Menu

Notez
Films

        

20000 Lieues sous les Mers | 20000 Leagues Under the Sea | 1916


Un article ajouté/rédigé par | 02/11/2011 | Lu 2623 fois




20000 Lieues sous les Mers | 20000 Leagues Under the Sea | 1916
Un monstre marin, une chose énorme, ayant été signalé par plusieurs navires à travers le monde, une expédition est organisée sur l'Abraham Lincoln, frégate américaine, pour purger les mers de ce monstre inquiétant. A bord se trouvent le Français Pierre Aronnax, professeur au Muséum de Paris, et Conseil, son fidèle domestique. Une fois parvenus en vue du monstre, deux immenses trombes d'eau s'abattent sur le pont de la frégate, précipitant Aronnax, Conseil et le harponneur canadien Ned Land sur le dos du monstre... qui se révèle être un fabuleux sous-marin, le Nautilus, conçu et commandé par un étrange personnage, le capitaine Nemo, qui paraît farouchement hostile à toute l'humanité ! Condamnés à ne plus jamais revoir leur patrie, leurs parents, leurs amis, la plus extraordinaire aventure commence pourtant pour les trois hommes...

Présentation

Il s'agit de l'un des tous premiers films à inclure des scènes sous-marines ! 

Comme le titre le laisse entendre, il s'agit bien sûr d'une adaptation du livre de Jules Verne, mais on y trouve aussi des petits bouts de "L’Île mystérieuse". Les frères Williamson ont, grâce à une invention de leur père, mis au point pour ce film un appareil permettant de filmer sous l'eau. Du coup, on se voit gâtés par de longues scènes de fonds marins (très relaxantes), où l'on aperçoit quelques poissons qui nagent. Heureusement, il y a plus intéressant, puisqu'on a le droit à des séances de promenades en scaphandres. On pourra même assister à une bataille avec une pieuvre gonflable géante en plastique ! Il est à noter que la pieuvre tueuse fait ici sa première apparition au cinéma.

Dans l'ensemble, le film est plutôt agréable, même si le jeu des acteurs est surprenant, ce qui colle assez bien avec le reste d'ailleurs. Ainsi, certains en font trop, d'autres se contentent de peu, et l'on a parfois le sentiment que personne ne s'est mis d'accord sur ce qu'il doit faire. C'est chacun pour soi et c'est presque marrant.

Au niveau des décors et des costumes, c'est la même chose. Soit ils sont trop voyants, soit on ne peut identifier de quoi il s'agit. 

Ce film est donc une curiosité... mais il faut aussi savoir que c'est un puissant somnifère ! C'est intéressant de voir ce qu'il se faisait en 1916 au niveau des films, mais je pense qu'après une demi-heure de gesticulations muettes, on a vu et pu se faire une idée...

Koyolite Tseila
Passionnée de Science-fiction, d’Imaginaire et de récits maritimes depuis toute petite, ce sont des... En savoir plus sur cet auteur



Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.

⚓️Recherche :


Blog partenaire


⚓️Membres sur le pont
Dumè ANTONI
Robert YESSOUROUN
Koyolite TSEILA
Patrick PLÉTINCKX

💬Commentaires et avis