Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Recherche dans nos cales

Le capitaine et l’équipage du Galion des Etoiles vous invitent à explorer la Science-fiction et les mondes imaginaires en partageant leurs découvertes et leurs passions pour ces thèmes qui leur sont chers. La bienvenue à bord !
Notez

Edward aux Mains d'Argent



Article rédigé par le 03/06/2012
Lu 703 fois



Il était une fois… Edward, un jeune homme issu de la création d’un savant génial. Il vit seul dans un château, coupé du reste du monde. Jusqu’au jour où une représentante en cosmétiques découvre le jeune homme et l’invite à vivre dans son foyer. Grâce à ses mains-ciseaux, Edward devient vite l’attraction principale des gens du quartier. La vie aurait pu suivre son cours paisiblement, si la jalousie et la peur de la différence n’avaient pas fini par gagner le voisinage…


Edward aux Mains d'Argent

Présentation

Tim Burton nous livre ici un film personnel, puisque il a eu l’idée de cette histoire en s’inspirant de son adolescence, une période difficile durant laquelle il avait de la peine à communiquer et se sentait différent des autres.

L’histoire d’Edward est donc un conte moderne, traitant de la différence, de l’exclusion, mais aussi de la découverte de soi. Il confronte le fantastique au conformisme. Le film alterne entre comédie, drame et sentiments. C’est une jolie histoire, toute simple, et assez prévisible. Mais c’est un divertissement sympa, que j’aime bien, avec de beaux décors et une belle musique, saupoudré d’une bonne dose d’humour. Les nanas du quartier des Boggs sont vraiment cinglées !

Ce qui me touche à chaque fois que je regarde le film, c’est l’émotion que transmet Edward, avec peu de mots, mais des attitudes révélatrices des sentiments qui l’anime. On doit bien sûr ceci au talent de l’acteur Johnny Depp.

Ce film, qui date de 1990, a d’ailleurs lancé la carrière de l’acteur, qui jusque là était connu des ados (comme moi à l’époque) pour son rôle principal de « Tom Hanson » dans la série « 21 Jumpstreet ». En incarnant Edward, il a réussi à briser cette image du jeune officier de police rebelle qui lui collait à la peau.

A cette époque, le film a aussi clairement associé Tim Burton au mouvement gothique. Il suffit de voir le look d’Edward, et vous comprendrez pourquoi !

Il est à noter également que c’est la dernière apparition de Vincent Price (l’inventeur d’Edward) à l’écran. L’acteur était connu pour ses rôles dans des films d’épouvantes, comme par exemple un film que j’aime bien : « L’Homme au Masque de Cire ». Il s'agit aussi de la première collaboration entre Tim Burton et Johnny Depp.


Koyolite Tseila
Passionnée de Science-fiction et d’Imaginaire, ce sont des genres auxquels j'ai désiré rendre... En savoir plus sur cet auteur

        

Commentaires

1.Posté par MAESTRO le 03/06/2012 17:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Maestro
Ce film est un chef d'oeuvre. Il mêle avec talent la poésie, l'humour et une certaine forme de critique sociale. La scène des maris habillés de manière unfiforme, démarrant leurs voitures au même moment pour quitter leurs maisons presque identiques est géniale. Avec le recul, on pourrait se croire à Wysteria Lane. Et tout le film est du même niveau : utilisation intelligente du clair-obscur, costumes juste à la limite de la caricature, décors de carton-pâte soulignant le caractère dérisoire et artificiel de nos existences... Et pour couronner le tout, Wynona Ryder et Johnny Depp sont fabuleux.

2.Posté par Jacques BELLEZIT le 05/06/2012 19:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

jacques
Un excellent film.....même si je regrette l'aspect trop rose et trop kitch des maisons de Wystéria Lane.
Une bonne occasion de réfléchir à la différence, à la tolérance, à l'être et au paraitre, qui n'est pas sans rappeller cette phrase du Bossu de Notre Dame (le film de Disney), qui pourrait aussi s'appliquer à Frankenstein: "L'Homme est t'il le Monstre ou le Monstre un Homme?"
Le jeu du clair/obscur/sombre/coloré est très interessant...et celui de Johnny Depp l'est tout autant.
Bien que cela soit devenu aujourd'hui sa marque de fabrique d'incarner des personnages loufoques, décalés, voire complètement fous (Le Chapelier, Jack Sparrow, Willy Wonka....), Edward aux mains d'argents à, il me semble, été son premier film.....Cela devait être un choc à l'époque de voir ce type de personnage....
Enfin, que serait le duo Depp-Burton sans la superbe musique de Danny Elfmann? J'apprécie en particulier la scène ou Edward sculpte un ange dans de la glace.....Il n'y à pas à dire, cette scène et l...

Nouveau commentaire :
SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! Il est primordial de soigner son orthographe sur toutes les zones de saisies du site. Pensez que de nombreuses personnes vous lisent. Le langage SMS est interdit sur l'ensemble des zones de saisies de ce site. Veuillez svp prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de supprimer les commentaires qui sont contraires au Règlement.