Menu

Notez
Séries TV

        

Westworld | 2016-....

3 saisons | en production


Un article ajouté/rédigé par | 12/01/2017 | Lu 864 fois




Westworld | 2016-....
Bienvenue à Westworld, le joyau de la société de divertissement Delos, le parc récréatif ultime où vous vous immergez dans l'ouest sauvage. Dans une ce parc immense (des centaines de kilomètres carrés), des visiteurs viennent déguisés comme au temps du Far West. Ils sont accueillis par des "hôtes", des robots au réalisme extraordinaire, programmés pour leur faire vivre une expérience unique en toute sécurité. Mais une mécanique aussi complexe a forcément des problèmes, et pour entretenir le tout, des équipes de techniciens, d'artistes, de programmes et d'agents de sécurités veillent dans l'ombre, réparent les dégâts et peuvent même rendre la vie aux hôtes.

Mais la complexité entraîne aussi la fragilité. Des grains de sable se glissent régulièrement dans la belle mécanique. Que ce soit un bug de programmation, une histoire à la trame narrative bancale ou même des conflits internes, Westworld est loin d'être parfait. Il cache aussi bien des mystères, bien des secrets, bien des intrigues. Quand des hôtes semblent accéder à la conscience, que des clients cherchent toujours plus de frissons, que les différents services se tirent dans les pattes et que les scénarios déraillent, les actionnaires demandent des comptes. Des employés outrepassent leurs prérogatives et, finalement, Westworld n'est pas ce qu'il semble être…

Note

Série basée sur le film Mondwest (Westworld) de Michael Crichton (1973)

Présentation de la saison 1

Westworld propose des ingrédients connus : robots humaniformes au seuil de la conscience, actionnaires et directions jaloux de leurs pouvoirs et de leurs secrets, mécanique sociale qui se grippe. Ce sont des thèmes récurrents de la SF et d'autres genres. Ajoutez-y une ambiance western, des effets spéciaux bluffants et une intrigue en titanium renforcé et vous obtenez Westworld.

Je n'exagère pas en disant que l'intrigue est complexe. Le dernier épisode m'a tout simplement scotché. Il y avait un truc énorme là, juste sous mes yeux. Et je n'ai rien vu venir ! Rien n'était ce qu'il semblait être.

A signaler : cette série reprend les codes érotisme + violence habituels dans les nouvelles séries. Ce n'est pas Game of Thrones mais on est dans la même veine, avec des trains à la place des dragons, des directeurs à la place des rois et des cowboys à la place des chevaliers.

J'ai vraiment tout adoré : l'ambiance générale, les paysages à couper le souffle, les effets spéciaux, les acteurs excellents, les intrigues qui s'entrecroisent, le final décoiffant...

Et en plus, il y a un réflexion (réussie !) sur l'identité, l'humanité et la réalité. Je le recommande à tous, mais avec un avertissement concernant la dureté de certaines scènes.

Maestro *
A bord du Galion, Maestro occupait la fonction de naturaliste. Il observait, analysait et quand... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >



💬Commentaires

1.Posté par Hélène DESTREM le 11/02/2019 10:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
HeleneD
Je viens de finir la saison 2. Autant la saison 1 était particulièrement réussie et brossait un univers qui se tenait et dont les mystères ont été levés à la fin, autant la saison 2 est, pour moi, un gros bazar inachevé, notamment à cause des multiples flashs back qui finissent par perdre totalement le téléspectateur, et qui sont incessants tout au long de cette série.
Chaque épisode apporte de nouvelles questions, que l'on espère voir résolues un ou deux épisodes plus loin, mais il n'en est rien. Toujours plus de mystères, toujours moins de réponses. Pour couronner le tout, on a droit à deux épisodes, en plein milieu de la saison, d'une inutilité qui laisse perplexe : manque d'imagination du côté de la réalisation ou volonté d'embrouiller encore plus ? A part nous présenter rapidement des traditions chinoises, le scénario de ces épisodes se cale exactement sur du déjà-vu, ce que dit d'ailleurs l'un des personnages : le responsable des scénarios de Westworld.
Le dernier épisode, dans lequel j'avais placé de grands espoirs pour enfin comprendre pas mal de détails, expédie les réponses autant que les hôtes, et ne résout pas la majorité des problèmes.
En fin de compte, on reste sur un goût amer de fouillis total et on regrette de ne pas avoir été mis dans la confidence.
Si une saison 3 vient à être diffusée, je ne ferai pas partie de ceux qui la regarderont.

2.Posté par Ténèbres PATATE le 16/12/2021 23:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
patatetenebres
Bon, c'est HBO, pour moi gage de qualité dans la fabrication de bonnes intrigues et d'univers cohérents. Avec Westworld, on s'éloigne très vite de l'interprétation de Yule dans Mondwest! Je lis dans la présentation au-dessus qu'il y a de l'érotisme et de la violence. Alors oui, mais au lieu de pointer cela du doigt, comme pour Game of thrones, peut-être qu'il faudrait plutôt s'interroger sur la soupe ayant été servie jusqu'alors, toutes ces séries merdiques, destinées aux teenagers, ne faisant que suggérer, condamner avec pudibonderie, en imposant un soft power américain nauséabond. Bref. Dans Westworld, oui, il y a du sexe, et il n'est pas beau à voir, car c'est le sexe d'esprits tordus, des esprits humains s'étant trouvés de nouveaux esclaves à tourmenter. Et la violence, oui c'est vrai, mais là encore, comme dans la réalité, quand les opprimés trouvent un moyen de briser leurs chaînes, ma foi, il n'y a aucun héros ou chanson guillerette pour amener le changement, tout dégénère dans une escalade de violence.
Alors oui, Westworld est une série aux intrigues rendues complexes par des montages astucieux, cela se calme à la saison 3, mais on y suit tout du long de fascinant personnages, des machines tellement humaines, et des humains tellement faibles. L'ensemble est pour moi un excellent exemple de ce que peuvent devenir des séries bien encadrées par des showrunners, avec des moyens et un propos.

Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes ou de commentaires ne vous appartenant pas. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.

⚓️Recherche :



⚓️Membres sur le pont
Robert YESSOUROUN
Christobal COLUMBUS
Charlotte BONA
Jean pierre FREY
Frédéric VASSEUR
Dumè ANTONI
Thierry B.
Paul DEMOULIN

💬Commentaires et avis