Menu

Notez
Animation

        

Les mystérieuses Cités d'Or - Saison 4 (2020)

26 épisodes


Rédigé par le 13/01/2021 | Lu 1272 fois




Nos héros ont mis le cap sur l’Afrique pour continuer leur quête des Cités d'Or en concurrence avec l'équipage d'Ambrosius. Ils leur reste trois cités à découvrir. Pour ce faire, ils visitent notamment l'Éthiopie, le Zimbabwe ainsi que la France (Château de Chambord via un portail d'orichalque) et rencontrent François 1er et Nostradamus...

Épisodes

1. Lalibela
2. Le rêve de Zia
3. Enchaînés
4. La grande évasion
5. La Porte des Anciens
6. Le Fondateur
7. La Fumée qui gronde
8. Ophir
9. La Pierre d'Éternité
10. La Dame qui sourit
11. Le Bako
12. Adieu Maître !
13. La Nuit des Masques
14. La Falaise aux Esprits
15. La Sorcière
16. Orunigi
17. Révélations
18. Au-delà du Miroiir
19. Tombés du Ciel
20. Le Sacrifice
21. Main dans la main
22. La Porte de l'Enfer
23. Le dernier des Atlantes
24. Vengeance
25. La septième Cité d'Or
26. Fin de l'Aventure ?

Présentation

« Vous voici parvenus au terme de votre quête. Longue fut la route. Vous vous êtes montrés à la hauteur des espoirs que nous avions placés en vous, en montrant des qualités d’âme et de cœur exceptionnelles. Vous avez appris beaucoup sur le Grand Héritage et sur la nature humaine, car votre quête des Cités d’Or devait être un apprentissage autant qu’une épreuve. Vous voici donc prêts pour la tâche ultime qui vous attend. » (Message de la princesse Ranaori dans la sixième Cité d’Or)

Voici enfin venue la quatrième et dernière saison des Mystérieuses Cités d’Or, une aventure qui a commencé pour les enfants de ma génération en 1982 pour s’achever fin 2020...

Dans cette ultime saison, cela va vite. Très vite. En effet, si quatre cités d’or ont été découvertes lors des saisons précédentes, il en reste encore trois à trouver. La quête de ces dernières nous emmène en alternance entre l’Afrique et la France au château de Chambord. A l’instar de nos héros, nous courons d’un pays à l’autre grâce à une « porte » d’orichalque pour tenter de dénicher ces cités d’or avant Ambrosius et ses sbires. De par ces voyages, aussi bien des tribus d’Afrique que François 1er et les apprentis de Léonard de Vinci – le Team Vinci, comme j’aime à les nommer - sont amenés à se côtoyer pour œuvrer ensemble pour aider les enfants. Ces rencontres improbables sont fort intéressantes et riches d’enseignements.

La narration est rythmée, il n’y a pas de temps de mort pour souffler. Au cœur de ce périple infernal, on a le droit à de jolis moments d’amitié, d’amour et de bravoure.

Les décors, ainsi que les technologies, les machines volantes, les mécanismes, les monuments et les paysages, la faune et la flore, sont sublimes. Cet escalier en colimaçon à double révolution de Chambord est une perle d’architecture !

La tâche ultime qui attend les enfants dans la septième cité d’or m’a… surprise. Je dois dire que je ne m’attendais vraiment pas à cela. Eux non plus, d’ailleurs ^-^ Honnêtement, je ne sais qu’en penser. La menace est grande et imminente. Mais finalement, l’affaire est vite réglée.

Au niveau des personnages, j’ai adoré le duo Laguerra-Gaspard. J’ai beaucoup apprécié la présence féminine et féline de la jeune femme dans cette histoire et je suis contente de la manière dont le personnage de Gaspard a évolué. Cela offre d’ailleurs la possibilité de présenter des scènes bien cocasses entre Gaspard et Mendoza.

Sancho et Pedro, qui bien souvent étaient cantonnés au rôle de pitres de service, ont trouvé leurs marques et sont devenus des alliés précieux pour Mendoza et les enfants. Je dois dire qu’ils m’ont arraché de franc-rires durant cette saison, notamment dans leurs costumes léopards, mais ils ont également apporté des moments touchants, avec les enfants par exemple ou encore lorsqu’ils expriment leurs projets d'avenir.

Le fait que Zia se soit émancipée me paraît plus que bienvenu. Alors que dans la première saison elle répétait régulièrement « Oh, Esteban ! », la voilà qui a du caractère et une sacrée prestance, au point de voler quelque peu la vedette à l’Enfant du Soleil, me semble-t-il. En revanche, j’émets quelques réserves quant au don qu’elle possède. C’est un peu trop.

Mon plus grand regret ? Le fait qu’un personnage qui a le potentiel d’Ambrosius/Zarès soit réduit ici à un rôle de grand méchant fou-furieux.

Le dernier épisode s’intitule « Fin de l’Aventure ? », avec un point d’interrogation. Si la quête principale des enfants est achevée, de nombreuses questions persistent, entre autres :

- Quel est cet endroit mystérieux où se rendent Esteban et Zia ?
- Qu’est devenu Gomez ?
- Pourquoi a-t-on laissé partir Ambrosius ? Où va-t-il ?
- Comment vont faire Athanaos et Li Shuang sans moyen de transport pour quitter Chambord ?
- Pourquoi Athanaos ne repart-il pas avec Esteban ?
- Pourquoi Tao ne se joint-il pas à Esteban et Zia ?
- …

En conclusion, malgré une fin ouverte, j’ai eu un plaisir immense à visionner cette série dans son intégralité. Cette quatrième saison est passionnante. La boucle est en partie bouclée. Peut-être l’avenir nous réservera-t-il de nouvelles aventures ? A suivre…

Au revoir et à bientôt ?

Sources

Illustrations @ Blue Spirit

Koyolite Tseila
Passionnée de Science-fiction, d’Imaginaire et de récits maritimes depuis toute petite, ce sont des... En savoir plus sur cet auteur



Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». Au-dessus de ceci apparaît votre commentaire. SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.