Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Recherche dans nos cales

Qui n'a jamais rêvé de naviguer parmi les étoiles ? Mon équipage et moi-même souhaitons partager avec vous notre passion pour la science-fiction en vous invitant à voyager à bord de ce grand navire de l'imaginaire… Bonne visite, votre capitaine
Notez

Métal Hurlant Chronicles - Saison 1

Saison 1 - 6 épisodes



Article rédigé par le 15/10/2017
Lu 508 fois



Le dernier fragment d'une planète réduite en poussière par la folie destructrice de ses habitants, est condamné à errer dans l'univers pour l'éternité. Désormais il apporte souffrance et tromperie à ceux qui croisent son chemin. Ce messager s'appelle : le Métal Hurlant.


Métal Hurlant Chronicles - Saison 1

Présentation de la série

Dans les années 80, je me régalais d'un magazine de BD de science-fiction qui s'appelait Métal Hurlant. La publication a été arrêtée pendant 15 ans pour reprendre le flambeau au début des années 2000. J'adorais les histoires, avec les gros durs et les femmes assez dénudées pour certaines ou avec des formes à faire rêver (Euh ! Désolé pour les gentilles demoiselles qui me lisent). Donc quelques années plus tard, quelle n'a pas été ma surprise, en 2012, de voir une série TV de SF diffusée sur une chaîne portant le même nom que cette BD. Je me rappelle que cela passait le samedi soir assez tard. Quelques temps plus tard, j'avais trouvé les deux coffrets. Je viens de prendre le temps pour revisionner la saison 1, la deuxième viendra plus tard...
 
Une série TV SF qui est française et belge, dont les épisodes font en moyenne 25 minutes, sauf pour l'épisode 4 dont les deux histoires (qui sont différentes) font 12 minutes chacune. Cette série a été créée et réalisée par Guillaume Lubrano.
 
Dans cette première saison (il y en a deux), nous avons une adaptation des histoires parues en bandes dessinées dans divers numéros du début des années 2000 en version cinématographique.
 
Qu'est-ce le Métal Hurlant, appelé plus communément le Loc-Nar ? C'est une météorite qui traverse le temps et l'espace pour y changer la vie des personnes qu'elle croise, dont le destin sera assez funeste pour la plupart. Au début de chaque générique une voix off donne l'histoire de la météorite :
 
« C'est le dernier fragment de ce qui fût un jour une planète vivante, mené par la destruction et par la folie de ses habitants, ce qu'il en reste est condamné à errer à jamais au travers de l'espace et du temps, hurlant de sa peine et de son désespoir. Dans la légende et dans les faits, on l'appelle le Métal Hurlant... » (et on voit apparaître une grosse météorite entourée de flammes fonçant vers une planète).

A chaque épisode le Métal Hurlant passe au début de l'épisode ainsi qu'à la fin pour conclure celui-ci.
 
Voici les épisodes dont chaque résumé se trouve derrière le boitier du DVD. J’en fais une petite chronique pour chacun, mon avis n’engage que moi.

Episode 1 - La Couronne du Roi (King's Crown)

Résumé : Dans un monde mêlant chevalerie et cyber-technologie, le Roi fait régner la terreur sur ses sujets. Sentant sa mort approcher, il organise un tournoi pour désigner son successeur. Guillaume de Thuram, un jeune chevalier idéaliste, va tout faire pour remporter la couronne et ramener la paix dans le royaume.
 
Un Roi vieillissant se meurt. Depuis la nuit des temps, les rois se succèdent grâce au rite du tournoi. Le nouvel élu prendra place sur le trône. Le nouvel élu qui a remporté le tournoi promet un monde meilleur à chaque fois, mais il s'avère que dès qu'il est dans la salle du trône, un changement s'opère et cela devient pire…
 
Tiré du récit de Jim Alexander et dessiné par Richard Corben (MH n°142 de novembre 2003).

L'histoire suit bien la BD, à part que le gagnant dans l'épisode est chevelu, dans la BD crâne rasé. J'aime beaucoup ce mélange médiéval avec le côté cybernétique avec la surveillance par des robots. Ici le chevalier idéaliste en a plus qu'assez de ces combats et veut rétablir l'équilibre et donner une vie meilleure aux habitants. Mais en gagnant ce combat, il ne sait pas qu'il est tombé dans une grande machination et que la Couronne du Roi est tout autre chose...
 
Acteurs : Scott Adkins (Stag Night, Universal Soldier : Le Jour du jugement, Expendables 2 : Unité spéciale), Michael Jai White (Spawn, The Dark Knight) ou encore Darren Shahlavi (Bloodrayne, King Rising, au Nom du Roi).

Episode 2 - Protège-moi (Shelter Me)

Résumé : Jennifer reprend connaissance dans un abri antiatomique. Mr Davis, son mystérieux voisin, est à ses cotés à son réveil. Il lui apprend qu'ils sont les seuls survivants de l'holocauste nucléaire qui a anéanti le monde. Les radiations tueraient quiconque tenterait de rejoindre l'extérieur. Mais peut-elle lui faire confiance ?
 
Une guerre atomique a éclaté... Une jeune femme se réveille dans un abri anti-nucléaire qui appartient à son voisin veuf. Elle le trouve plutôt inquiétant. Il prétend l'avoir sauvée de la fin du monde et qu'elle ne doit pas ouvrir la porte sous peine de mourir irradiée… Les jours défilent, elle apprend à mieux le connaître, mais voilà, un matin, elle choisit la mauvaise boîte pour faire le thé et voit le passé du voisin ressurgir. Elle l'agresse mortellement et fait l'erreur de sortir !
 
D'après le récit de Dan Wickline, dessiné par Mark Vigouroux, MH n°142 (novembre 2003).

Une histoire en huis-clos très noire : se retrouver enfermer avec un voisin très spécial. Mais pourquoi vouloir toujours savoir la vérité ? Quand celle-ci éclate, il est déjà trop tard. Un épisode qui ne m'a pas trop plu, car assez noir et sombre avec un scénario assez plat.
 
Nous reconnaîtrons en nos deux personnages les acteurs James Marsters (Buffy the Vampire, Slayer) et Michelle Ryan (Doctor Who).

Episode 3 - Oxygène (Three on a Match)

Résumé : Après l'impact d'un astéroïde, trois passagers de l'USS Atlanta parviennent à s'échapper à bord d'une navette de secours. Mais les réserves d'oxygène sont insuffisantes pour maintenir trois hommes en vie jusqu'au premier poste de ravitaillement...
 
L'épisode commence par une femme capitaine de vaisseau spatial qui abuse de ses hommes d’équipage. Ils sont terrorisés d’avoir à subir un harcèlement plus que musclé. Des sentinelles sont de garde à la porte et discutent sur ce qui se passe à l'intérieur de la cabine de la femme officier, vu les cris. Une séquence montre l'acte sexuel qui arrive à son paroxysme et l'impact fatal sur le bâtiment sidéral qui surviennent en même temps, c'est-à-dire lorsque l'USS Atlanta est percuté par un astéroïde (il semblerait que cela soit le Métal Hurlant). Un ingénieur en scaphandre se faufile dans les couloirs en feu pour rejoindre une navette de secours. Celle-ci est déjà occupée par deux Marines. La navette arrive à s'échapper, mais lors de l'explosion du vaisseau, elle a été endommagée et une fuite d'oxygène se déclare, ne donnant des réserves que pour deux personnes. Les deux Marines se mettent en accord pour jeter l'ingénieur dans le vide sidéral. Celui-ci leur crie quelque chose en intercom mais les soldats coupent la communication... Mais voilà, les réserves diminuent encore...
 
D'après le récit de Jones et Sook MH n° 139 (juin 2003).
 
J'ai bien apprécié quand même cette histoire qui est aussi en huis-clos avec trois personnages principaux et à la fin quelques secondaires. Bon le début laisse à désirer car la femme capitaine qui abuse de ses hommes n'est là que pour attirer la gente masculine. Malgré que les plus forts se croyaient justement les plus forts et ne voulaient pas écouter l'ingénieur qui était à l'extérieur (cela me fait penser à une fable de La Fontaine), on a souvent besoin d'un plus petit que soi... L'histoire se termine bien pour l'ingénieur qui explique réellement les dégâts causés par l'explosion en montrant aux sauveteurs ce qui aurait pu sauver les Marines s'ils n'avaient pas coupé l'intercom... Par contre on voit bien l'ingénieur flottant dans l'espace et on voit le vaisseau s'éloigner de lui, mais comment a-t-il pu s'accrocher à celle-ci ? Mystère...

Des décors magnifiques, par contre un scénario un peu trop en longueur concernant le dialogue entre les trois protagonistes dans la navette de secours. En bref, un épisode qui aurait été plus court aurait pu faire l'affaire.
 
On reconnaîtra l'acteur Dominique Pinon (Delicatessen, La Cité des Enfants perdus, Alien, la Résurrection, Humains) dans le rôle de l'ingénieur et Eriq Ebouaney (Hitman, La Horde) dans le rôle d'un des deux Marines.

Episode 4.1 - Lumière Rouge (Red Light)

Résumé : Dans une prison spatiale de haute sécurité, un détenu met au point un plan d'évasion pour s'affranchir de ses geôliers venus d'une autre planète. Mais la lumière rouge qui inonde en permanence sa cellule annihile sa volonté et le rapproche petit à petit de la folie...
 
Un prisonnier cherche à s'évader d'une prison contrôlée par des envahisseurs venus de l'espace surnommés les Colons, car la lumière rouge qui est continuellement allumée dans sa cellule est un moyen d'annihiler la volonté et il aimerait aussi voir par d'autres couleurs que ce rouge obsédant...

Lors de la diffusion à la télé, cet épisode était en troisième position, un changement réalisé lors de la mise en boîte en DVD.
 
D'après le récit de Geoff Johns, Christian Gossett et Snakebite, MH n°135 (septembre 2002).
 
Un huis-clos oppressant dont le renforcement se fait avec cette lumière rouge. Malgré sa réussite d'être sorti et de finir abattu, la conclusion est bien différente de ce à quoi l’on pouvait s’attendre...
 
Comme acteur nous avons David Belle (Banlieue 13, Babylon A.D.).

Episode 4.2 - Une Réalité glaçante (Cold Hard Facts)

Résumé : Los Angeles, 2312. Un ancien laboratoire de cryogénisation datant du XXIème siècle est découvert par la police. Parmi les corps placés en hibernation, un seul est encore en vie...
 
Nous sommes en l'an 2312. Les métropoles se sont toutes rejointes et forment un agglomérat d'immeubles à perte de vue, 37 milliards d'humains peuplent la Terre. Dans les sous-sols de Los Angeles, des scientifiques (et non des policiers) découvrent un ancien laboratoire de cryogénisation et un seul « tube » est encore viable. L’homme est réanimé, mais ne se rappelle plus de rien et a pour seule activité de faire des petits dessins dans sa chambre… Deux hommes décident de son destin : doit-il vivre ou mourir ?
 
D'après le récit de Jones et Cossin, MH n°141 (octobre 2003).
 
Je veux bien que le futur ne soit pas terrible, mais là, nous avons un regard sur l'utilité qui prime sur le droit de vivre. En bref, si vous n'êtes pas réellement utile pour la société, on sait quoi faire de vous, quitte à vous éliminer mais en gardant vos organes (d'où une autre utilité). Après avoir réveillé le gars (vu le traitement qu'il va avoir, il aurait dû rester dans son tube cryogénique) et traité ses maladies, celui-ci est amnésique et voilà comment deux responsables vont décider de son avenir, utile ou pas... La fin nous dit tout...

Comme acteur nous avons Guy Amram (Banlieue 13 : Ultimatum).

Episode 5 - Le Serment d'Anya (Pledge of Anya)

Résumé : Une civilisation de guerriers, possédant le don de voyager dans le temps et l'espace, a fait le serment de débarrasser le monde des puissances maléfiques qui le menacent. Après des années d'entrainement, le valeureux Joshua est appelé devant le grand prêtre pour une mission très spéciale dans l'Europe des années 1900.
 
A chaque évasion d'un démon celui-ci va se réincarner sur Terre et un disciple est envoyé à travers le temps pour l'éliminer... Dans cet épisode, une alerte a été donnée : un démon s'est échappé et doit sévir sur Terre. Le Maître envoie à travers le temps un de ses disciples, Joshua, grâce à une épée divine. Celui-ci va se retrouver en plein hiver, dans une Europe du début des années 1900 à la traque de ce démon dont il doit ramener la tête. Mais les démons peuvent prendre des apparences les plus inattendues… et Joshua est en plein dilemme quand il se retrouve en face de lui... surtout quand ce démon a l'apparence d'un enfant. On devine quand même la fin en connaissant le nom du démon, qui deviendra quelques décennies plus tard ce que l'on sait de son histoire aujourd'hui. Un très bon épisode dû au charisme de Hauer.
 
D'après le récit de Blondel, Opéna et Larcenet, MH n°146 (mai 2006).
 
Lors de sa diffusion, cet épisode était le dernier épisode de cette saison 1.  
 
Dans le rôle du Maître, nous avons le grand Rutger Hauer (Hitcher, Blade Runner, Ladyhawke, La Chair et le Sang) et pour le rôle du disciple Joshua c'est Grégory Basso (vous savez, celui qui a fait une télé réalité, quoiqu'ici dans un tout un autre registre).

Episode 6 - Les Maîtres du Destin (Master of Destiny)

Résumé : Au cours d'une mission, Hondo, un mercenaire stellaire, apprend l'existence de la planète Ghalthar. Selon la légende, ses habitants connaissent la date et l'heure exacte de la mort de chaque être. Obsédé par cette idée, il décide de partir à sa recherche.
 
Qui n'a pas rêver de connaître le jour de sa mort ? Voilà que le mercenaire Hondo va faire tout son possible pour aller vers la planète qui se trouve aux confins de la galaxie et qui tourne autour du dernier soleil de celle-ci. Elle est habitée par des Tortues Sapiens pouvant vivre jusqu'à 30’000 ans. Arrivé dans l'amphithéâtre, il pose la fameuse question et apprend la réponse tant attendue à la minute près. Mais une jolie mercenaire poursuivie par la police stellaire débarque dans l'amphithéâtre...
 
Nous avons une séquence qui a un lien avec l'épisode 3 : Three on a match (Oxygène).
 
D'après le récit d’Alexandro Jodorowsky et Adi Granov, MH n°143 (mars 2004).
 
Un épisode un peu en longueur...
 
Dans le rôle du mercenaire Hondo, nous avons Joe Flanigan (Stargate Atlantis) et dans le rôle de la jolie mercenaire Kelly Brook (Piranha 3D, One Big Happy).

Avis sur la saison 1

Des épisodes bien, d'autres moins bien. Certains auraient pu être plus étoffés, mais le réalisateur, je pense, a tenu à rester le plus fidèle possible au matériau d'origine qu'est le magazine Métal Hurlant et dont les histoires en BD ne font que quelques planches. Il y a de très bons effets spéciaux dans l'ensemble. Un bon début pour voir ce qui s'est amélioré dans la saison 2. A voir.

Lien utile


Sources

Images épisode : © Condor Entertainement, montage par mes soins pour chaque épisode




Commentaires

1.Posté par Koyolite TSEILA le 15/10/2017 14:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

KoyoliteTseila
C'est une série que je ne connais absolument pas, mais ta fiche de présentation et la bande-annonce m'ont donné envie de partir à la découverte de celle-ci. Merci !

Nouveau commentaire :
Twitter

SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! Il est primordial de soigner son orthographe sur toutes les zones de saisies du site. Pensez que de nombreuses personnes vous lisent. Le langage SMS est interdit sur l'ensemble des zones de saisies de ce site. Veuillez svp prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de valider les commentaires et de supprimer ceux qui sont contraires au Règlement.






cookieassistant.com