Menu

Notez
Livres SFFF

        

La Saga d'Orion


Un article rédigé par le 29/04/2013 | Lu 424 fois




Tome 1 - Le Destin des Eaglestone

La Saga d'Orion
A travers les âges, ma famille a su rester fidèle à son honneur de pirates. Mon père, le grand George Eaglestone, n'a pas hésité à s'opposer au tyran qui a réduit la Terre et le système solaire à l'impuissance. Quel prix terrible il a dû payer, nous perdant peut-être pour toujours, mon frère Patrice et moi ! Lorsque nous nous réveillons après un long sommeil cryogénique à bord de l'Arche, ce cauchemar semble définitivement derrière nous. Pourtant, je ne peux me faire à ma nouvelle vie. Je suis Maggie Eaglestone, l'Aigle Blanche ! Comment pourrais-je me contenter de vivoter dans cette bulle offerte par les Ackerriens alors qu'ils nous promettent tout un empire en Orion ? Peut-être est-ce là que mon père a voulu se rendre avec le Léviathan. Peut-être est-ce là que notre destin et celui de l'humanité doit se réaliser.

Fiche de lecture

19 avril 2987. Après 900 ans de sommeil dans un caisson d’hibernation, la jeune terrienne, Maggie Eaglestone, à peine âgée de 16 ans, se réveille à bord de l’Arche, une gigantesque station spatiale. Nous découvrirons qui elle est, son vécu, l’histoire de ses ancêtres, mais aussi ce qu’il est advenu du système solaire tel que Maggie le connaissait jadis.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’auteure, Isabelle Wenta, s’est lancée dans un space opera de grande envergure. En effet, le lecteur pourra d’entrée réaliser l’ampleur de l’histoire dans laquelle il va se plonger. La toile de fond est gigantesque. Ce récit s’appuie sur une base solide, dont entre autres, le formidable passé de la famille Eaglestone au travers des siècles, et les éléments qui ont fait que ces pirates, de père en fils, ont rendu leur nom de famille légendaire. Il faudra une longue introduction pour poser le décor de fond, et mettre en place les événements et les personnages dans leur contexte actuel. Cette entrée en matière est nécessaire pour bien tout assimiler, et même si elle est conséquente, je ne me suis pas ennuyée un seul instant. L’aventure débute vraiment une fois cette mise en bouche savourée avec le réveil de Maggie au 23ème siècle.

Le style de cet ouvrage est particulier. J’ai l’impression qu’il a été écrit par l’auteure alors qu’elle était très jeune (à l’âge de son héroïne, peut-être ?), puis remanié/complété ultérieurement par celle-ci des années plus tard, à l’âge adulte. L’empreinte de ces deux styles est intéressante et donne du relief à l’histoire. Les passages qui touchent à Maggie et à ses amours sont très fleur bleue (son prince aux yeux bleus m’évoque le « prince des collines » de « Candy »), mais bourrés de charme, tandis que dans les chapitres qui traitent de son passé, puis de son destin, le ton est plus sérieux, voire parfois même très sombre. On a ainsi un mélange de candeur/noirceur tout à fait réussi.

Quant à l’écriture, celle-ci est fluide et agréable. Néanmoins, dans la version numérique, il subsiste encore quelques coquilles (erreur de conjugaison, mots manquants, ponctuation) qui pourraient être facilement corrigées, afin que le texte soit parfait. Cependant, la narration est suffisamment captivante pour ne pas s’y attarder plus que nécessaire.

Ce premier tome s’annonce donc comme le pilier d’un grand space opera, même si la science-fiction est un peu reléguée au second plan au profit de la présentation du personnage principal, et de son quotidien. J’ai eu beaucoup de plaisir à cette lecture, que j’ai trouvée divertissante. Et au vu de la toile de fond tissée par Isabelle Wenta, je devine que la suite s’annonce plutôt sombre, et plus orientée vers les étoiles aussi. Je m’en réjouis.
La Saga d'Orion

Tome 2 - Le Temps des Illusions

La Saga d'Orion
Maggie et ses amis tentent de forcer l'empereur à laisser l'Arche partir pour Orion où une planète leur a été promise par les Ackerriens. Mais Astral s'entête dans son refus et pour le convaincre, le mouvement de Résistance doit se résoudre à recourir à la violence. La jeune Eaglestone doit se résoudre à de terribles choix, qui pourraient bien coûter la vie à plusieurs de ses compagnons.

Fiche de lecture

Pour mon plus grand plaisir, ce second tome me plonge au cœur d’un vrai space opera comme je les aime. C’est prometteur. Tous les personnages découverts dans le premier livre ont mûri, leur personnalité se développe pas à pas, et ils évoluent, même si certains tournent mal…

Nos amis, en usant de leur intelligence et non de la force, tentent d’ouvrir les yeux des habitants de l’Arche et font connaître leur but : être autorisés à quitter l’Arche pour s’installer sur la planète qui les attend.

Les diverses trames abordées auparavant commencent à se recouper. Je dois dire aussi que le ton de ce second opus est plus sombre que dans le premier, ce qui n’est pas pour me déplaire. De plus, chaque personnage semble avoir une part d’ombre en lui, ce qui donne matière à spéculations.

Le style de l’auteure Isabelle Wenta est agréable et fluide. Dans cette version numérique, il y a moins de coquilles que dans la première.

En conclusion, un second tome encore meilleur que le premier. Mais il reste encore beaucoup de questions ouvertes... et malheureusement il n'y a pas de suite !

Koyolite Tseila
Passionnée de Science-fiction, d’Imaginaire et de récits maritimes depuis toute petite, ce sont des... En savoir plus sur cet auteur



Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». Au-dessus de ceci apparaît votre commentaire. SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.