Menu

Notez
Journal de bord

        

Question - Quelle est l'influence de la couverture dans l'achat de bouquins de SF ?


Un article ajouté/rédigé par | 15/02/2016 | Lu 822 fois



Exemples de couvertures à titre d'illustration de cet article
Exemples de couvertures à titre d'illustration de cet article
En tant que lecteurs et amateurs de beaux livres, bien souvent, lors d'un éventuel achat, nous sommes attirés par les belles couvertures des romans de Science-fiction et de Fantasy (et bien sûr, par le quatrième de couverture) qui trônent fièrement sur les rayons des librairies.

Depuis toujours, les auteurs et les éditeurs, tout particulièrement ceux dans les genres Science-fiction et Fantasy, accordent un soin tout particulier à la présentation extérieure des ouvrages qu’ils vendent, et qu’ils laissent volontiers réaliser par des artistes talentueux.

Mais « beauté » du support ne rime pas toujours avec « qualité » de son contenu. Je crois que nous en avons tous fait l’expérience. Parfois on est franchement gâtés, et d’autres fois, franchement déçus.

Question

Selon vous, quelle est l'influence de la couverture dans l'achat de bouquins de Science-fiction ?

Koyolite Tseila
Passionnée de Science-fiction, d’Imaginaire et de récits maritimes depuis toute petite, ce sont des... En savoir plus sur cet auteur



💬Commentaires

1.Posté par Koyolite TSEILA le 15/02/2016 10:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
KoyoliteTseila
Tout d’abord, je voudrais remercier notre visiteur, Yves Buelens, de nous avoir contacté pour nous soumettre l’idée intéressante d’un article sur le sujet. Au final, je pense qu’une question ouverte à tous sera encore plus enrichissante, car chaque avis compte. Pour répondre à la question, en effet, pour qui comme moi aime les beaux livres, il est difficile de résister à l'appel de la belle couverture !! J’avoue que très souvent, c’est celle-ci qui attire tout d’abord mon regard, avant même le titre de l’ouvrage, ou avant même que j’ai lu le quatrième de couverture. Ensuite, c’est toujours cette même couverture qui va me donner envie de découvrir le résumé. Dans ce cas, si celui-ci me parle, il y a bien des chances que je fasse le pas, c’est-à-dire que je me procure l’ouvrage dont il est question. L'idéal serait - bien sûr - de prendre le temps de se renseigner avant d'acheter. Mais perso, c'est quelque chose que je fais rarement, pour ne pas être influencée dans la lecture, puis mes chroniques. Donc oui, je pense que l’illustration de couverture d’un roman de SF ou de Fantasy joue une grande importance pour capter l’attention du lecteur. Et cela, l’industrie du livre l’a bien compris ^-^

2.Posté par justi le 15/02/2016 12:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
D'après toutes les études que j'ai compulsées concernant ce phénomène (études réalisées pour lancer ma propre maison d'édition), c'est le facteur déclencheur d'achat n°1. Mais heureusement pas le seul.

3.Posté par Yves Buelens le 15/02/2016 17:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je vous propose en guide d'intro à ce phénomène qui nous coûte tant les réflexions d'un pro, Chip Kidd lors d'une conférence TED. L'homme est responsable de nombreuses couvertures très connues (Jurassic Park, par exemple). Il explique sur un ton très amusant comment il a procédé et quels sont les challenges dans la conception d'une couverture.

Le lien : https://www.youtube.com/watch?v=cC0KxNeLp1E

4.Posté par . MAESTRO le 16/02/2016 13:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Maestro
C'est une évidence : que voit-on en premier en librairie ? La couverture et le titre !

Je ne choisi jamais de livre uniquement sur base de la couverture. Je lis toujours le quatrième de couverture pour vérifier mon impression. Par contre, il m'arrive souvent de ne même pas toucher un livre si la couverture ne me plaît pas. Par exemple, je ne m'attarderai probablement pas sur une couverture proposant des dragons, des orcs ou autres créatures indiquant de l'heroic-fantasy. Idem pour les loups-garous, les vampires, les fantômes...

Ensuite, il y a des choses, des éléments qui me parlent pour pas. Par exemple, j'aime les couvertures sans héros. Je déteste les "histoires" où on ne parle que de la psychologie des personnages. Ca m'ennuie profondément ! J'aime les personnages complexes mais il doivent vivre des aventures, pas se demander sans arrêt où ils en sont avec eux-mêmes. Alors une couverture qui met en avant des personnages suscite en moi de la méfiance.

Donc, pour moi, la pire couverture c'est un gros-plan sur un vampire et un loup-garou. La meilleure ce serait un vaisseau décollant sur fond de ruines extra-terrestres. Et si je n'ai jamais acheté de bouquin sur base de sa seule couverture, j'en ai déjà écarté à cause de couvertures peu alléchantes.

Autre choses : le nom de l'auteur joue beaucoup ! S'il n'a pas une consonance anglo-saxonne il y a de fortes chances que je passe directement au suivant tant je trouve la littérature francophone décevante.

5.Posté par Frédéric VASSEUR le 16/02/2016 18:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
FredV
La victoire du paraître par rapport à l'être.

http://www.babelio.com/users/liste_Quand-la-SF-se-camoufle-dans-la-litterature-blanc_6909.jpeg
http://theredlist.com/media/.cache/database/graphisme/History/publishing_kodeine/robert_massin/1468679918-002_robert_massin_theredlist.jpg]

Deux couvertures pour une même histoire, mais à notre époque la deuxième amènera certainement plus de ventes.

Oui, la couverture a une énorme importance. Particulièrement en SFFF, même si ce n'est pas le seul domaine. C'est en tout cas très souvent ce qui amène à prendre le livre en main, à le retourner et à lire la quatrième de couverture. Et pourtant c'est tellement artificiel, voire regrettable. Pourquoi les apparences ont-elles un tel succès ? Pourquoi est-ce qu'on retourne surtout les livres dont la couverture nous a interpellé, plutôt que de les regarder tous ?

C'est encore pire pour moi, qui ne lit quasiment que sur liseuse et qui n'ai donc rien à faire avec les couvertures ! Mais je continue pourtant à leur attacher une grande importance, elles contribuent à mettre en route mon imaginaire, c'est grâce à elles que je me fais un premier ressenti, totalement artificiel mais malheureusement très important pour moi.

6.Posté par Jean-Luc FRADIN le 29/02/2016 01:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A la base, quand je veux acheter un bouquin, je zappe la couverture, me concentrant plutôt sur le 4eme de couverture et l'auteur, il peut y avoir une couverture d'enfer et accrocheuse et une histoire merdique (pour faire passer la pilule), donc pour moi la couverture ne fait pas le livre...et cela passe en 3eme ou 4eme plan pour l'achat du livre...je regarde aussi les avis des lecteurs, mais pareil....A chacun sont choix

7.Posté par tueurnain le 31/05/2017 12:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La couverture a toujours une influence (ou au moins très souvent) sur mon achat, ne serait-ce que pour attirer l'œil parmi toutes las autres couverture.
Une couverture avec une peinture de Manchu dessus est sure d'attirer mon intention, plus jeune ça m'est arrivé d'acheter un livre uniquement par rapport à sa couverture (quelques désillusions sur le contenu m'ont vacciné pour la suite), ensuite bien sur je lit le quatrième de couverture, le nom d'un auteur que j'aime peut aussi entrer en ligne de compte....

8.Posté par Constantin LOUVAIN le 10/08/2022 18:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Azivance49
La couverture constitue bien entendu le premier contact entre le lecteur potentiel et l'oeuvre. Elle attire le regard, probablement encore plus en librairie qu'en ligne, et pousse le lecteur à s'arrêter. Je ne m'arrête jamais là. Je lis toujours le quatrième de couverture, et si possible deux pages prises dans les dix premières afin de humer le style et la narration. Si je dispose de temps, je lis des avis en ligne... Je n'apprécie guère les couvertures trop simplistes, genre tableaux abstraits, et je déteste découvrir une histoire qui n'a rien à voir avec la couverture (cela arrive plus souvent qu'on ne croit).

9.Posté par Martine POISSON le 11/08/2022 16:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Martine
J'avoue être incapable de résister à l'esthétique d'une belle couverture, elle joue le même rôle que l'affiche de ce film que l'on espère à la hauteur du talent de l'illustrateur et dont on ressort parfois un peu déçu, mais pourtant que l'affiche est belle !
Il m'arrive d'acheter en double si la nouvelle couverture m'enchante, et j'ai même fait agrandir de belles couverture du Fleuve Noir, qu'il me paraissait dommage de cantonner au rôle de faire valoir d'un texte aussi bon soit-il !

Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes ou de commentaires ne vous appartenant pas. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.