Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Facebook
Twitter
Pinterest

Qui n'a jamais rêvé de naviguer parmi les étoiles ? Mon équipage et moi-même souhaitons partager avec vous notre passion pour la science-fiction en vous invitant à voyager à bord de ce grand navire de l'imaginaire… Bonne visite, votre capitaine

Notez

Tarzan




Article rédigé par le 15/01/2017
Lu 289 fois




Dans la jungle sauvage et exotique, une femelle gorille adopte un bébé orphelin et le prénomme Tarzan. Le chef de la tribu, Kerchak, voit d'un mauvais oeil l'arrivée dans son groupe de ce "singe blanc".

En grandissant au côté de Tok, la guenon espiègle et farceuse, et de Tantor, l'éléphant anxieux, Tarzan développe les instincts et l'agilité de ses compagnons. Il apprend ainsi à se déplacer en "surfant" sur les branches des arbres et en volant de liane en liane à la vitesse du vent.

Lorsqu'il aperçoit Jane, jeune exploratrice intrépide et délicate, il découvre soudain un être qui lui ressemble et qui l'attire irrésistiblement...

Tarzan va devoir choisir entre deux mondes, la famille animale qui l'a élevé ou le monde civilisé qu'il rêve de découvrir...

Présentation et critique du film

Dans la jungle, un jeune couple bâtit un campement pour s’y installer. Mais ils sont attaqués et tués par un léopard. Leur bébé est le seul survivant à cette attaque sauvage. Il est recueilli par Kala, une femelle gorille qui a perdu son petit, lui aussi dévoré par le terrible léopard. Kala ramène donc le bébé humain, qu’elle prénomme Tarzan, au sein de sa tribu. Le petit être grandit parmi les singes, et peut compter sur ses deux meilleurs amis, Tok la guenon espiègle et Tantor l’éléphant trouillard, qui ont à peu près le même âge que lui, pour découvrir la jungle et y reconnaître tous ses dangers. Le seul hic dans tout ça, c’est son père adoptif, Kerchak, roi de la tribu, qui ne cesse de le rabrouer et de lui faire comprendre que sa place n’est pas parmi eux. Car Tarzan, conscient qu’il est différent des autres, souffre de cette mise à l’écart. Il met cependant tout en œuvre pour montrer qu’il est digne de faire partie du groupe. Un jour, sa famille est attaquée par le léopard. Kerchak l’affronte courageusement, mais il est blessé. C’est alors Tarzan qui va régler son compte au fauve. Tandis qu’il s’attend à de l’estime de la part de son père pour cet exploit, c’est le contraire qui se produit : Kerchak l’ignore, et ne le considère toujours pas comme son fils. Tarzan, à la fois déçu, contrarié et meurtri dans son cœur, s’éloigne de la tribu et part au cœur de la jungle. C’est alors qu’il découvre un petit groupe d’explorateurs, composé de Jane et de son père, le professeur Porter, sous la protection de Clayton, un bonhomme armé et – on le comprendra rapidement - obnubilé par la chasse aux gorilles. Tarzan va faire la connaissance de ces trois personnes, qui à leur campement vont lui apprendre ce que sont les hommes et lui enseigner leur langue. Jane et Tarzan vont rapidement tomber amoureux l'un de l'autre et passer du bon temps ensemble. Tout semble aller pour le mieux dans le meilleur des mondes. Mais lorsque Tarzan décide de montrer sa famille adoptive à ses nouveaux amis – chose que Kerchak lui avait interdite-, Clayton montre ses vraies intentions et la situation se gâte... surtout pour les gorilles…
 
Sorti en 1999, « Tarzan » est inspiré du personnage créé par Edgar Rice Burroughs en 1912. Il s’agit d’une énième aventure de « l’homme singe », cependant, je vais aller droit au but : ce dessin animé est une réussite !
 
L’histoire est jolie et rondement bien menée. Il y a des scènes cocasses et coquines (oui oui), hyper drôles, touchantes, qui déchirent grave (Tarzan qui surfe dans la jungle), de l’action et des rebondissements. Le tout est accompagné des musiques de Mark Mancina et de Phil Collins (chansons), ce qui ne gâche rien. Au contraire ! C’est donc un plaisir pour les yeux et les oreilles.
 
Les personnages sont magnifiques. La palme d’or revient à la pétillante et rafraîchissante Jane Porter, qui vole carrément la vedette à Tarzan. Ce petit bout de femme plein d’énergie est à croquer. Tarzan est également un beau personnage, tourmenté quant à ses origines et à leurs conséquences, mais droit et courageux. Ses deux compagnons Tok et Tantor sont franchement marrants et sympathiques, et une fois n’est pas coutume pour ce type de personnage, ils sont agréables et mignons (dans les dessins animés, généralement les compagnons qui servent de faire-valoir au héros sont souvent lourds dingues et finissent par me taper sur le système, ce qui n’est pas le cas ici). Le professeur Porter, avec ses allures de Docteur Snuggles, n’est pas en reste non plus : c’est un père et un explorateur adorable et touchant. Les gorilles Kala et Kerchak sont également des personnages forts et qui apportent leur lot d’émotions. Finalement, le personnage le plus plat est Clayton, vil et prévisible. Mais il en fallait bien un comme lui pour tout détruire dans la jungle et semer le chaos, sinon on s’ennuierait.

Ce qui est intéressant dans cette histoire, c'est que les protagonistes sont confrontés à des choix tout au long de ces aventures, et que finalement, tout n'est pas forcément tout blanc ou tout noir. Avec un peu de recul et de réflexion, les solutions à certains casse-têtes peuvent être autres que celles attendues ou voulues. Un scénario intéressant, donc.
 
Bref, vous l’aurez compris, j’adore ce dessin animé ! C’est un très bon divertissement pour toute la famille et je ne peux que chaleureusement vous le recommander.


Koyolite Tseila
Passionnée de Science-fiction et d’Imaginaire, ce sont des genres auxquels j'ai désiré rendre... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! *** Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de valider les commentaires et de supprimer ceux qui sont contraires au règlement. ***





cookieassistant.com