Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Facebook
Twitter
Pinterest
Google+

Qui n'a jamais rêvé de naviguer parmi les étoiles ? Mon équipage et moi-même souhaitons partager avec vous notre passion pour la science-fiction en vous invitant à voyager à bord de ce grand navire de l'imaginaire… Bonne visite, votre capitaine

Notez

Darwinia



Article rédigé par le 23/06/2012
Lu 529 fois




Darwinia
Mars 1912, l'Europe et une partie de l'Angleterre disparaissent subitement, remplacées par un continent à la faune et à la flore non terrestres que l'on ne tarde pas à nommer la Darwinie. Pour le jeune Guilford Law, cette tragédie n'a rien d'un miracle ou d'une punition divine ; plutôt une énigme que la science pourra un jour résoudre. Fort de cette certitude, il va tout sacrifier pour faire partie de la première grande expédition d'exploration destinée à s'enfoncer au cœur du continent inconnu ; une expédition qui, de mort violente en mort violente, le mènera plus loin qu'il ne pouvait l'imaginer...

Fiche de lecture

L'histoire commence en mars 1912. Un soir, d'étranges phénomènes atmosphériques intriguent le monde entier. Le lendemain, le mystère s'épaissit : l'Europe a disparu. Ou plutôt, c'est l'Europe telle qu'on la connaissait qui a disparu. A sa place se trouve un continent qui est l'Europe mais où la faune et la flore ne correspondent à rien de connu et où toute trace de l'homme a disparu.

L'auteur des Chronolithes arrive ici à mêler uchronie et anticipation dans une œuvre à la portée quasi métaphysique.

Ce livre va plus loin que "Chronolithes" au niveau métaphysique. Trop loin ? Ca dépend des goûts. Personnellement, j'aime les ouvrages où les auteurs osent se mouiller, donc j'ai aimé "Darwinia".

L'intrigue est très mystérieuse, et un peu lente à se mettre en place. Pendant la première moitié du livre, on a l'impression d'un roman d'exploration, mais cette impression change quand on aborde la dernière partie. Juste un petit bémol : avec un tel thème l'auteur aurait pu bâtir tout un cycle. On reste donc un peu sur notre faim. En tant que paléontologue, j'aurais apprécié plus de détails sur les espèces "intruses".


Maestro *
A bord du Galion, j'occupe la fonction de naturaliste. J'observe, j'analyse et quand mes petits... En savoir plus sur cet auteur


Commentaires

1.Posté par Bernard VIALLET le 20/02/2013 23:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

CCRIDER
En Mars 1912, l'Europe et une partie de la Grande Bretagne disparaissent subitement pour être remplacées par un continent inconnu à la faune et à la flore non terrestre que l'on appelle la Darwinie. Le jeune photographe Guilford Law se passionne pour le sujet qu'il considère comme une énigme scientifique à résoudre et non comme une intervention ...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! Il est primordial de soigner son orthographe sur toutes les zones de saisies du site. Pensez que de nombreuses personnes vous lisent. Le langage SMS est interdit sur l'ensemble des zones de saisies de ce site. Veuillez svp prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de valider les commentaires et de supprimer ceux qui sont contraires au Règlement.

Murmures sous les voiles...





cookieassistant.com