence à travers l’espace en direction de la constellation d’Hercule. Les grandes sphères qui le composent tournent sur elles-mêmes, tournent sans cesse et sans bruit dans le vide éternel. La plus petite et la plus insignifiante de ces sphères est ce conglomérat de particules solides et liquides que nous avons appelé la Terre. Elle tourne maintenant comme elle tournait déjà avant ma naissance et tournera après ma mort. Mystérieuse rotation, sans commencement ni fin. Sur la croûte extérieure de cette masse en mouvement rampent de nombreux vermisseaux au nombre desquels je figure, moi, John M’Vittie, faible, impuissant, traîné sans but à travers l’espace. Cependant l’état de choses qui nous régit est tel que la petite énergie et l’étincelle de raison que je possède sont entièrement consacrées aux travaux qu’il faut accomplir pour me procurer quelques disques métalliques, grâce auxquels je peux acheter les éléments chimiques nécessaires à fortifier mes tissus en désagrégation constante et à me conserver un toit qui me mette à l’abri des inclémences du temps. Voilà pourquoi je n’ai pas d’idée à dépenser à propos des problèmes vitaux qui me cernent. Néanmoins, en dépit de ma misère, je puis parfois ressentir un certain degré de bonheur et éventuellement même, Dieu me pardonne, me gonfler d’importance. »

(Extrait du premier paragraphe de « L'Homme d'Arkhangelsk », Arthur Conan Doyle, 1885)

Les contes :

L'Homme d'Arkhangelsk (The Man from Archangel, 1885)
John M' Vittie est un écossais misanthrope et irascible qui, après un héritage, se retire dans un petit manoir surplombant la baie de Mansie dans le nord. Il recueille - à contrecœur - une naufragée russe échouée sur la plage. Mais dans l'ombre l'Homme d'Arkhangelsk guette sa proie…

Les Débuts du Bimbashi Joyce (The Début of Bimbashi Joyce, 1900)
Le jeune officier Hilary Joyce est affecté dans le désert égyptien. Il est amené à interroger un mystérieux prisonnier arabe...

Le Médecin du Gaster Fell (The Surgeon of Gaster Fell, 1890)
James Upperton pensait vivre paisiblement dans un ancien cottage isolé sur la lande, c’était sans compter sur la présence d’inquiétants voisins dont le surnommé « chirurgien de Gaster Fell »…

Scènes de Borrow ("Borrow"-ed Scenes / Borrowed Scenes, 1913)
Le titre de l'histoire fait référence à George Borrow. Le narrateur de l'histoire est un disciple de Borrow qu'il appelle « le maître ». George Henry Borrow (5 juillet 1803 - 26 juillet 1881) était un auteur anglais qui a écrit des romans et des récits de voyages basés sur ses expériences de voyages en Europe. Au cours de ses pérégrinations, il a développé une grande affinité avec les Roms d'Europe, qui occupent une place importante dans son œuvre.

Le Grand moteur Brown-Pericord (The Great Brown-Pericord Motor, 1891)
Francis Pericord, inventeur d'un prototype de machine volante, s'associe à Jeremy Brown, un mécanicien réputé. Pericord a eu l'idée et Brown a construit le prototype. Ils décident de tester leur prototype en dehors de Londres, dans un endroit isolé à la campagne.

La Chambre scellée (The Story of the Sealed Room, 1898)
Un soir, Frank Alder est témoin d'un accident: un taxi qui renverse un cycliste (Felix Stanniford). Il aide le cycliste à monter jusqu'à sa maison voisine, mais à l'intérieur de celle-ci, l'homme s'évanouit. Alder cherche de l'aide mais il n'y a personne d'autre dans la maison. Il remarque cependant une porte fermée, scellée à la cire. Lorsque Stanniford se réveille, il dit à Alder qu'il n'a jamais ouvert cette porte scellée car son père lui a interdit de le faire avant ses 21ans…

***

Un recueil de nouvelles – inégales - publiées dans les journaux anglais fin XIXème, dont l'une, L'Homme d'Arkhangelsk est un petit trésor de noirceur et vaut le détour ne serait-ce que par son introduction digne d'un roman de SF actuel.

Ce recueil est du domaine public et, de ce fait, il peut être téléchargé gratuitement au format numérique. Il peut aussi être acheté en format broché.

Jean Luc Esteban
Copyright @ Jean Luc Esteban pour Le Galion des Etoiles. Tous droits réservés. En savoir plus sur cet auteur


💬Commentaires

1.Posté par Koyolite TSEILA le 27/10/2023 13:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

KoyoliteTseila
Excellent ! Merci pour cette présentation. J'adore les contes d'Arthur Conan Doyle et ceux-ci sont manquants dans ma collection ! Je vais remédier de suite à cette lacune.

Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes ou de commentaires ne vous appartenant pas. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.

Le Galion des Etoiles est un site sans publicité. Vous aimez nos articles, matelots ? Vous pouvez faire un don et ainsi soutenir Le Galion des Etoiles. Merci !