Menu

Notez
Séries TV

        

Les Envahisseurs | The Invaders | 1967-1968

2 saisons | 43 épisodes


Un article ajouté/rédigé par | 29/10/2011 | Lu 1319 fois




Les Envahisseurs | The Invaders | 1967-1968
Un soir, alors qu'il s'assoupit au volant de sa voiture, David Vincent, architecte, est témoin de l'atterrissage d'une soucoupe volante. Depuis cette nuit-là, il n'a de cesse d'essayer de convaincre ses semblables que les extraterrestres infiltrent insidieusement la Terre afin de la coloniser.

Présentation

Voilà sans doute LA série de référence en ce qui concerne l'invasion insidieuse d'aliens.

Chaque épisode débutait par les images du premier épisode, où le héros observe une soucoupe volante typique se poser à quelques mètres de lui, caché dans sa voiture, le tout accompagné par un commentaire resté à jamais dans les mémoires :

"Les envahisseurs : ces êtres étranges venus d'une autre planète. Leur destination : la Terre. Leur but : en faire leur univers. David Vincent les a vus. Pour lui, tout a commencé par une nuit sombre, le long d'une route solitaire de campagne, alors qu'il cherchait un raccourci que jamais il ne trouva. Cela a commencé par une auberge abandonnée et par un homme devenu trop las pour continuer sa route. Cela a commencé par l'atterrissage d'un vaisseau venu d'une autre galaxie. Maintenant, David Vincent sait que les envahisseurs sont là, qu'ils ont pris forme humaine et qu'il lui faut convaincre un monde incrédule que le cauchemar a déjà commencé..."

Evidemment, personne ne croit le héros : il n'a aucune preuve de ce qu'il a vu et, à chaque fois qu'il est sur le point d'y parvenir, c'est l'échec! Il faut dire que ce n'est guère facile pour lui. En effet, si la forme humaine des ennemis est instable les oblige à se régénérer régulièrement (un bon moyen de les repérer : trouver leurs installations de régénération), il est presque impossible de ramener le corps d'un d'entre eux : en mourant, les extra-terrestres s'enflamment pour ne laisser qu'une marque de brûlure au sol. De plus, ils sont déjà bien installés dans les rouages de l'état, et D.avid Vincent ne peut faire confiance à (presque) personne. Les rares fois où il le fait, c'est pour se rendre compte que l'autre est un ennemi, ou, si ce n'est pas le cas, il se fait trucider par les "méchants".

Ah oui, il y a bien un moyen de les repérer sous leur déguisement : ils ne peuvent pas plier leur petit doigt ... sauf ceux qui ont subi une opération ad hoc !

Notons le contexte politique de l'époque, marquée par la Guerre Froide.

Ne cherchons donc pas midi à 14 heures : les aliens qui viennent nous envahir sont une mise en garde à peine voilée du danger communiste, que nombre d'Américains voient déjà aux portes de leur pays (Cuba dirigée par les "Rouges" depuis huit ans, années 1960 marquées par la crise de Berlin, la guerre du Vietnam, ...) C'est plus "soft" que le Maccarthysme, mais on vise tout de même le même but : méfiez-vous de ce qui est différent de vous, ils ne nous veulent pas du bien, …

Le concept d'extra-terrestres insidieux qui veulent s'emparer de notre planète sera repris à de nombreuses occasions, le plus souvent dans des longs métrages (The Arrival, L'Invasion des Profanateurs, The Faculty, ...), mais aussi dans La Nouvelle Guerre des Mondes, série télé tirée de l'oeuvre de HG Wells.

Et si la Guerre Froide n'est plus, les objectifs des aliens s'adaptent : ils veulent s'emparer de nos richesses naturelles ou adapter la terre à leur propres conditions climatiques (et on s'étonne que nombre d'Américains refusent de croire que le réchauffement climatiques est dû à nos propres erreurs !).

Les Envahisseurs | The Invaders | 1967-1968
En 1995, une mini-série poursuit l'histoire originale, avec un nouvel héros : Nolan Wood (incarné par Scott Bakula), qui reprend le flambeau d'un David Vincent (toujours joué par Roy Thinnes) désormais trop âgé pour combattre la conspiration aliène.

Plus amusant, certains se souviendront d'un sketch parodique des Inconnus, involontairement (?) plus explicite sur ceux qu'on visait dans la série de départ : les Envahisseurs viennent de notre monde (Afrique du Nord ou Chine).

Quant à l'acteur principal, Roy Thinnes, même s'il a poursuivi une carrière (souvent discrète) par la suite, il restera à jamais marqué par ce personnage et n'aura plus que très rarement l'occasion d'apparaître sur le devant de la scène.

Notons qu'il était, néanmoins, parmi les derniers candidats pour le rôle de Jean-Luc Picard, dans Star Trek : The Next Generation, avant de voir Patrick Stewart "emporter le morceau" !

La série aura deux 2 saisons, étalées sur une quinzaine de mois à partir de janvier 1967.

Thierry B.
A bord du Galion, je remplis les fonctions de Docteur – pas celles de médecin. Non, moi, j’explore,... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >



💬Commentaires

1.Posté par KOYOLITE TSEILA le 29/10/2011 11:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
KoyoliteTseila
Une très belle fiche. Que de bons souvenirs ! En effet, le générique de la série est inoubliable. J'aimais bien la série, même si j'étais encore très jeune lors de ses rediffusions dans les années 70. David Vincent et Buck Rogers sont des héros de mon enfance que je n'oublierai jamais : j'ai tremblé pour eux et je me suis réjouie de leurs exploits. Bon, je dois quand même dire que j'ai plus tremblé pour David Vincent que pour Buck. La série était quand même - parfois - franchement inquiétante ! Je n'ai pas vu la mini-série de 1995 et j'ignorais que Scott Bakula tenait le rôle principal. Si j'avais su !

2.Posté par Siebella CHTH le 22/08/2020 16:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Sieb
Quel retour émouvant sur mes jeunes années TV au travers de cette fiche parfaitement détaillée et explicative sur les aventures de ce pauvre D.Vincent, dont j'ai suivi les aventures avec une délectation mêlée de fascination ! J'étais alors une enfant, mais c'est de là qu'est née mon attirance pour tout ce qui touche aux OVNIS. Nous étions gâtés à l'époque, avec notre émission du samedi après-midi consacrée à des séries de tous bords, synonymes d'évasion pour les plus rêveurs d'entre nous. Bref... Je n'ai pas entendu parler de la mini-série également, ce qui est fort dommage, surtout en sachant que S.Bakula, acteur très convaincant, était de la partie. Merci pour ce doux retour en arrière !

3.Posté par Didier REBOUSSIN le 30/08/2021 11:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
alvin
Et en complément de la fiche de Thierry, cette petite analyse de la série. Je me souviens qu'à l'époque de sa diffusion, lorsque j'étais collégien, nous étions nombreux à avoir le petit doigt rigide...

« Les Envahisseurs : ces êtres étranges venus d'une autre planète. Leur destination : la Terre. Leur but : en faire leur univers. David Vincent les a vus. Pour lui, tout a commencé par une nuit sombre, le long d'une route solitaire de campagne, alors qu'il cherchait un raccourci que jamais il ne trouva. Cela a commencé par une auberge abandonnée et par un homme devenu trop las pour continuer sa route. Cela a commencé par l'atterrissage d'un vaisseau venu d'une autre galaxie. Maintenant, David Vincent sait que les envahisseurs sont là, qu'ils ont pris forme humaine et qu'il lui faut convaincre un monde incrédule que le cauchemar a déjà commencé… »

Ainsi débute chaque aventure mettant aux prises l'architecte David Vincent (l'acteur Roy Thinnes) avec des créatures venues de l'espace pour s'emparer de notre belle planète. Cette série télévisée américaine, réalisée par les studios ABC entre janvier 1967 et mars 1968, compte un total de 43 épisodes répartis sur deux saisons.

L'argument principal
Le thème de ces aventures est hyper-classique puisqu'il s'agit de contrecarrer une invasion extraterrestre, un des sujets de prédilection de la science-fiction avec le voyage dans le temps. Cependant, sur cette base conventionnelle, une pléiade de scénaristes, dépassant ce cliché, sut décliner des variantes originales, laissant leur imagination galoper. De grands noms de la SF participèrent d'ailleurs à la rédaction de certaines histoires, comme Théodore Sturgeon ou Jerry Sohl.

Déclinaisons
Les scénarios sont toujours solidement charpentés, faisant la part belle à l'action et aux rebondissements. Chaque volet de la série est découpé en quatre actes et un épilogue. On ne s'y ennuie jamais et les dénouements sont loin d'être convenus. Certes, David Vincent finit, à chaque fois, par déjouer les stratagèmes que nos aliens s'emploient à mettre en œuvre pour parvenir à leurs fins, mais ce n'est que partie remise, la victoire n'étant que circonscrite et éphémère. Cet affrontement solitaire contre des êtres venus d'ailleurs, et l'incompréhension à laquelle David Vincent se heurte lorsqu'il s'efforce d'avertir ses concitoyens du péril qui pèse sur eux, sont les ressorts inusables des intrigues. Notre héros, néanmoins, au fil des épisodes, parvient à réunir un groupe autour de lui pour l'épauler et sensibiliser l'autorité militaire du danger qui menace. Son combat prend alors une dimension accrue. Bien sûr, l'action se déroule immanquablement aux USA, cible prioritaire des extraterrestres, sauf dans deux épisodes où il semble – et cela est laissé volontairement flou – que celle-ci ait pour cadre un pays nordique (n° 26 et 27 Conférence au sommet). Nos Envahisseurs, que leurs échecs répétés ne semblent pas décourager, concoctent de multiples projets, tous plus hallucinants les uns que les autres, pour décimer l'humanité et rendre la Terre habitable pour eux. Leur supériorité technique leur permettrait de nous rayer d'un trait de plume, mais ils se compliquent l'existence en bâtissant des petites machinations locales. Il est paradoxal que ces créatures convoitent une planète qui leur est naturellement inhospitalière. Ces êtres, en effet, ne supportent pas l'oxygène et, pour se mêler discrètement aux humains, doivent endosser leur aspect au prix de régénérations fréquentes.

Que sait-on de leur monde d'origine ? Pas grand-chose. On apprend succinctement que celui-ci se meurt, ce qui expliquerait leur volonté de conquête. De même, leur aspect véritable est à peine esquissé. Tout au plus sait-on, dans l'épisode n°5 (La genèse), qu'il vaut mieux éviter de le découvrir si l'on ne veut pas sombrer dans la folie. Dans un autre opus, le n°22 (L'ennemi) qui a pour cadre une mine désaffectée, on distingue vaguement la silhouette d'un alien qui a dépassé le moment où il aurait dû être régénéré. Quelques différences tout de même les distinguent de nous : ils ont un petit doigt raide et, lorsqu'ils sont tués, ils se désintègrent dans un halo rouge. Bien qu'ils soient dépourvus de tout système sanguin (ni cœur ni vaisseaux) une balle leur est fatale et un coup de poing bien placé les assomme. Mangent-ils ? Boivent-ils ? Éprouvent-ils des besoins physiologiques lorsqu'ils revêtent l'apparence humaine ? Mystère. Leur société semble assez totalitaire et durement hiérarchisée, bien qu'en son sein des voix s'élèvent contre les ambitions hégémoniques de leurs dirigeants (N°41 Mission de vie). Accusés de vouloir, au mieux, nous réduire en esclavage, ils ne manquent pas de justifier leur action en nous renvoyant dans la figure nos propres démons, s'assurant même parfois de complicités parmi les Terriens (N°6 Vikor), justifiant ainsi leurs actions puisque nous ne leur sommes supérieurs ni sur le plan moral ni sur celui de l'éthique.

Dans le dernier épisode, le n°4...

4.Posté par Jean Christophe GAPDY le 30/08/2021 18:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
JCGapdy
Fiche très intéressante et commentaire de Didier Reboussin extraordinairement détaillé qui vient la compléter parfaitement. Superbe ! Mes remerciements à Thierry et Didier.

5.Posté par Erwelyn CULTURE MARTIENNE le 31/08/2021 08:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
erwelyn
Merci Didier pour ce retour très complet.

Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes ou de commentaires ne vous appartenant pas. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.

⚓️Recherche :



💬Commentaires et avis