Menu

Notez
Livres

        

Mémoires dissidentes | Christophe C. Künzi, Tu Wüst | 2023


Une fiche ajoutée dans nos cales par | 25/11/2023 | Lu 222 fois






Mémoires dissidentes @ 2023 GLP éditions | Illustration de couverture @ Tu Wüst
Mémoires dissidentes @ 2023 GLP éditions | Illustration de couverture @ Tu Wüst

Illustration et quatrième de couverture

Dans un futur proche, deux partis s’affrontent pour la présidence du Gouvernement planétaire. Quelques jours avant le duel final opposant les candidats aux élections suprêmes, le représentant du Parti Humaniste disparaît. Le dernier prototype de robot-enquêteur des laboratoires Gingerbot est mandaté pour résoudre cette affaire.

Entre complots et conflits d’intérêts, qui cette disparition arrangera-t-elle ? Le Parti du Bien-être Technologique qui se targue d’avoir garanti la paix mondiale depuis une décennie ? Le Parti Humaniste qui a désespérément besoin de renouveau ? Ou une révolution populaire qui sourd dans les bas fonds des villes ?

Fiche de lecture

Quel genre caractérise cet ouvrage écrit à quatre mains ? La science-fiction ? L’anticipation ? La dystopie ? Le thriller politique ? Le polar ? Peut-être les cinq à la fois, un comble !
 
Lors d’une campagne électorale en vue de former le futur gouvernement planétaire, deux partis s’affrontent dans un combat quasi-manichéen : le Parti Humaniste, aux valeurs centrées sur l’Humain et la Nature (impliquant l’écologie et la diététique) contre le Parti du Bien-être Technologique au pouvoir depuis belle lurette et qui garantit confort et plaisir grâce à l’industrialisation des découvertes scientifiques. Parmi ses réalisations notoires, citons-en trois. Premièrement, la puce mémoire inviolable greffée chez tout nourrisson. Cet implant exclut le mensonge, éradique la criminalité. Deuxièmement, la Zone de Confort Limité, sorte de ghetto dans lequel sont confinés les rebelles qui dérangent ou qui refusent le système politique en vigueur. Ces marginaux y survivent sans travailler, sous la menace sournoise de mercenaires payés pour abattre un à un les dissidents, comme le révéleront les investigations d’un médecin lié au Parti Humaniste. Troisièmement, l’une des prouesses technologiques du parti aux commande du monde, c’est la mise au point du gigantesque vaisseau spatial Orion paré pour s’élancer vers les astres avec des milliers de colons volontaires à son bord. Si le parti minoritaire gagnait cette fois l’élection, qu’adviendrait-il de cette odyssée intersidérale ? La recherche alimentaire et les programmes sociaux ne devraient-ils pas supplanter l’exploration autour des étoiles ?
 
Ce n’est pas le seul enjeu majeur de ce récit.
 
Quelle est la place de la technologie dans le programme politique futur dévoué à la restauration de la Nature ? Celle-là doit-elle être limitée au développement des régions de culture saine et écologique ? En tout cas, dans ces pages, les représentants du monde technique et informatique apparaissent en bien faibles créatures…
 
À l’intérieur d’une société où règne la télé-présence sous forme d’hologramme parfait, que dire des échanges ? Sont-ils réels, virtuels ? Ou peuvent-ils être truqués ? Dans ce contexte, qu’est-il donc arrivé au président du Parti Humaniste dont l’absence prolongée devient pesante ? Un accident ? Un meurtre ? Un suicide ? Une autre possibilité ?
 
Un robot détective dernier cri se voit chargé de l’enquête sur cette disparition. Un robot spécial, qui a sa personnalité, ses humeurs et n’aime guère travailler nu : il lui faut son imperméable, à l’instar d’un célèbre inspecteur d’une ancienne série policière. Bien sûr, avec tous ses logiciels, il va découvrir la vérité.
 
Enfin, dernier enjeu, et pas des moindres : les méthodes assumées par le pouvoir - quel qu’il soit – doivent-elles respecter l’éthique ou l’efficacité ? Peut-on gouverner seulement avec l’idéalisme ou doit-on consentir au pragmatisme avec ce que cela implique comme compromission ?
 
***
 
Au début, le dynamisme de l’intrigue cède à la présentation des personnages et de leur rôle dans le récit. Celui-ci se compose d’une vingtaine de chapitres, chacun mémorisant un fragment du passé, chacun focalisé sur l’un des protagonistes (une dizaine en tout). Bientôt, le fil conducteur est assuré par l’approche de l’élection présidentielle et par le robot limier qui furète pendant les préparatifs du grand débat entre les deux responsables des partis rivaux.
 
L’écriture à quatre mains est fluide, les dialogues sont vivants et la psychologie des personnages n’est pas superficielle, sauf peut-être celle du prétentieux président en exercice, lequel en cruel roublard appelle l’antipathie et la dissidence.

Robert Yessouroun
Copyright @ Robert Yessouroun pour Le Galion des Etoiles. Tous droits réservés. En savoir plus sur cet auteur

𝗟𝗘 𝗚𝗔𝗟𝗜𝗢𝗡 𝗗𝗘𝗦 𝗘𝗧𝗢𝗜𝗟𝗘𝗦 𝗘𝗦𝗧 𝗨𝗡 𝗦𝗜𝗧𝗘 𝗦𝗔𝗡𝗦 𝗣𝗨𝗕𝗟𝗜𝗖𝗜𝗧É. 𝗩𝗼𝘂𝘀 𝗮𝗶𝗺𝗲𝘇 𝗻𝗼𝘀 𝗮𝗿𝘁𝗶𝗰𝗹𝗲𝘀, 𝗺𝗮𝘁𝗲𝗹𝗼𝘁𝘀 ? 𝗩𝗼𝘂𝘀 𝗽𝗼𝘂𝘃𝗲𝘇 𝗳𝗮𝗶𝗿𝗲 𝘂𝗻 𝗱𝗼𝗻 𝗲𝘁 𝗮𝗶𝗻𝘀𝗶 𝗻𝗼𝘂𝘀 𝘀𝗼𝘂𝘁𝗲𝗻𝗶𝗿 !

Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes ou de commentaires ne vous appartenant pas. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.