Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Facebook
Twitter
Pinterest
Google+

Qui n'a jamais rêvé de naviguer parmi les étoiles ? Mon équipage et moi-même souhaitons partager avec vous notre passion pour la science-fiction en vous invitant à voyager à bord de ce grand navire de l'imaginaire… Bonne visite, votre capitaine

Notez

Vitesse de distorsion - Star Trek



Article rédigé par le 01/11/2011
Lu 945 fois


TAGS : STAR TREK


Vitesse de distorsion - Star Trek
Comment se fait-il que, dans Star Trek, les vaisseaux voyageant à des vitesses supraluminiques, ne subissent pas l'effet de la relativité, allant même jusqu'à contacter la base pendant leur voyage?

Eh bien, c'est très simple (enfin, si on veut !!) : grâce à la distorsion, le vaisseau voyage dans une bulle dans laquelle sont conservées les conditions physiques de l'espace normal. Tandis que ladite bulle, elle, se trouve dans un hyperespace modifiant ces lois, permettant de franchir la limite de la vitesse de la lumière.

C'est la "bulle" qui voyage, pas le vaisseau. Elle est créée par les nacelles de distorsion du vaisseau. Celles-ci nécessitent une énorme quantité d'énergie, produite par le mélange matière (deutérium) - antimatière. On peut ainsi "distordre" l'espace, à la fois contracté à l'avant et allongé à l'arrière du vaisseau, lui permettant de voyager plus rapidement que la vitesse de la lumière.

La vitesse de distorsion est exponentielle, tendant vers un facteur 10, inatteignable (où la vitesse serait infinie). Le facteur 1 est égal à la vitesse de la lumière, le facteur 2 valant 10 fois le 1, ... Le facteur 8, par exemple, vaut 1024 fois le 1. A cette vitesse, il faut moins de 40 secondes pour traverser notre système solaire. Néanmoins, il faut noter que les épisodes de Star Trek contredisent souvent cette échelle, et les vaisseaux mettent bien moins de temps pour se rendre d'une planète à l'autre qu'ils ne le devraient en respectant cette échelle de vitesses.

A noter que l'on a fini par constater que les hautes vitesses de distorsion ont, à la longue, des effets négatifs sur la structure de l'espace-temps. Starfleet impose alors des limites de vitesse (!!) pour éviter ces dommages. Par la suite, les progrès technologiques permettent de développer des systèmes de propulsion qui ne causent pas de tels problèmes, notamment en retravaillant la géométrie des bulles de distorsion, ce qui a donné des vaisseaux aux soucoupes plus effilées comme celles du Voyager ou de l'Enterprise E.

Ajoutons encore que l'on a rééchelonné les facteurs de distorsion ("warp" en anglais) à l'époque de The Next Generation. Une façon de régler les incohérences de vitesse constatées par le passé, mais qui n'a pas vraiment porté ses fruits.

Notons enfin que dans l'univers Trek, on a aussi mis au point une méthode de voyage dans le temps appelée l'effet lance-pierre (slingshot effect), où un vaisseau fonce à tout allure (distorsion 9.8 dans "Retour sur terre") vers une étoile, avant de la contourner pour arriver à un moment déterminé du passé ou du futur. Il faudrait tout de même qu'on nous explique comment on parvient à voyager dans le temps de cette façon...


Thierry B.
A bord du Galion, je remplis les fonctions de Docteur – pas celles de médecin. Non, moi, j’explore,... En savoir plus sur cet auteur


Murmures sous les voiles...





cookieassistant.com