Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Facebook
Twitter
Pinterest
Google+

Qui n'a jamais rêvé de naviguer parmi les étoiles ? Mon équipage et moi-même souhaitons partager avec vous notre passion pour la science-fiction en vous invitant à voyager à bord de ce grand navire de l'imaginaire… Bonne visite, votre capitaine

Notez

La longue Terre

1. La longue Terre | 2. La longue Guerre | 3. La longue Mars | 4. La longue Utopie | 5. The long Cosmos (en)



Article rédigé par le 15/08/2015
Lu 352 fois




La longue Terre (1)
  • La longue Terre (1)
  • La longue Terre (2)
  • La longue Terre (3)
  • La longue Terre (4)
Dans les vestiges calcinés du domicile d'un scientifique discret, l'agent Monica Jansson découvre un curieux gadget : un boîtier abritant du fil de cuivre, un commutateur et... une pomme de terre.

Ce « Passeur » est la porte d'entrée universelle que tout un chacun peut fabriquer pour accéder à une infinité de Terres parallèles sans présence humaine : il suffit d'un pas, un seul pas, vers l'est ou vers l'ouest.

La découverte de cette « Longue Terre » sans limites va bouleverser à jamais l'humanité. Si une ère nouvelle s'ouvre aux pionniers, les gouvernements sont moins enthousiastes à la perspective de tous ces mondes incontrôlables. Et que de questions sans réponse !

Auxquelles certains vont s'atteler. La plus improbable des missions d'exploration se prépare. À bord d'un dirigeable prennent place Josué Valienté, un jeune homme doué du talent de passer d un monde à l'autre sans assistance mécanique, et Lobsang, une intelligence artificielle extravagante qui fut un réparateur de motocyclettes tibétain dans une vie antérieure. Un voyage aux confins de la Longue Terre les attend...

Deux des plus grands noms des littératures de l'imaginaire, Terry Pratchett et Stephen Baxter, se sont associés pour composer ce roman virtuose. « Tout est possible de la part d un excentrique, disait Jules Verne, surtout quand il est anglais. » Alors, s'ils sont deux...

Fiche de lecture tomes 1-3

NB : Cette critique est basée sur la lecture des trois premiers volumes. Elle sera complétée au fur et à mesure de la sortie (et de la lecture...) des volumes suivants.

Imaginez un instant : vous êtes sur Terre, n'importe où, avec un appareil à trois sous et demi nommé le "passeur". Grâce à lui, vous pouvez vous déplacer d'un pas vers un "est" ou un "ouest" métaphorique, sur des Terres parallèles. Et de là, vous pouvez encore faire un pas de plus, puis encore un autre... Chacune de ces Terres est subtilement différente de la nôtre, la Primeterre. Et plus on s'enfonce dans les réalités parallèles, plus les différences sont grandes. Voilà ce que nous proposent Baxter et Pratchett pour cette collaboration entre deux des plus grands auteurs de la littérature fantastique de notre temps. Et ils le font bien ! L'exploration de ces Terres est un véritable régal, une merveille, un bonheur. C'est un sommet du planet-opera !

Sur la base de ce décor, les auteurs nous proposent trois romans, dont la progression est une suite logique. Autant le savoir tout de suite : il faut lire ces romans dans l'ordre sous peine de ne rien y comprendre ! Et au sein de chaque roman, nous suivons les péripéties de plusieurs personnages en parallèle. Et ces personnages sont pour le moins fascinants ! Il y a Josué Valienté, le héros principal, qui est un "passeur-né", il peut passer sans mécanisme et sans trouble physiologique (pour les autres, il y a des nausées). Il accompagne Lobsang, une IA qui prétend être la réincarnation d'un réparateur de mobylettes tibétain. C'est là qu'on voit la touche de Pratchett... Puis il y a Sally Linsay, qui peut passer par les "points mous" sur plusieurs réalités à la fois, et son père, l'inventeur du passeur, qui a des projets troubles. Citons aussi Maggie Kauffman, capitiaine de dirigeable-passeur qui va tenter de désamorcer des crises graves. Franchement, au niveau des personnages, les auteurs s'en sont donnés à coeur joie. Il y en a pour tous les goûts.

Là où ça coince un peu, c'est au niveau des histoires. C'est chouette mais ça manque un peu de cohérence d'échelle. Je m'explique : si chacune des petites aventures de chaque héros est bien écrite, j'ai parfois eu des difficultés à changer d'échelle et à percevoir un canevas général. Les fibres sont bonnes mais le tissus est un peu lâche. Les auteurs se sont tellement bien amusés à décrire cet univers qu'ils en ont peut-être un peu oublié de faire une grande intrigue. Est-ce la résultat de la collaboration ? Ou alors tout va-t-il se relier dans les deux derniers tomes ? Je ne sais pas.

Quoi qu'il en soit, et malgré ce petit bémol, je peux dire que ce cycle est un excellent cycle qui ravira les amateurs.


Maestro *
A bord du Galion, j'occupe la fonction de naturaliste. J'observe, j'analyse et quand mes petits... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! Il est primordial de soigner son orthographe sur toutes les zones de saisies du site. Pensez que de nombreuses personnes vous lisent. Le langage SMS est interdit sur l'ensemble des zones de saisies de ce site. Veuillez svp prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de valider les commentaires et de supprimer ceux qui sont contraires au Règlement.

Murmures sous les voiles...





cookieassistant.com