Menu

Notez
Cycles, Sagas et Séries SFFF

        

Star Trek - Le Coeur du Démon


Rédigé par le 21/05/2012 | Lu 418 fois


TAGS/LIENS : Carmen Carter, STAR TREK

T'SARA est une drôle d'archéologue : elle a passé sa vie à chercher le Coeur du Démon et voici qu'elle est assassinée... juste après avoir découvert cette pierre mythique dont l'existence est fortement mise en doute par les gens sérieux. Le Klingons, les Romuliens et bien d'autres espèces de la Galaxie se lancent dans une gigantesque course-poursuite à la recherche de la mystérieuse relique, et le capitaine Picard, venu enquêter sur l'affaire, s'aperçoit que le Coeur du Démon donne tout pouvoir sur le temps et la matière. Sera-t-il assez fort pour résister à la tentation de devenir l'égal des dieux ?


Star Trek - Le Coeur du Démon

Fiche de lecture

Alors qu'il croise dans le secteur de la Base Stellaire 193, l'Entreprise reçoit un appel urgent. Une équipe d'archéologues vulcains sur une planète déserte demande une assistance médicale. Mais quand ils arrivent, tout le camp a été balayé par une violence inexplicable. Seule la directrice des opérations, T'sara, survit assez longtemps à ses blessures pour donner un ultime message au Capitaine Picard. Ce dernier lance alors une enquête qui va mener à la découverte d'une pierre rouge mystérieuse, à la destruction de la base 193 et qui mettra en danger l'Entreprise et son équipage. DiWahn, Vulcains, Romuliens, Klingons, Ferengis, Orions…, toutes les races semblent à la recherche du Coeur du Démon, pour des raisons diverses. Et cette pierre semble attirer le malheur et le sang partout où elle passe. Picard semble sous influence. Au cours de songes étranges, il voit en rêve les anciens possesseurs de la pierre. Mais il garde assez de lucidité pour savoir où se trouve son devoir.

Très honnêtement, ceci n'est pas le meilleur Star Trek que j'aie lu. Si Carmen Carter connaît l'univers trekkie (elle a déjà écrit les Enfants de Hamlin) et a de la facilité stylistique, ce livre-ci n'est pas exempt de défauts. Le scénario est très complexe. Ce n'est pas un défaut en soi, bien au contraire. Mais développé sur seulement 221 pages, il devient brouillon et confus. Cette histoire aurait gagné à être développée plus sérieusement et narrée avec plus de structure.

Maestro *
A bord du Galion, Maestro occupait la fonction de naturaliste. Il observait, analysait et quand... En savoir plus sur cet auteur



Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». Au-dessus de ceci apparaît votre commentaire. SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.