Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Facebook
Twitter
Pinterest
Google+

Qui n'a jamais rêvé de naviguer parmi les étoiles ? Mon équipage et moi-même souhaitons partager avec vous notre passion pour la science-fiction en vous invitant à voyager à bord de ce grand navire de l'imaginaire… Bonne visite, votre capitaine

Notez

Centaurus - (1) Terre promise



Article rédigé par le 13/04/2015
Lu 546 fois




La planète Terre est devenue inhabitable. A bord d'un «vaisseau-monde», nos descendants traversent l'espace à la recherche d'une terre d'accueil. Ils croient l'avoir trouvée dans la constellation du Centaure. Mais attention aux simulacres et aux pièges...

Fiche de lecture

Suite à plusieurs guerres violentes, les conditions de vie sur notre planète Terre étaient devenues bien mauvaises. De plus, ses réserves naturelles étaient épuisées, et son climat, instable. Il y a 400 ans, le projet « Vera » fut initié et le vaisseau-monde fut bâti : 9800 personnes furent sélectionnées pour constituer les passager et l’équipage de cet immense arche cylindrique en partance pour la planète Vera.
 
Nous sommes aujourd’hui à bord du vaisseau-monde, aux environs de Vera. Le grand voyage touche à sa fin, mais un autre se prépare. En effet, les sœurs jumelles June et Joy, ainsi que leur ami Bram, sont – en raison de leurs capacités réciproques - sélectionnés par les dirigeants du vaisseau pour faire partie de la petite équipe - composée de spécialistes - qui ira visiter la planète Vera, la terre promise, qui de prime abord, semble plutôt hostile et peut-être même habitée…
 
Sans être particulièrement original, le pitch de départ est tout de même accrocheur pour qui apprécie les voyages dans l’espace et l’exploration d’un nouveau monde, dans le cas présent, la terre promise. Au fil de la lecture, il y a clairement deux trames qui se profilent et qui viennent pimenter cette histoire. Tout d’abord, l’exploration de Vera, une planète qui semble recéler bien des mystères et des dangers (et bien sûr une faune et une flore exceptionnelles !). Et deuxièmement, la découverte d’une galerie secrète à bord du vaisseau-monde, dont la construction date d’une vingtaine d’années, un réseau de tunnels souterrains qui aurait été créé depuis l’extérieur (!) et dont la sortie aboutit sous le village habité par les sœurs jumelles. Un fait pour le moins déroutant s’impose donc de lui-même : durant son voyage le vaisseau-monde a été visité… de l’extérieur par un être ou quelque chose de vivant ! Ce scénario de Leo et Rodolphe est donc des plus appétissants.
 
En ce qui concerne les personnages principaux, ceux-ci sont bien stéréotypés. Il y a les deux sœurs, June et Joy, très belles et très intelligentes. L’une – bien qu’aveugle – possède un don de clairvoyance. Elles sont accompagnées par Bram, un gros balèze au cœur tendre mais dépourvu de cervelle. Et parmi l’équipe de personnes qualifiées pour la mission au sol : Mary-Maé Randolf coordinatrice de la mission, Pierre de Bourges (et son chien) spécialiste en faune et flore, Jenny Goldman docteur bienveillante, Richard Klein ingénieur et pilote bourru, et Feng Liu spécialiste de la sécurité tout en nerfs. Voyons comment ces personnages se développeront au fil de la série…
 
Le dessin est signé Janjetov et je dois dire que son style me plaît assez bien. Les couleurs sont agréables. J’adore les plans d’ensemble – de l’extérieur ou de l’intérieur – de ce grand cylindre O’Neill ! Un peu moins les traits des visages des personnages.
 
Après ce premier tome, il est difficile de donner un avis précis, car pour l’heure, on est juste au début de l’aventure. Le décor est bien posé, des énigmes se dessinent, et je pense que la suite s’annonce très prometteuse. En tout cas, je me réjouis déjà du tome suivant. J’imagine que ce cycle – sans rapport avec Les Mondes d’Aldébaran, mais dans la même lignée – plaira à bien aux amateurs du genre.


Koyolite Tseila
Passionnée de Science-fiction et d’Imaginaire, ce sont des genres auxquels j'ai désiré rendre... En savoir plus sur cet auteur


Commentaires

1.Posté par . MAESTRO le 22/03/2015 19:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Maestro
On se demande bien à quoi carbure Leo ? Alors que la saga d'Aldébaran est toujours en cours, qu'il a déjà entamé une spin-off, que le cycle de Kenya pourrait être plus long que prévu et qu'qu'il travaille sur divers collaborations, le voilà qui démarre un nouveau cycle !

Centaurus est donc un tout nouvel univers. S'il reprend le thème général cher à Leo, la colonisation extraterrestre, il opte pour un nouveau schéma. Ici, on n'aborde pas un monde déjà partiellement connu mais on débute l'aventure sur le vaisseau spatial, en route au milieu des étoiles. Ce vaisseau est de type vaisseau-monde, à la Rama. Et il s'apprête à aborder une planète habitable. Mais des signes étranges amènent l'équipage à opter pour une pré-exploration. Et tout ne va pas se passer comme prévu.

C'est donc du Leo pur jus, avec les thèmes qui lui sont chers. Le scénario est alléchant, comme toujours. Je suis un peu moins fan du dessin de Janjetov, mais on reste quand même dans le même style. Vivement la suite.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! *** Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de valider les commentaires et de supprimer ceux qui sont contraires au règlement. ***






cookieassistant.com