Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Facebook
Twitter
Pinterest
Google+
Rss

Qui n'a jamais rêvé de naviguer parmi les étoiles ? Mon équipage et moi-même souhaitons partager avec vous notre passion pour la science-fiction en vous invitant à voyager à bord de ce grand navire de l'imaginaire… Bonne visite, votre capitaine

Notez

Star Wars - (Episode 7) Le Réveil de la Force

Star Wars VII - The Force awakens




Article rédigé par le 30/12/2015
Lu 2479 fois



Plus de trente ans après la bataille d'Endor, la galaxie n'en a pas fini avec la tyrannie et l’oppression. Les membres de la Résistance combattent les nouveaux ennemis de la République, menés par le leader suprême Snoke. À ses côtés, le jeune Kylo Ren dirige les troupes du « Premier Ordre ». Dépassés, les résistants ont besoin de Luke Skywalker. Mais ce dernier se cache depuis bien longtemps. La Résistance envoie son meilleur pilote, Poe Dameron, sur Jakku, récupérer une carte qui les mènera à Luke. Mais l'arrivée de Kylo Ren et ses soldats leur complique la tâche. Poe Dameron a juste le temps de cacher la carte dans son droïde BB-8, qui s'échappe de la bataille, traversant les déserts de Jakku. Il tombe sur une jeune femme nommée Rey, pilleuse d'épaves. Pourchassés par le Premier Ordre, ils vont recevoir l'aide inespérée de Finn, un Stormtrooper en fuite...



Avant-propos

De par vos messages privés, je sais que vous êtes nombreux à attendre impatiemment mes impressions sur ce nouveau volet de la saga Star Wars, et je vous remercie de votre intérêt. Après avoir vu le film (en 2D), il m’aura fallu une nuit ou deux pour digérer les informations, y réfléchir, afin de rédiger cette chronique.
« Obscur est l’univers étendu, ce mal de ton esprit, effacer tu dois. » (KT)

Avant toute chose, j’aimerais dire que pour la fan de Star Wars que je suis, il m’est difficile de faire abstraction de plus de trois décennies de livres et de BD tournant autour de l’œuvre de George Lucas. Ces histoires parallèles - et complémentaires à la saga - sont ce que l’on appelle « l’univers étendu ». Pourtant, avec ce nouvel épisode, c’est bien ce que l’on me demande. En effet, pour l’Empire Disney et son Padawan J.J. Abrams, cet univers étendu est à ignorer, à croire qu’il appartient au côté obscur. Alors soit, pour l’occasion je vais vider mon esprit de ce « mal » pour le focaliser sur le code en vigueur : m’en tenir aux six films uniquement. Basta.

Marché conclu, sur l’univers étendu, pas un mot dans cette chronique, je ne dirai.

Critique du film

Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine…
 
Luke Skywalker a disparu. En son absence, le sinistre Premier Ordre est né des cendres de l’Empire Galactique et n’a de cesse de chercher le dernier Jedi pour le détruire. Avec le soutien de la République, la générale Leia Organa mène une courageuse résistance. Elle désespère de retrouver son frère Luke. Son aide lui serait précieuse pour restaurer la paix et la justice dans la galaxie. Leia a donc envoyé son pilote le plus audacieux en mission secrète sur la planète Jakku, où un vieil allié a découvert un indice sur l’endroit où Luke s’est retiré…

 
Ce septième épisode de Star Wars n’est pas à proprement parlé une suite, mais plutôt une nouvelle version du film Un Nouvel Espoir remis au goût du jour, dont la force prime sur… la Force. Durant les 136 minutes que dure le film, je ne me suis pas ennuyée un seul instant : ça déchire grave ! Les effets spéciaux sont spectaculaires, les batailles sont à couper le souffle et les décors sont superbes. Il y a des héros qui poursuivent une quête, de l’action et beaucoup d’humour. On retrouve des personnages de la Trilogie originale et on se délecte d’une myriade de clins d’œil à cette dernière, ce qui est très sympa. Ce film possède d’indéniables qualités.
 
Cependant, ce film est loin d’être sans défaut, et un point m’a fortement déçue : son scénario.
 
Primo, c’est plus un reboot qu’une vraie suite. Cela me consterne de voir qu’un bon nombre de scènes sont pompées sur la Trilogie originale. Secundo, je suis atterrée par le fait qu’on ait repris exactement les mêmes ingrédients pour… tomber dans la démesure totale ! Le Starkiller qui est un sosie décuplé de l’Etoile Noire, le Premier Ordre dont la taille et la suprématie feraient pâlir de jalousie l’ex-Empire Galactique, et pour le gouverner, un leader suprême assis sur un trône qui s’affiche en une gigantesque projection holographique, une arme destructrice qui n’est plus un super-laser mais carrément un aspirateur à soleils qui le régurgite en un faisceau monstrueux après digestion, … Non mais : au secours Obi Wan Kenobi ! On n’est pas dans « Armageddon » ! Quand j’ai su que J.J. Abrams serait au commande de Star Wars, j’avais émis des réserves à ce sujet, sachant qu’il n’est pas du genre à faire dans la finesse. Malheureusement, mes craintes étaient fondées…
 
Ensuite, j’aimerais bien que l’on m’explique comment le Premier Ordre a pu se développer ainsi au nez et à la barbe de tous et acquérir si rapidement une telle puissance ? En renaissant des cendres de l’Empire Galactique ? D’un coup de baguette magique peut-être ?... A la fin de l’Episode VI, ce dernier avait été vaincu. Il aura fallu 3 films pour en venir à bout. Donc tout ce pour quoi se sont battus les Jedi et les Rebelles n’aura servi à rien ? C’est aberrant. On nous a fait quoi, là ? « Le Jour le plus long des Jedi » ? On prend la base et on recommence à indéfiniment ?
 
J’en viens maintenant aux personnages. Parmi eux, il y de bonnes et de moins bonnes surprises.
 
Harrison Ford n’est peut-être pas le meilleur acteur du monde, mais – bon sang ! – quel plaisir que de le voir rendosser son rôle d’Han Solo ! Et quelle prestance. Je dois dire qu’il apporte beaucoup au film. J’ai également beaucoup apprécié de retrouver Leia Organa. Elle est devenue sage et posée, j’aime bien ce côté mûr de sa personnalité. Il me rappelle Yoda. Bref, revoir ces deux acteurs se donner la réplique, c’est un plaisir pour les yeux et les oreilles. Quant à Mark Hamill, son nom est en deuxième place dans le générique. Pour les 10 secondes qu’on le voit dans le film… c’est une plaisanterie ?
 
Parmi les nouveaux acteurs, tout comme dans la Trilogie originale, on a de parfaits inconnus. Daisy Ridley (Rey) et John Boyega (Finn). Ils livrent tous deux une belle prestation. A n’en pas douter, ils sont meilleurs acteurs que ne l’étaient Mark Hamill et Carrie Fisher à leurs débuts ;-)
 
Le personnage de Rey est attachant, touchant. Mais ce qui me déroute complètement, c’est qu’à peine elle découvre ce qu’est la Force, elle est déjà capable d’influencer les esprits, comme le faisait Maître Obi Wan Kenobi, et de battre au duel de sabres laser un homme entraîné par Luke Skywalker, puis par un Sith. Dans les films précédents, on avait pourtant appris que maîtriser la Force est tout un art qui s’apprend, par le biais d’un parcours initiatique avec un maître Jedi. Anakin et Luke Skywalker nous l’ont d’ailleurs montré lors de 3 films chacun. Il y a donc ici pour moi une incohérence.
 
Parlons maintenant du gamin hystérique qu’est Ben Solo alias le Sith Kylo Ren, pâle copie de Dark Vador, son grand-père. Quand il fait ses crises de colère et casse tout à coups de sabre laser, c’est franchement RI-DI-CU-LE. Et à un moment donné, il tient un propos qui l’est tout autant, lorsqu’il dit douter de ce qu’il est, car il sent une lumière qui l’attire vers le côté clair de la Force. Si on connaît un tant soit peu la saga, on sait qu’on peut être attiré par le côté obscur de la Force, mais jamais par le côté lumineux ! Nouvelle incohérence donc.
 
Quant à Snoke, Leader Suprême du Premier Ordre, il sort d’où ? Et c’est quoi ça ? Une fusion entre Voldemort et un Orque ? Ce personnage est à mon avis le plus raté du film.
 
Parmi les highlights du film, outre la présence de Han, Leia, Chewie, R2D2, C3PO, Luke et d’anciens personnages du côté de la Résistance, on fait avec plaisir la connaissance de Maz Kanata, une grand-mère au caractère bien tranché, que je me réjouis de revoir dans les prochains volets, ainsi que de l’adorable robot BB-8, petit compagnon fort attachant.
 
En conclusion, « Star Wars – Le Réveil de la Force » est un produit commercial et sur-vitaminé, du grand spectacle – probablement le meilleur à l’heure actuelle ? – distrayant qui nous en met plein les mirettes et qui, à ne pas douter, plaira au public d’aujourd’hui.
 
En ce qui me concerne, oui : du grand show. Mais non : parce que j’attendais une continuité de ce qui a été fait jusqu’à présent, et je me retrouve devant une sorte de reboot de la Guerre des Etoiles. Je comptais sur le respect de l’essence même de la saga et de ses événements, et je découvre des incohérences à m’arracher les cheveux. Donc au final, mon avis est mitigé : un bon divertissement, mais un scénario qui m’a déçue.

Nota Bene

Maintenant que j’ai donné mon avis, j’en reviens à l’univers étendu de la saga. On est bien d’accord, il ne fait pas partie du canon de la franchise. Néanmoins, cet univers se base sur ce qui a été fait lors des six films Star Wars et propose une continuité cohérente tout en respectant l’essence même de la saga. Somme toute, ce que l’Episode VII n’offre pas vraiment, ce qui me laisse à penser que le "nouveau Star Wars" s'adresse plus à une nouvelle génération, qu'aux nostalgiques de la saga...


Koyolite Tseila
Passionnée de Science-fiction et d’Imaginaire, ce sont des genres auxquels j'ai désiré rendre... En savoir plus sur cet auteur


Commentaires

1.Posté par . MAESTRO le 16/12/2015 21:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Maestro
Alors que les décombres de l'Empire Galactique sont encore fumants, une nouvelle République se partage le terrain avec le Premier Ordre, formé de nostalgiques de l'Empire. Entre les deux entités, la rivalité est grande, et la Résistance gronde encore dans les territoires de l'Ordre. La princesse Leia est toujours générale de la résistance, alors que Luke a pris du recul pour des raisons mystérieuses. Han et Chewbacca, quant à eux, ont repris leurs activités anciennes et tentent de retrouver le Faucon Millénium qui leur a été dérobé.

-Attentions spoilers mineurs-

Sur la planète Juka, la jeune Rey vit du pillage des épaves de croiseurs galactiques qui se sont échoués. Cela lui permet de survivre dans un univers rude et aride. Toujours sur la même planète, un commando de Stormtroopers est en quête de Poe, un espion de la Résistance. Celui-ci possède une carte permettant de retrouver Luke Skywalker, que le Premier Ordre veut absolument neutraliser. Pendant l'assaut, il est capturé et doit confier la carte à BB8, un droïde. Emmené sur le vaisseau en orbite, il est questionné par le sombre Kylo Ren, qui semble être un seigneur Sith. Mais grâce à Finn, un Stormtrooper rénégat, il arrive à s'échapper. Quand ils s'écrasent sur Juka, Finn et Poe sont séparés. Parallèlement, BB8 est recueilli et aidé par Rey. C'est ainsi que les chemins de Rey et Finn vont finalement se croiser également. Ils se donnent alors pour mission de mener BB8 à la Résistance, et pour ça ils volent un vaisseau qui n'est autre que le Faucon Millénium.

-fin des spoilers mineurs-

Voilà le point de départ bien musclé de cet épisode 7. Pendant toute cette partie, il y a peu de place pour l'introspection ou les explications. Ca tire, ça canarde, ça bastonne, ça voltige... Bref, c'est du Star Wars aux amphétamines. L'univers est bien respecté. Il a évolué, mais dans l'esprit de la saga, et aussi dans l'air du temps il faut bien le dire. Les nouveaux personnages sont très intéressants. Du côté des gentils, il y a Rey, nostalgique et indépendante, qui semble attendre quelque chose et répugne à quitter sa planète. Elle semble douée pour le pilotage. Franchement, elle rappelle quelqu'un... Il y a aussi FN2187, surnommé Finn, le stormtrooper renégat. Au départ, il ne pense qu'à sauver sa peau mais va progressivement devenir un véritable héros. Du coté des méchants, il y a Kylo Ren, le nouveau Dark Vador. Il rappelle furieusement ce dernier sans en avoir l'envergure, et ça fait partie du scénario. Le perso...

2.Posté par Thierry B. le 24/12/2015 15:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ThierryB
J'ai finalement été voir l'épisode 7 !

Franchement, on retrouve pas mal de bonnes choses de la trilogie de Luke, et c'est évidemment une excellente chose.
Mais l'ensemble rappelle tout de même largement "Un Nouvel Espoir", sans doute en clin d'oeil, du moins en partie.

Quant à "l'élément essentiel" que j'avais évoqué précédemment, c'est vrai qu'il s'inscrit dans la logique du film (et même reprend une chose similaire aux 2 autres trilogies), mais je ne peux vraiment pas l'accepter.

Le film est donc excellent, et j'irai sans doute voir les suivants. Mais pour moi, il s'agit d'une histoire tout à fait étrangère à ce qui a précédé et la Guerre des Étoiles s'est conclue définitivement avec "Le retour du Jedi".

3.Posté par Frédéric VASSEUR le 29/12/2015 07:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

FredV
J'ai vu ce film deux fois : d'abord en 3D, puis en 2D. La 3D est impeccable, surtout dans les plans fixes. C'est à ces moments que l'on a une idée du gigantisme (un énorme vaisseau dans l'espace ou Rey minuscule dans la grande épave). Dans les scènes d'action, la 3D m'a semblé moins impressionnante.

Le film en lui-même est pour moi une réussite. D'abord parce que j'y ai totalement retrouvé l'esprit de la première trilogie, ensuite parce que j'y ai retrouvé l'aspect technique. De grands espaces, des décors réels avec de vrais accessoires, une quête qui mène de planète en planète, de l'humour, des rebondissements... tout m'a ramené à la première trilogie. Trop, beaucoup trop. Parce en réalité, le scénario est un quasi copier/coller de celui de l'épisode 4, et ça m'a gêné. L'ensemble du film est un énorme fan service, ce qui est à la fois un immense plaisir et une déception puisque le scénario devient prévisible (même si je me suis tout de même laisser emporter et avoir).

Tout comme la première trilogie, le film est porté par des acteurs quasi inconnus avec la caution de quelques figures connues. Le retour des "anciens" (Harrison Ford, Carrie Fisher, Mark Hamill) est un vrai plaisir et on voit qu'ils sont là pour un vrai rôle, pas pour de la figuration. Le retour d'anciens personnages (souvent joués par les acteurs de l'époque, bravo) est lui aussi un régal. Mais à côté d'eux, les "jeunes" ne palissent pas. Daisy Ridley et John Boyega sont bien dans leur rôle et totalement crédibles, ils ne sont pas non plus de simples faire-valoir des anciens. Le film trouve là un équilibre très agréable.

D'un point de vu plus technique, le film est très maîtrisé. JJ Abrams est un faiseur de blockbuster, donc un réalisateur très académique. Il a toutefois su s'approprier le cahier des charges pour faire un film qui est à la fois un blockbuster moderne et un vrai Starwars. Sa direction d'acteur m'a semblé impeccable, de même que les cadrages, l'éclairage, etc. Il l'avait promis et il a tenu parole : pas d'abus de lens flares dans ce film et c'est très bien. Le film a donc tout pour devenir un cas d'école sur le thème "comment construire un bon film". La contrepartie, c'est qu'il n'apporte pas de patte artistique personnelle. Il en allait de même dans ses autres films que j'ai vus, c'est visuellement impeccable mais - à part ses lens flares dans les précédents - rien ne fait dire "ouah, c'est du Abrams", contrairement à un Tim Burton par exemple. Ceci dit, pour un Starwars, ce...

4.Posté par Bernard VIALLET le 31/12/2015 18:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

CCRIDER
Entièrement d'accord avec l'analyse de KT. J'ai eu l'impression d'assister à une resucée des précédents opus. Le scénario est plutôt faiblard et trop constitué de redîtes ou de déjà vu. Bien sûr, tout repose sur les époustouflants effets spéciaux. Sans doute cela satisfera-t-il un certain public, mais pour moi, le compte n'y est pas. J'avais espéré mieux de J.J.Abrams tout en ayant des doutes du côté de la machinerie Disney. Je viens d'apprendre que J.J.Abrams avait jeté l'éponge et ne tournerait donc pas le deuxième épisode. Quel tâcheron va prendre le relais ?
Décidément avec toutes ces reprises littéraires, cinématographiques, ou BD, par des suiveurs qui n'ont pas ni le talent ni le génie des créateurs, je suis toujours déçu. Seuls les commerçants doivent y retrouver leur compte me semble-t-il.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! *** Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de valider les commentaires et de supprimer ceux qui sont contraires au règlement. ***







cookieassistant.com