Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles

Le capitaine et l’équipage du Galion des Etoiles vous invitent à explorer la Science-fiction et les mondes imaginaires en partageant leurs découvertes et leurs passions pour ces thèmes qui leur sont chers. La bienvenue à bord !
Notez

           
Une fiche signée : - publiée le 01/07/2019 (dernière mise à jour le 14/08/2019)
Lu 374 fois


Capitaine Albator Mémoires de l'Arcadia - Tome 1 - Les Doigts glacés de l'Oubli




Dans cette aventure inédite du Capitaine Albator, une équipe de scientifique a découvert un mausolée de Sylvidres et des informations où il est fait mention de manipulations génétiques et d'un pouvoir destructeur terrifiant. Pouvoir capable de rendre les Sylvidres immortelles ou au contraire de provoquer leur destruction. La vague de froid extraordinaire qui frappe la planète bleue pourrait bien être liée à l'une de ces Sylvidres mutantes. Le Capitaine Albator et son équipage parviendront-ils à élucider ce mystère et sauver la Terre de ce nouveau péril ?


Capitaine Albator Mémoires de l'Arcadia - Tome 1 - Les Doigts glacés de l'Oubli

Fiche de lecture

En tant qu'amatrice des œuvres de Maître Leiji Matsumoto, j'attendais avec impatience la sortie de cette BD à la sauce Jérôme Alquié. Si j'apprécie les talents de dessinateur de ce dernier, en revanche, j'ignore tout de ses compétences pour la narration. Cette lacune est à présent comblée. Et le moins que je puisse dire, c'est que je ne suis pas déçue !
 
Mémoires de l'Arcadia, an de grâce 2977, diurnus 43
A toi, mon ami, qui voyages avec nous sur cette mer d'étoiles, aux côtés des 40 membres d'équipage de l'Arcadia, notre vaisseau pirate… Tu serais si triste de voir ce qu'est devenue la Terre, notre planète que tu chérissais tant… Aussi triste que la complainte que Mimé joue sur sa harpe… Les océans sont en train de s'assécher et les richesses que la nature nous offrait jadis s'épuisent peu à peu. Les Humains qui habitent encore sur Terre ont sombré dans la paresse. Ils laissent une poignée d'entre eux exploiter les ressources d'autres planètes pour assurer leur subsistance. Faibles et lâches, préoccupés de leur seul plaisir, ils vivent dans un honteux désœuvrement sans même avoir conscience de la menace qui plane sur eux. Depuis les profondeurs de l'espace, les toutes-puissantes Sylvidres ont commencé leur exode massif vers leur ancienne colonie, la Terre, qu'elles ont habitée bien avant l'apparition de l'Homme. N'ayant plus d'endroit où vivre, ces humanoïdes végétales savent que la planète bleue représente leur seule chance de survie. Et pour guider l'armada royale des Sylvidres vers cet Eden, la reine Sylvidra a envoyé sur Terre une balise, une gigantesque sphère noire qu'elle a fait s'écraser en plein cœur de notre capitale, siège du Gouvernement Terrien. Les radiations émises par cette énorme géode ont réveillé une à une les Sylvidres endormies sur Terre depuis des milliers d'années. Aux quatre coins du globe, émergeant de leur sommeil millénaire, elles se lèvent pour préparer la future invasion. Englué dans la corruption et la paresse, le Premier Ministre du Gouvernement Terrien reste aveugle à cette menace imminente. Et même si la reine Sylvidra et son peuple en exode sont encore loin de la Terre, la mort, elle, est déjà à nos portes... […] Nous sommes désormais les seuls Humains prêts à combattre la menace sylvidre. L'Arcadia se prépare à l'affrontement. Et tu peux me croire, mon ami, nous ne faillirons pas. Mon ami, mon frère, c'est dans les périodes de troubles et de ténèbres que l'Humain doit plus que jamais montrer sa véritable grandeur d'âme. Mon équipage et moi n'abandonnerons jamais. 
 
Non mais, quelle entrée en matière ! Avec cette mise en bouche, le menu promet d'être savoureux. Le rappel du contexte (Albator 78) est intelligemment présenté par le biais du journal personnel que tient le capitaine Albator : Les Mémoires de l'Arcadia. Les mots qui constituent ce prologue me plongent d'office en territoire connu, plus précisément dans l'œuvre de Leiji Matsumoto, caractérisée - en partie - par une note de poésie, une touche de douce nostalgie mélancolique et une réflexion, des éléments que je retrouve ici avec plaisir. Cette introduction est donc un régal.
 
Dans cette histoire, la Terre est frappée par des vagues de froid, visiblement provoquées par une Sylvidre - pour le moins particulière - en sommeil au fin fond d'une grotte dans la région arctique, lieu où se trouve actuellement une équipe de chercheurs pour tenter de comprendre ce qui se passe. Albator et son équipage interviennent lorsque le docteur Imer, responsable de la station météorologique, se retrouve en danger de mort dans la capitale…
 
Cet épisode est découpé en trois chapitres :
  1. Le Hors-la-loi de l'Espace
  2. Le Voile glacé de l'Oubli
  3. Dans les Profondeurs d'une Forêt de Sylvidres
 
Depuis la nuit des temps jusqu’à l’an de grâce 2977, le voyage emmène le lecteur sur Terre et dans l'espace, de l'Arctique à la capitale où siège le Gouvernement Terrien, puis à bord de l'Arcadia pour continuer en direction du Pérou où - tels les occupants du Grand Condor - l'on aura la joie de survoler les lignes du plateau de Nazca avant d'atterrir au cœur de la forêt amazonienne aux abords d'un temple inca. 

Aventure, action, mystère, suspense, humour et émotions sont au rendez-vous, le tout dans des ambiances bien rendues. Les membres de l'équipage de l'Arcadia sont particulièrement touchants et le clin d'oeil à Leiji Matsumoto avec le personnage du professeur Reiji fait sourire. Niveau dessin, c'est beau ! Jérôme Alquié n'a rien à envier au Maître. 
 
Je trouve que Jérôme Alquié a bien saisi l'essence même du personnage mythique qu'est le capitaine Albator, ainsi que du cadre géopolitique établit par Leiji Matsumoto, et retranscrit fidèlement les ambiances y relatives. Seul un fan, avec de bonnes raisons, à savoir la passion, celle qui vient du cœur et des tripes, et de la volonté, celle d'aller au bout d'un rêve pour rendre hommage à un univers en lui insufflant un nouveau souffle sans pour autant le dénaturer, pouvait y parvenir aussi bien et avec autant de respect. L'auteur s'est imprégné et inspiré de l'univers créé par Leiji Matsumoto pour en livrer son histoire.
 
Après lecture, j'ai parcouru une seconde fois la BD pour le plaisir des yeux, afin d'y admirer les dessins dans leurs détails. Le fait que ce soit une BD, et non pas un Manga, et que les planches soient en couleurs, me plaît beaucoup, ayant une préférence pour le premier format.
 
Pour résumer en une phrase : ce premier tome du Capitaine Albator signé Jérôme Alquié est une réussite en tous points. Je suis conquise et j'ai hâte de lire les deux albums à venir.

Un grand moment avec ce cher Yattaran ^-^
Un grand moment avec ce cher Yattaran ^-^

De la douceur et de la poésie avec Albator et Mayu
De la douceur et de la poésie avec Albator et Mayu

Sources

Illustrations : scans issus de mon édition BD pour illustrer mon article, dessins de Jérôme Alquié


Koyolite Tseila
Passionnée de Science-fiction et d’Imaginaire, ce sont des genres auxquels j'ai désiré rendre... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! Il est primordial de soigner son orthographe sur toutes les zones de saisies du site. Pensez que de nombreuses personnes vous lisent. Le langage SMS est interdit sur l'ensemble des zones de saisies de ce site. Veuillez svp prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de supprimer les commentaires qui sont contraires au Règlement.