Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Facebook
Twitter
Pinterest

Qui n'a jamais rêvé de naviguer parmi les étoiles ? Mon équipage et moi-même souhaitons partager avec vous notre passion pour la science-fiction en vous invitant à voyager à bord de ce grand navire de l'imaginaire… Bonne visite, votre capitaine

Notez

Le Monde perdu




Article rédigé par le 13/06/2016
Lu 558 fois




Le biologiste George Challenger veut prouver au monde qu'il existe en Amazonie un monde perdu où vivent encore des dinosaures. Il organise une expédition réunissant des scientifiques, un aventurier et un journaliste. Lorsqu'ils débarquent enfin dans la zone repérée par Challenger, leur avion est détruit. Ils vont devoir parcourir à pied une vaste région peuplée de multiples dangers...

N.B. : Ce résumé est celui que l'on trouve au dos de cette édition DVD. Il contient quelques inexactitudes...

Présentation et critique du film

Le professeur Challenger affirme avoir découvert de la vie préhistorique au coeur de la forêt amazonienne. Mais personne ne le croit. Alors il met au défi certains membres de l'assemblée devant laquelle il s'exprime de l'accompagner en Amérique du Sud, afin qu'il puisse leur prouver qu'il a raison. Il constitue une équipe et s'envole vers sa destination. Puis, pour rejoindre le point de départ de l'expédition, une montagne, l'équipe s'y rend en hélicoptère. Le camp est installé, mais la première nuit déjà, l'équipe est attaquée par un dinosaure ! La créature détruit malheureusement l'hélicoptère, privant ainsi les membres de l'expédition de la seule radio qu'ils avaient pour communiquer avec "le monde". C'est donc à pied qu'ils vont devoir rejoindre la civilisation, non sans avoir au préalable à affronter toutes une série de dangers, avant d'être capturés par une tribu cannibale... 

J'ai le plaisir de vous présenter l'ancêtre de Jurassic Park ! "Le Monde perdu" est sorti en 1960, et c'est l'adaptation du roman du même nom écrit par Sir Arthur Conan Doyle et paru en 1912. Ce film est lui-même un remake du tout premier film sorti en 1925 (version muette, en noir et blanc). 

Cette édition DVD contient le film de 1925 dans les bonus, mais personnellement, cette toute vieille version ne me plaît pas (question de goûts). Par contre, ce film réalisé par Irwin Allen a été entièrement restauré : au final, le résultat est vraiment bon, que ce soit le son, l'image ou les couleurs, ce qui le rend plaisant à visionner. J'ai également été surprise par la qualité des effets spéciaux, qui certes paraissent désuets - mais non moins plein de charme - de nos jours, mais j'imagine qu'à l'époque ils ont dû faire sensation. Les araignées géantes, ou les lézards et crocodiles customisés et filmés en gros plan pour qu'ils aient l'air de dinosaures immenses : c'est tip top ! ^-^

Ce film présente donc une aventure en Amazonie du célèbre professeur George Edward Challenger, personnage de fiction créé par Doyle et qui est à l'honneur dans cinq romans/nouvelles. Pour qui ne connaît pas ce personnage, il est - par définition - totalement à l'opposite d'un autre héros de Doyle : Sherlock Holmes. En effet, Challenger est grossier, orgueilleux et colérique, et très exubérant (peut-être à l'instar du nouveau Sherlock de Mark Gatiss ?). Il est à noter que si ces traits de caractère sont bien soulignés dans les romans de Doyle, dans le film d'Allen, on les a quelque peu estompés. 

Nous suivons donc ce brillant scientifique et ses coéquipiers dans une aventure passionnante, truffée de dangers (en réalité, on sourit plus qu'on a peur) et teintée de fantastique. Cette histoire est pleine de charme et divertissante à souhait.

Néanmoins, ce film n'est pas exempt de défauts, et là où le bas blesse, c'est dans la toile de fond... Je veux dire, ce qui se voit vraiment et qui enlève toute crédibilité aux aventuriers, aussi attachants soient-ils. En effet, du début à la fin, ils gardent tous un brushing impeccable et des habits immaculés. Et que dire de la nana dans son pantalon rose qui hurle à tout bout de champ en trimbalant son caniche de salon dans un panier tout au long des périples ? Ou encore du sud-américain qui, à l'idée de trouver des diamants, passe son temps à afficher une expression encore plus bête que celle du sergent Garcia ?

Bref, malgré ces quelques petits défauts, ce film n'en reste pas moins sympathique, amusant et divertissant. C'est une perle dans le genre, qui plaira sûrement aux amateurs des vieux films d'aventures à la Jules Verne. Pour ma part, j'ai bien aimé, mais j'ai préféré Le Voyage au Centre de la Terre. Je recommande également la lecture du livre de Doyle Le Monde perdu qui a inspiré ce film.

Source

Illustration : photo collection privée


Koyolite Tseila
Passionnée de Science-fiction et d’Imaginaire, ce sont des genres auxquels j'ai désiré rendre... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! *** Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de valider les commentaires et de supprimer ceux qui sont contraires au règlement. ***





cookieassistant.com