Menu

Notez
Comics

        

Star Wars : Legacy | John Ostrander | 2006-2010


Un article ajouté/rédigé par | 08/10/2011 | Lu 950 fois




Tome 1 - Anéanti

Un siècle après l'invasion des Yuuzhan Vong, les Sith ont réapparu. Ils se sont alliés au Second Empire contre l'Alliance Galactique et ses protecteurs Jedi. Une guerre meurtrière s'est ensuivie. En fin de compte, l'Alliance doit capituler et le temple Jedi de Coruscant tombe entre les mains des Sith. Peu de temps après, le noir seigneur Dark Krayt envoie ses guerriers attaquer le second temple Jedi sur Ossus. Les maîtres Wolf Sazen et Kol Skywalker stoppent momentanément l'avancée des Sith pendant que Cade, le fils de Kol, procède à l'évacuation des padawans...

A propos de Cade Skywalker

Cade Skywalker est né en l’an 116 après BY (Bataille de Yavin). Il est un descendant direct d’Anakin Skywalker et de Luke Skywalker. Cade Skywalker est le fils du Jedi Kol Skywalker (fils de Ben Skywalker, le fils de Luke), un membre puissant du conseil Jedi, et de Morrigan Corde, un agent impérial. Dès son plus jeune âge, Cade a été initié pour devenir un Jedi par de nombreux maîtres. Mais la vie se montre cruelle envers Cade, et sa colère pourrait le conduire vers le côté obscur de la Force, tout comme cela s’était déjà produit avec son ancêtre Anakin Skywalker. La Force est puissante dans la lignée des Skywalker, mais elle n’est pas toujours bien contrôlée, et la frontière qui sépare le Bien du Mal est bien mince…

Fiche de lecture

Avec Star Wars Legacy, John Ostrander et Jan Duursema se sont lancés dans un projet ambitieux. En effet, ils abordent une époque de l’univers étendu de la saga Star Wars encore non explorée. Ils ouvrent donc la porte sur une infinité de possibilités, ce qui rend cette BD fort attrayante, mais aussi assez difficile à aborder. Et pour cause : le décor doit être mis en place et implanté. Ce n’est pas une mince affaire que celle-là, et cela s’avère plutôt complexe. Il y a beaucoup de personnages, mais en plus de cela, il faut également présenter tout le contexte politique et économique de cette ère pour bien comprendre de quoi il en retourne. De plus, je pense qu’il est nécessaire d’avoir de bonnes connaissances de base de l’univers de Star Wars, sans quoi, on est perdu, malgré les quelques rappels de faits. Etant fan de la saga de George Lucas, j’ai – fort heureusement – un solide bagage en la matière. Cela ne m’a toutefois pas évité de rencontrer des difficultés à entrer dans ce nouvel univers. Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’entrée en matière est copieuse. Je me suis d’ailleurs demandé à plusieurs reprises si la BD était un support adéquat pour présenter un scénario d’une telle richesse. Cependant, au gré des pages, la sauce prend petit à petit !

Et pour ne rien gâcher à l’histoire, les dessins de Jan Duursema sont beaux, harmonieux, expressifs. Les couleurs sont superbes, et les diverses scènes sont présentées sous des angles intéressants.

Le personnage principal, c’est Cade Skywalker, l'arrière petit fils de Luke (ou l’arrière-arrière petit-fils d’Anakin Skywalker, si vous préférez). Pour le moment, il nous apparaît comme un jeune homme antipathique et fortement stéréotypé « bad boy ». C’est un croisement de Han Solo et d’Anakin Skywalker (allez savoir comment c’est possible ?!), une sorte de chasseur de prime minable et paumé, chez qui la Force est puissante, même s’il la renie. Cade est extrêmement tourmenté, ce qui le rend agressif, insociable, et peu sympathique avec ses congénères. Vu le vécu du personnage (la vie ne lui a pas fait de cadeau) et le nom qu’il porte, il a un potentiel énorme ! J’espère donc que son caractère sera affiné au fil des BD.

En résumé, je constate que John Ostrander maîtrise l’univers de Star Wars. Son œuvre est une parfaite continuité de ce qui nous est connu jusqu’à présent, et elle apporte de nouveaux éléments, pour mon plus grand plaisir. De plus, le ton est sombre, ce qui n'est pas pour me déplaire !
Star Wars : Legacy | John Ostrander | 2006-2010

Tome 2 - Question de Confiance

Emmenés par Dark Krayt, les Sith dirigent à nouveau l'empire. Débarrassés de la règle de deux, ils sont désormais légions. Cependant, les derniers Jedi, l'alliance galactique et les fidèles à l'ancien empereur Roan Fel, empêchent encore leur domination totale de la galaxie. Dans l'espoir de piéger Roan Fel en dehors de bastion, sa retraite imprenable, les Sith capturent sa fille, Marasiah Fel. Leurs plans se heurtent alors au ralliement inattendu de chevaliers impériaux, des Jedi et d'un chasseur de primes nommé Cade Skywalker. Déterminés à en savoir plus au sujet du dernier descendant de la lignée des Skywalker, les Sith mettent tout en œuvre pour le localiser.

Fiche de lecture

Ce second tome de Star Wars Legacy contient 4 histoires qui nous présentent cette sombre saga du point de vue de personnages se trouvant dans des camps et sur des mondes différents.

Ainsi, dans « Alliés », nous sommes sur Bastion en présence de l’Empereur Roan Fel et du Moff Calixte, où nous assistons à des échanges verbaux plutôt tendus entre les deux protagonistes, puisque l’Empereur réalise que c’est Calixte en personne qui a orchestré d’une main de maître la guerre qui sévit dans la galaxie. Et cette dernière confirme les faits ! Cette femme est machiavélique et manipulatrice, comme nous pourrons le découvrir. Elle est drôlement douée et sacrément intelligente… Je dirai de cet épisode qu’il dévoile pas à pas ce qui se trame dans les coulisses du pouvoir et solidifie assurément les bases de l’univers de Legacy. Mon intérêt a été entièrement capté par ces obscures manigances.

Avec « Question de Confiance », nous voici sur Coruscant, le monde-siège impérial. Ce qui fut autrefois le temple Jedi est maintenant occupé par les Sith, et renferme le laboratoire de Dark Maladi, chef des renseignements sith. Cette dernière, en présence de Calixte, torture le Jedi Hosk Trey’lis, afin qu’il lui révèle ce qu’il sait au sujet de Cade Skywalker. Je vous rappelle que si ce pauvre Jedi se trouve dans cette terrible situation, c’est parce que Cade l’a livré aux Sith ! Et j’ajouterai encore que les appareils utilisés pour le faire parler sont plus que « convaincants » et ont de quoi faire cauchemarder n’importe qui, même quelqu’un qui maîtrise la Force… Donc, une fois qu’Hosk a craqué, Maladi délègue à Calixte la responsabilité de retrouver Skywalker. Les deux femmes ne pouvant se blairer, Maladi est certaine que Calixte échouera et qu’elle pourra lui faire payer cher le prix de son échec. Mais ce dont Maladi n’a pas tenu compte, c’est que la sournoise Calixte a plus d’un atout dans son jeu. En effet, cette dernière va envoyer sur la piste de Skywalker un agent à la retraite, une femme du nom de Morrigan Corde. Seulement, quand on commence à réaliser QUI est Morrigan, on en reste tremblant et sans voix ! Je suis impatiente de retrouver ce personnage, afin de découvrir comment elle va pouvoir gérer la dualité de sa position. Cela promet des moments passionnants à venir !

Le scénario des « Fantômes du Passé » se déroule sur Ossus, où Cade Skywalker s’est réfugié au cœur de la jungle, dans les vestiges de l’Académie Jedi. Jadis celle-ci résonnait du bruit des Padawans étudiant la Force. Aujourd’hui, dans le silence le plus complet, elle n’abrite plus que des fantômes et… Cade Skywalker qui se shoote aux bâtons de la mort pour oublier son lourd passé, pour fuir cet héritage qu’il n’a pas demandé, pour se tenir à l’écart de la Force, et sûrement aussi, pour en finir avec la vie. Les Skywalker « du passé », Mara Jade, Anakin et Luke, apparaissent alors à Cade et le poussent à une profonde introspection. Moi qui dans le tome 1 reprochait à ce personnage d’être trop stéréotypé, je suis ressortie chamboulée – émotionnellement parlant – de cet épisode, tout comme Cade, d’ailleurs. John Ostrander a vraiment fait fort pour développer son personnage, mais sans exagérer non plus. Le résultat est magnifique. La cerise sur le gâteau, c’est le retour de cette chère « boîte de conserve » que j’adore : R2D2 !

La première partie de « Prêt à mourir » nous entraîne sur Munto Codru, une planète située sur la bordure extérieure, où un Sith rend visite à un chef de clan, Rikkar-Du, pour lui proposer d’être le représentant officiel de l’Empire sur ce monde. Rikkar-Du réunit alors les autres chefs de clan afin de les unir sous son commandement, mais… non pas pour répondre à la demande du Sith, mais au contraire, pour tenir bon contre la menace que représente les Impériaux ! Evidemment, ça tourne mal pour Rikkar-Du… Ensuite, nous voyons un croiseur interstellaire impérial, l’Intrépide, en orbite au-dessus de la planète. Le gouverneur Vikar Dorn est « invité » à son bord à la demande de Dark Maladi. En réalité, elle l’utilisera comme couverture pour une mission sith sur Bastion qui vise à exterminer l’Empereur Roan Fel. En toute sincérité, je n’ai pas bien compris l’intérêt de la première partie. Est-ce pour montrer au lecteur qu’en tuant Roan Fel, on arriverait au même résultat que sur Munto Codru ? Est-ce pour nous faire comprendre que selon un Sith, en tuant un chef, on rend un peuple vulnérable, ce qui permet de mieux pouvoir le contrôler ? Je suis sceptique sur ce point…

Pour résumer, je dirai que ce second tome de Star Wars Legacy est passionnant. Il a de quoi séduire (pas du côté obscur, je l’espère !) tout fan de la saga. Les événements qui se déroulent dans ce sombre futur sont intéressants et suivent une continuité logique de l’univers de George Lucas. Les personnages et leur caractère sont développés avec soin et, de ce fait, y gagnent en crédibilité. Les dessins sont beaux, mais les plus réussis, sont assurément ceux de Jan Duursema (Fantômes du Passé). Bonne lecture, et que la Force soit avec vous.
Star Wars : Legacy | John Ostrander | 2006-2010

Tome 3 - Les Griffes du Dragon

Cade, descendant de Luke Skywalker, est capturé par l'empereur Sith Dark Krayt alors qu'il tentait de libérer le Jedi qu'il lui avait livré, en tant que chasseur de primes. Le seigneur Sith lui dévoile sa véritable identité, ainsi qu'un chapitre inconnu de la vie d'Obi-Wan Kenobi. Cade doit une fois pour toutes faire face à son passé et décider s'il veut échapper à un destin d'esclave ou assumer pleinement son héritage. Saura-t-il être digne du courage de Luke ou tombera-t-il dans les travers d'Anakin Skywalker ?

Fiche de lecture

Cade Skywalker se rend sur Coruscant avec la ferme intention de libérer le Jedi Hosk Trey’lis. Rappelons que par la faute de Cade, ce dernier est torturé au temple Sith. En parallèle, on apprend que Dark Krayt, qui s’est autoproclamé « Empereur », est mourant. Le Sith Wyyrlok veille sur lui, tandis qu’il se régénère tant bien que mal dans sa chambre de stase. Les talents de guérisseur de Hosk n’ont pas pu le soigner. Mais il y a dans la galaxie un autre Jedi pourvu de tels dons… Cade Skywalker ! Et il se trouve justement que le jeune homme est aux portes du temple Sith… 

Voilà un troisième tome intéressant et très bien construit. Le scénario est captivant. Celui-ci tourne principalement autour de Dark Krayt. Le seigneur Sith, en plus d’être très âgé, et aussi très malade. On apprend qu’avant d’être Sith, il était Jedi. L’histoire de son passé nous permet non seulement de mieux cibler cet antagoniste, mais également de faire le lien entre la guerre des Clones (avec une référence au tristement célèbre ordre 66) et Legacy. On s’aperçoit de ce fait, qu’A’Sharad Hett (tel était son nom de Jedi) a côtoyé des personnes comme Obi Wan Kenobi (dont la présence sur Tatooine nous est expliquée ici !), mais aussi Yoda, Anakin Skywalker, Palpatine… On découvre comment A’Sharad Hett est « mort » à bord d’un vaisseau des Yuuzhan-Vong, et de quelle manière Dark Krayt est « né » sur Korriban, d’abord comme apprenti de Xoxaan pour embrasser la cause des Sith, puis par la suite, comme « Maître » prêt à créer un nouvel ordre. 

Quant à Cade Skywalker, il a fait un grand pas en avant, suite à son introspection, dans le sens où il accepte enfin la destinée qui est la sienne. Cependant, quelque chose me dérange avec lui : tout lui est trop facile. Je m’explique : dans l’univers de Star Wars, depuis toujours, le côté obscur de la Force nous est présenté comme une tentation, comme un interdit qui appel, séduit, mais qu’il faut fuir, car dangereux. Il semblerait pourtant que Cade déroge à la règle, puisqu’il est aisément capable de flirter avec le côté obscur, sans pour autant en subir les conséquences. Il en sort indemne à chaque fois, comme si rien ne s’était passé. Pourquoi n’a-t-il pas de séquelles ? Est-il puissant au point de ne pas ressentir les effets secondaires liés à l’utilisation du pouvoir néfaste de la Force ? 

Sinon, je suis ravie d’avoir retrouvé le personnage de Morrigan Corde ! Dans cette histoire, elle s’allie à Jariah Syn et Delliah Blue pour sauver Cade des griffes de Dark Krayt. Même si le premier contact entre elle et son fils a lieu par appel interposé et qu’il est assez… brut, je suis sûr que l’avenir nous réserve de beaux moments entre ces deux là et m’en réjouis. 

En conclusion, je dirai que ce troisième tome est une réussite. En ce qui concerne Dark Krayt, il nous offre un approfondissement psychologique du personnage des plus passionnants. J’en viens presque à éprouver de la compassion pour ce Sith… (Aie, c’est grave !). Le tout est accompagné par de beaux dessins de Jan Duursema. A mon avis, tout fan de Star Wars devrait être emballé par ce scénario qui assied définitivement Legacy dans la continuité de l’univers de George Lucas.
Star Wars : Legacy | John Ostrander | 2006-2010

Tome 4 - Indomptable

Il y a sept ans, l’Empire résurgent, contrôlé en sous-main par les Sith, réclamait de nouveau le contrôle de la Galaxie, écrasant l’Alliance Galactique lors de la bataille de Caamas. Seul l’Amiral Gar Stazi et son armada parvinrent à échapper au massacre de la flotte de l’Alliance. Depuis, Stazi et ses renégats harcèlent le nouvel Empire et multiplient les escarmouches meurtrières à travers la galaxie. La réponse de Dark Krayt ne se fait pas attendre… Après son dernier revers face à l’héritier des Skywalker, le nouvel Empereur sith entend bien faire plier la galaxie sous sa volonté. La vengeance de Dark Krayt est à l’œuvre !

Fiche de lecture

Indomptable :

Dans la bordure extérieure de la galaxie, le croiseur impérial « L’Implacable », vaisseau-amiral de Dark Krayt, est stationné sur le secteur Calamari. A son bord, le Sith Dark Azard exécute l’Amiral Sha Dun pour le punir d’avoir échoué dans sa mission qui consistait à mettre fin aux attaques du Renégat Gar Stazi. Dark Azard charge alors l’Amiral Valan de prendre la relève de Sha Dun. Vala va élaborer un piège dans le but de capturer Stazi...

De nouveaux personnages hauts en couleurs entrent en scène, de nouveaux enjeux sont de la partie, prouvant une fois de plus la richesse de l’univers de Legacy. Dans cet épisode, il y a de la stratégie et pas mal de revirements de situation. Les Renégats défendent au périple de leur vie leur chef et la cause pour laquelle ils se battent. C’est une histoire pleine de rebondissements, avec une fin inattendue.

La Fureur du Dragon :

L’action commence sur la planète Dac, la capitale New Corral City (jadis Ackbarea). Les événements qui se sont déroulés dans l’épisode précédent ont motivé l’Empereur Dark Krayt à se déplacer en personne pour exprimer sa rage en public. Et pour que Dark Krayt sorte hors de son palais, et qui de plus est, se rende sur un autre monde, c’est vraiment sérieux.

Certaines scènes sont dures et poignantes, et l’on ne peut que s’attacher aux Mon Calamari et pleurer avec eux la perte des leurs, massacrés par Dark Krayt en représailles au soutien secret qu’ils apportent au Renégat Gar Stazi. La fureur du dragon est sans pitié…

Le Remède :

Dark Wyyrlok, fidèle serviteur du seigneur sith, se rend dans le Noyau, une zone dangereuse de l’hyperespace (un peu à l’image de l’Espace Tourmenté dans la série TV Babylon5). Si Dark Wyyrlok traverse cet endroit, c’est pour les besoins de son Maître. Au cœur du Noyau, le temps et l’espace sont déformés. Là se trouve la planète Prakith sur laquelle se dresse l’étrange et menaçante forteresse qui renferme le tombeau du sith Dark Andeddu. Parmi les précieux documents rangés près de son cercueil, pourrait bien se trouver un remède capable de guérir Dark Krayt du mal Vong qui le ronge…

Cet épisode est mon préféré de ce 4ème tome. On en apprend pas mal sur la philosophie Sith. Dark Krayt a créé un nouvel Ordre, et en s’autoproclamant Empereur, il a changé à son avantage des règles établies depuis des millénaires. Et ceci déplaît fortement aux anciens Sith, comme nous pourrons le découvrir. Le personnage de Dark Wyyrlok est fascinant. C’est fort intéressant de le voir ici sans son Maître, car il nous révèle sa vraie personnalité. Je ne sais pas ce que l’avenir de Legacy nous réserve, mais en voyant Wyyrlok à l’œuvre, je me dis qu’il n’est pas impossible qu’il soit bien plus puissant et calculateur que je l’avais supposé jusqu’ici… Le texte et les dessins qui accompagnent les dernières pages de cette histoire sont particulièrement beaux et nous plonge dans une ambiance des plus sombres…

Dossier Star Wars Legacy :

La cerise sur le gâteau, c’est le magnifique dossier très complet sur Legacy que l’on trouve en fin d’album. Planètes, lieux, vaisseaux, personnages, races, factions, enjeux, croquis, etc., tout est là pour expliquer dans les moindres détails cet univers conçu avec brio par John Ostrander et Jan Duursema. Il y a même des fiches sur d’anciens personnages de la saga, comme par exemple Luke Skywalker ou R2D2. Un régal.

En conclusion : un quatrième tome à la hauteur de mes attentes, à découvrir absolument !
Star Wars : Legacy | John Ostrander | 2006-2010

Les autres tomes de la série :

5. Loyauté
6. Renégat
7. Tatooïne
8. Monstre
9. Le Destin de Cade 
10. Guerre totale 

Koyolite Tseila
Passionnée de Science-fiction, d’Imaginaire et de récits maritimes depuis toute petite, ce sont des... En savoir plus sur cet auteur



💬Commentaires

1.Posté par Ritin KORNAS le 30/12/2011 15:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Intéressant, pour ma part, je ne trouve pas les dessins beaux, bien au contraire, je trouve que les dessins sont en dessous de la moyenne par rapport à Clone Wars ou L'ancienne Republique, y compris pour le même dessinateur. Et a vrai dire, je trouve certains trucs très beaux comme le temple sith dans le premier tome, mais en dehos de ça, les dessins sont moins bien. Quand aux personnages, entre cade, dark krayt et une ombre surgie du passé, sans compter les sith en legions... mouais mouais mouais, j'accroche pas.

Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes ou de commentaires ne vous appartenant pas. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.