Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Facebook
Twitter
Pinterest
Google+

Qui n'a jamais rêvé de naviguer parmi les étoiles ? Mon équipage et moi-même souhaitons partager avec vous notre passion pour la science-fiction en vous invitant à voyager à bord de ce grand navire de l'imaginaire… Bonne visite, votre capitaine

Notez

Les Enfants d'Icare



Article rédigé par le 25/03/2016
Lu 579 fois




Ils sont apparus sans crier gare, leurs immenses vaisseaux flottant au-dessus des plus grandes capitales mondiales. Les Suzerains, des extraterrestres infiniment plus avancés, et qui affirment être là pour le bien de l'humanité. Et effectivement, même s'ils refusent pour le moment de se montrer, tout ce qu'ils font pour la Terre s'avère bénéfique : désarmement général, éradication des maladies, de la faim et de la misère.

Pourtant ne faudrait-il pas se méfier de ces mystérieux bienfaiteurs ? Et se demander quelles sont leurs véritables intentions quant à l'avenir de l'espèce humaine ?

Présentation du livre

On ne les attendait plus. Pire, on avait fini par croire qu'ils n'existaient pas. Et pourtant, ils sont bien là ! Des dizaines d'immenses soucoupes volantes survolent le monde... 

Les visiteurs d'un autre monde, qui se présentent sont le nom de Suzerains (ou Overlords), limitent largement leur interaction avec les humains. En fait, Richard Stormgren, le secrétaire général de l'ONU est le seul humain à entrer en contact direct avec eux. Ou plutôt avec l'un d'entre eux : Karellen, qu'il ne rencontre que derrière un miroir, sans pouvoir le voir.

Karellen lui explique que l'humanité n'est pas prête à voir les Suzerains. Ceux-ci sont venus pour aider les humains à résoudre les problèmes que nous avons souvent engendré nous-mêmes : guerres, racisme, maladies, etc. Karellen promet à Stormgren qu'il finira par se montrer aux habitants de la Terre, mais seulement dans 50 ans. Un délai trop long pour que Richard Stormgren puisse un jour le voir, mais qu'il juge nécessaire pour que nous acceptions l'apparence physique des Suzerains.

Au cours des décennies qui suivent, l'humanité progresse effectivement à vue d'oeil, vivant enfin un véritable Âge d'Or, dépassant toutes les tares qui nous en avaient privés jusque là.

Mais les Suzerains n'ont pas tout dit. S'ils sont bien venus pour nous venir en aide, cet Âge d'Or n'aura qu'un temps...

Autour du livre

Écrit en 1953 (en pleine guerre froide), "Les Enfants d'Icare" (titre original : "Childhood's End" - soit "la fin de l'enfance") est le premier succès de la carrière d'Arthur C. Clarke. C'est, en fait, une version élaborée tirée d'une nouvelle qu'il avait écrite quelques années auparavant. Nombreux sont ceux qui le considèrent comme l'un de ses meilleurs romans - si pas le meilleur !

Stanley Kubrick lui-même avait envisagé de l'adapter au cinéma, avant de finalement y renoncer et de collaborer avec l'auteur pour réaliser 2001 L'Odyssée de l'Espace à la place.

Avec ce roman, Clarke prend, en quelque sorte, le contre-pied de "La Guerre des Mondes", puisqu'il s'agit ici d'une "invasion bienveillante", avec des aliens qui nous font "grandir" pour dépasser les problèmes de l'enfance de l'humanité.

Plusieurs adaptations ont été imaginées, y compris une version de livre audio (sans oublier la chanson du même nom des Pink Floyd !). 

En 2015, Syfy a diffusé une mini-série de 3 épisodes, relativement proche de l'histoire originale.

Source

Wikipédia


Thierry B.
A bord du Galion, je remplis les fonctions de Docteur – pas celles de médecin. Non, moi, j’explore,... En savoir plus sur cet auteur


Commentaires

1.Posté par Koyolite TSEILA le 25/03/2016 16:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

KoyoliteTseila
Je l'ai lu il y a bien longtemps et j'en avais rédigé une petite chronique qui s'est malheureusement perdue dans les méandres du net (mais ça c'est une autre histoire). Bref, c'est un bon roman de Clarke, mais à mon goût, ce n'est de loin pas le meilleur.

2.Posté par Yves buelens le 25/03/2016 18:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je me souviens qu'une fois passé l'aspect Independence Day (sans l'action) on arrive en territoire connu dans les romans de Clarke et que le final est ahurissant. Pour ceux qui ne l'ont pas lu, ne vous laissez pas décourager par l'action assez lente au début parce qu'il y a une incroyable gradation qui prend place petit à petit de manière inexorable pour finir dans un tourbillon (littéralement) d'idées et d'images fortes. J'ai envie de vous dévoiler la fin mais je ne le ferai pas mais je suis sûr que vous allez vous en souvenir.

Nouveau commentaire :
Twitter

SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! Il est primordial de soigner son orthographe sur toutes les zones de saisies du site. Pensez que de nombreuses personnes vous lisent. Le langage SMS est interdit sur l'ensemble des zones de saisies de ce site. Veuillez svp prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de valider les commentaires et de supprimer ceux qui sont contraires au Règlement.

Murmures sous les voiles...





cookieassistant.com