Menu

Notez
Cycles, Sagas et Séries SFFF

        

QuanTika - Tome 1 - Vestiges


Rédigé par le 11/04/2015 | Lu 1313 fois




QuanTika - Tome 1 - Vestiges
Dans mes rêves, je les appelle les Bâtisseurs.
Les Bâtisseurs.
Une ancienne civilisation qui a visité Gemma - la plus lointaine colonie humaine - il y a douze mille ans, en y laissant des vestiges et un gigantesque artefact en orbite.
Qu'ont-ils bâti en vérité, si ce n'est une machine?
Une machine qui détraque la réalité, altère les constantes fondamentales de l'Univers.
Qu'y puis-je ?
Pourquoi ai-je été choisie ? Pourquoi suis-je la seule à entendre cette voix qui surgit des profondeurs ? Cette voix qui me pousse à abandonner mon corps au rythme et à la danse.
La voix de Ioun-ké-da.
Celui que, dans leurs mythes, les Bâtisseurs nomment le Dévoreur de réalité...

Fiche de lecture

Céder à l'anthropocentrisme ? Mais nous ne faisons que ça, ma jolie ! Écritures, portique, salle hypostyle, marché, temple... ou encore mystérieuses installations scientifiques indécelables mais prometteuses d'une invraisemblable technologie... Nous nageons, tous autant que nous sommes, en pleins fantasmes anthropocentriques. Et de quoi disposons-nous pour satisfaire notre curiosité ? De pierre ! Rien que de la pierre noire de Gemma. Pourquoi ne pas avouer franchement notre ignorance plutôt que de perdre notre temps à échafauder des chimères ? Acceptons la réalité : nous sommes incompétents à décrypter ce qui nous entoure, ainsi que nous l'avons toujours été. (citation, p.240)
Ce qui m’a attirée pour la découverte de ce roman, c’est l’allusion à cet immense artefact extraterrestre en orbite autour de Gemma qui illustre la couverture du livre (signée Manchu) et dont il est question dans le résumé. Pour le reste, je ne savais vraiment pas à quoi m’attendre, mais le moins que je puisse dire, c’est que je n’ai pas été déçue.
 
Cette histoire débute par un prologue mystique que – sur le moment - je n’ai pas vraiment compris, avant de plonger le lecteur au cœur de Gemma, une exoplanète de glace colonisée par les Humains, et bien avant eux, par les Bâtisseurs. Ce n’est que bien plus tard dans le récit que le prologue prend du sens. A ce titre, il est intéressant de le relire.
 
Laurence Suhner prend son temps pour la mise en place du contexte, pour présenter le décor de Gemma et introduire ses personnages. Si cette introduction peut paraître un peu longue, je vous invite à persister dans cette lecture, car votre plaisir n’en sera que plus grand !
 
En effet, cet ouvrage est écrit avec beaucoup de soin, de même que son scénario est brillamment réfléchi. Le style de l’auteure est plaisant, et son vocabulaire, élaboré. Les descriptions des lieux et des artefacts sont superbes. Ajoutez à cela des explications scientifiques qui apportent de la crédibilité au récit, une évidence s’impose alors d’elle-même : on tient là entre les mains un ouvrage de grande qualité.  
 
« Vestiges » est un roman de Hard SF, ce qui pourrait peut-être rebuter – à tort d’ailleurs – certains lecteurs par cet aspect. Je dis « à tort », parce que je trouve le tout très bien équilibré : un récit bien construit au suspense maîtrisé, servi par des personnages intéressants, et agrémenté d’explications scientifiques et de mythes indiens et extraterrestres. On y trouve également quelques pointes d’humour bienvenues. L’ensemble est teinté de réflexions philosophiques, dont entre autres sur l’anthropocentrisme.
 
Vous l’aurez donc compris, je suis très emballée par cette lecture. On est là dans ce que je qualifierais de « haut niveau de la science-fiction », au même titre que Clarke et Baxter. Ce n'est pas peu dire ! Et à mon avis, si je ne me trompe pas, cette histoire est dans la lignée de « Rama ».
 
En conclusion, « Vestiges » est un magnifique roman de Hard SF que je vous recommande vivement.

Koyolite Tseila
Passionnée de Science-fiction, d’Imaginaire et de récits maritimes depuis toute petite, ce sont des... En savoir plus sur cet auteur



Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». Au-dessus de ceci apparaît votre commentaire. SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.