Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Le capitaine et l’équipage du Galion des Etoiles vous invitent à explorer la Science-fiction et les mondes imaginaires en partageant leurs découvertes et leurs passions pour ces thèmes qui leur sont chers. La bienvenue à bord !

Notez

           
Une fiche signée : - publiée le 20/05/2019 (dernière mise à jour le 20/05/2019)
Lu 115 fois


Star Trek : Discovery - 10.02 L'Ange Rouge

Star Trek : Discovery - 10.02 The Red Angel




Après une révélation déconcertante concernant l'origine de l'Ange Rouge, l'équipage du Discovery élabore un plan pour le capturer... en risquant la vie de Michael.



Présentation

Le voilà, il est enfin là, celui que l’on attendait tant après Spock, c’est bien l’Ange Rouge. L’épisode s’ouvre sur une oraison funéraire très émouvante d’Airiam et la réhabilitation de Tyler. Chacun allant de ses petites phrases lourdes de sens et de conséquences pour leurs propres existences.
 
Le temps est ensuite au brainstorming et l’Intelligence Artificielle semblant venir du futur, est montrée du doigt comme étant l’ennemi public numéro 1, jusqu’à la révélation que tout le monde s’attendait, à savoir que l’Ange Rouge n’est autre qu’une version du futur de Michael Burnham.
 
La Section 31 propose (impose?) son aide pour capturer l’Ange Rouge (dans un piège à souris comme ils disent) et tenter de mettre fin au danger que représente l’IA futuriste et ses incursions dans le « présent ».
 
C’est un épisode riche en émotion (l’oraison funéraire, la relation Tyler/Burnham, même si plus mielleux que ça c’est compliqué), riche en références (ces funérailles qui ne sont pas sans rappeler celles de Spock du Star Trek 2 : La Colère de Khan, et il y en a beaucoup d’autres), riche en tensions (entre les deux équipages et à cause d’une Section 31 encore très mystérieuse), riche en révélations (sur les parents et l’enfance de Michael, sur l’Ange Rouge et son origine liée à la Section 31 et de l’implication des Klingons), riche en avancées (l’histoire fait un bon énorme et tout fini par s’emboîter), riche en questionnements identitaires (celle de Hugh, celle de Michael, où l’on découvre les qualités de psychologues de certains personnages (Philippa Georgiou, l’Amiral Cornwell, et même Spock) riche en suspense (le piège et la mise en danger de Michael).
 
Pour l’anecdote, avant la fin de l’épisode, le Discovery accueille Nilsson sur la passerelle, jouée par Sara Mitich qui remplacera Airiam, ce qui est plutôt amusant quand on sait que l’actrice était déjà dans le costume d’Airiam lors de la première saison.
 
C’est donc un épisode riche, complet, complexe et très dramatique. La montée en tension est plutôt prenante, le « What if she is not coming? » final de Tilly résume parfaitement la tension, le moment où tous sont là pour être témoins de la mise à mort de leur amie, en apnée comme le téléspectateur que nous sommes, derrière notre écran.
 
Nous ne sommes plus dans du Star Trek à se frotter la tête en se demandant si le canon est respecté, nous sommes devant un bon/beau moment haletant de télévision et de science-fiction qui se conclu par une nouvelle surprise. Le meilleur épisode, jusqu’ici, le plus complet, même si certaines choses sont tirées par les cheveux, c’est de la télé, du divertissement et ça fonctionne plutôt très bien et ça donne très envie de voir la fin de la saison et de découvrir vers quoi les auteurs nous emmènent.



Dans la même rubrique :
< >


Nouveau commentaire :
SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! Il est primordial de soigner son orthographe sur toutes les zones de saisies du site. Pensez que de nombreuses personnes vous lisent. Le langage SMS est interdit sur l'ensemble des zones de saisies de ce site. Veuillez svp prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de supprimer les commentaires qui sont contraires au Règlement.