Menu

Dans la même rubrique :
< >

Notez
BD

        

Aâma

4 tomes


Un article rédigé par le 16/03/2015 | Lu 1775 fois




Tome 1 - L'Odeur de la Poussière chaude

Aâma
Dans un futur lointain… Verloc Nim se réveille amnésique au milieu de nulle part. Grâce à son journal, qu'un singe-robot nommé Churchill lui remet, il se plonge dans son passé. Verloc y apprend qu'il mène une vie misérable, qu'il a perdu travail, famille et amis depuis qu'il a décidé de vivre en marge d'un monde hypertechnologique. Jusqu'à ce que son frère Conrad l'emmène sur une autre planète pour y récupérer une mystérieuse substance nommée aâma…

Fiche de lecture

« Je pleure… Pour quelle raison ? Aucune idée… Je ne me sens pas triste. Je me sens très calme. Je sens l’air sur mon visage. Je sens le sol qui vibre. Un léger grésillement. Une petite pulsation régulière… Où suis-je ? Aucune idée… Aucun souvenir… Lilja… oui… Ma fille… Ma petite fille… Autre chose ? Non… Rien… Je suis vide… complètement nettoyé, comme si les larmes avaient tout emporté. C’est ça. »

Verloc se réveille sur une planète qui lui est inconnue. Il ne sait plus qui il est, ni ce qu’il fait là. Ses souvenirs semblent avoir disparus. Ceux-ci lui reviendront progressivement lors de la lecture de son journal intime, précieux ouvrage que lui remet Churchill, un robot aux allures de singe, qui est là pour l’accueillir à son réveil. Churchill explique à Verloc qu’ils se trouvent sur la planète Ona (Ji) et va laisser Verloc retrouver petit à petit la mémoire par le biais de ses écrits…

Frederik Peeters, originaire de Genève (Suisse), est un dessinateur et scénariste de bandes dessinées, dont je n’avais pas encore eu le plaisir de découvrir le travail. Et quel beau travail !

Ce premier tome est une perle d’une forte densité ! Premièrement les dialogues/monologues sont soignés et intéressants. Deuxièmement, le dessin m’est très agréable, il est doux et les couleurs sont bien choisies. Troisièmement, j’ai trouvé le scénario fort captivant. Le récit alterne entre présent et flashbacks, et ici, contrairement à d’autres BD, les retours dans le passé sont bien amenés, bien présentés.

Bref, je dirai que c'est une SF intelligente. « Aâma » est franchement une belle découverte.
Aâma

Tome 2 - La Multitude invisible

Aâma
Verloc Nim a atterri sur la planète désertique Ona(ji) avec son frère Conrad dans le but de récupérer la mystérieuse substance aâma. Là-bas, ils rejoignent un groupe de scientifiques abandonnés à leur sort. Conrad met sur pied une expédition pour retrouver le professeur qui a libéré la substance sur une autre partie de la planète. Au fur et à mesure de leur périple, ils vont de découvertes spectaculaires en rencontres inquiétantes…

Fiche de lecture

Dans ce second opus, Verloc, son frère Conrad, le robot Churchill, et les scientifiques quittent la colonie au moyen d’ambulateurs dans le but de retrouver le professeur qui a libéré la « substance » Aâma sur une autre partie de la planète Ona(ji). Au gré de leur progression, ils vont découvrir ce qu'Aâma est capable d’engendrer sur cette terre désertique. Ils vont également faire de dangereuses rencontres…
 
On en apprend plus sur Aâma et on découvre les propriétés phénoménales de cette « substance », composée de millions de minuscules robots reliés par une intelligence commune. C’est à la fois miraculeux et effrayant ! J’ai beaucoup aimé cette traversée de la planète Ona(ji) dans des décors étonnants, à la flore et à la faune exotiques belles et inquiétantes. Cela me rappelle un peu les mondes d’Aldébaran de Leo, mais dans un autre contexte. Ici le résultat est celui d’une expérience qui a échappé à son créateur (et non pas le produit naturel d’un monde étranger).
 
Les flashbacks sur la vie de Verloc en compagnie de son ex-femme se poursuivent et s’insèrent fort bien dans l’histoire, des parallèles se tissent entre sa petite fille et celle qui fait partie de la mission sur Ona(ji). Le mystère à ce sujet s’épaissit… On revient également dans le présent, c'est-à-dire juste après que Verloc se soit réveillé malade et amnésique. Il tente toujours de retrouver ses souvenirs en lisant le journal qu’il a rédigé.
 
C’est intéressant, car l’auteur Frederik Peters joue avec les lignes du temps, et j’ai hâte qu’elles se recoupent pour découvrir le fin mot de cette histoire. Le suspense est fort bien entretenu, le rythme de narration est soutenu. Le dessin est soigné, et les couleurs choisies sont plaisantes. La fin de ce second tome se termine sur effroyable cliffhanger. Je meurs déjà d’envie de lire la suite !
 
En conclusion, je dirai de ce deuxième volet qu’il est encore meilleur que le premier ! « Aâma » est une belle BD (85 pages environ par ouvrage), c’est une découverte dans cet univers de la science-fiction que j’affectionne tant. Je vous invite donc vraiment à vous plonger à votre tour dans le monde de Frederik Peeters.
Aâma

Tome 3 - Le Désert des Miroirs

Aâma
Verloc Nim et son frère Conrad partent en expédition pour récupérer la mystérieuse substance aâma, qui a complètement modifié l'environnement de la planète Ona(ji). Alors que le petit groupe progresse dans un univers aussi hostile que stupéfiant, la vérité sur la nature d'aâma reste inaccessible. Et la réalité a tendance à vaciller...

Fiche de lecture

Dans ce troisième tome, Verloc et ses compagnons poursuivent l’exploration de la planète Ona(ji) et se rapprochent toujours un peu plus de l’origine d’Aâma. Ils vont de dangers en découvertes surprenantes…
 
En offrant au lecteur un regard de l’autre côté du miroir, Frederik Peeters nous rapproche un peu plus de la réalité, de la vérité, sans pour autant nous fournir les réponses tant attendues...
 
On en apprend également un peu plus sur les personnages principaux, qui continuent à se dévoiler au cours de leurs périples. Leurs antécédents et leur vécu semblent avoir des liens avec l’expérience Aâma, mais on peine encore à bien comprendre lesquels… même si j’ai quand même une petite idée qui se dessine pas à pas dans mon esprit.
 
Le suspense est intense, bien dosé. Le scénario est diablement bien fichu ! Et le mystère autour de la fille de Verloc est grand ! De plus, les dessins fourmillent de mille détails qui valent la peine d’être bien observés.
 
Que demander de plus ?
Aâma

Tome 4 - Tu seras merveilleuse ma Fille

Aâma
Sur la planète Ona(j), le petit groupe parti à la recherche de la substance Aâma est arrivé au bout de son périple. Seul rescapé de l'aventure, Verloc Nim sait que sa rencontre avec Aâma ne le laissera pas indemne, mais il compte bien utiliser cette nouvelle puissance pour rentrer chez lui et retrouver sa fille.

Fiche de lecture

Voici donc le dernier tome de la série Aâma. On y suit un Verloc transformé - depuis sa fusion avec Aâma, il possède des pouvoirs extraordinaires - qui retourne sur son monde natal pour y retrouver sa fille…
 
Le moins que je puisse dire, c’est que cet album m’a ravi par son côté « Woodstock ». Je veux dire par-là que certaines planches m’évoquent des pochettes d’albums 33T des années 70. Ce tome à caractère métaphysique, agrémenté d’un cocktail de sensations, est un régal pour les yeux et l’esprit. J’ai suivi avec plaisir ce cher Verloc dans son dernier parcours aux allures psychédéliques. Il y a très peu de texte, tout est dit au travers des dessins. C'est une explosion de formes, de couleurs et d’émotions que notre cerveau doit décrypter et c’est très bien rendu. 
  
Par contre, du point de vue du scénario, c’est plutôt maigre par rapport aux précédents tomes, et le suspense n’est pas vraiment au rendez-vous. Ce dernier tome a juste pour but de réunir Verloc et sa fille. Un instant que j’attendais avec impatience, d'ailleurs, mais que j’aurais imaginé précédé d'un peu plus de fil à retordre pour le héros. Ben oui, après tout, Verloc n’est-il pas le roi des déboires ? ;-) 
  
Quant à la fin, elle ne me satisfait pas vraiment. J’aurais préféré une conclusion plus limpide, parce que là, je ne suis pas certaine de savoir comment l’interpréter. 
  
En conclusion, pour ce dernier voyage de Verloc, mon avis est mitigé : un album superbe visuellement, mais une fin ouverte qui ne me ravit pas vraiment. Mais dans tous les cas, "Aâma" est une série de BD que j'ai eu plaisir à lire et à découvrir, et que je recommande chaleureusement aux amateurs de SF.

Koyolite Tseila
Passionnée de Science-fiction, d’Imaginaire et de récits maritimes depuis toute petite, ce sont des... En savoir plus sur cet auteur



Commentaires
Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». Au-dessus de ceci apparaît votre commentaire. SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.