Menu

Notez
Livres SFFF

        

Le vieil Homme et la Guerre (Old Man's War, John Scalzi, 2004)


Un article ajouté/rédigé par | 20/09/2015 | Lu 717 fois


⚓️ : 2004, John Scalzi


Tome 1 - Le vieil Homme et la Guerre (Old Man's War, 2004)

Le vieil Homme et la Guerre (Old Man's War, John Scalzi, 2004)
J'ai fait deux choses le jour de mes soixante-quinze ans : je suis allé sur la tombe de ma femme. Puis je me suis engagé.

A soixante-quinze ans, l'âge requis, John Perry n'est pas le seul à intégrer les Forces de défense coloniale, billet pour les étoiles, mais sans retour. Rien ne le retient plus sur Terre. Combien d'années peut-il espérer vivre ?

S'engager, c'est protéger l'expansion de l'humanité dans la Galaxie, retrouver une seconde jeunesse et, à l'issue du service, obtenir le statut de colon sur une planète nouvelle.

Fiche de lecture

En lisant les premières pages du Vieil Homme et la Guerre, on est d'entrée envahi par un grand sentiment de sympathie pour le héros. Agé de 75 ans, veuf, John Perry nous touche inévitablement. Oui, car un jour, on sera comme lui. Il a ses soucis de personne âgée...

Par ce biais de l'identification et d'un humour noir, ironique, John Scalzi arrive avec brio à nous faire entrer dans le quotidien de son personnage. L'ironie ou le message, sont forts, oui, parce qu'il faut savoir que la Terre envoie ses vieux à la guerre dans l'espace, pour que les jeunes puissent le coloniser ! oui oui, c'est ça, vous avez bien lu.
 
Le vieil Homme et la Guerre (Old Man's War, John Scalzi, 2004)

Tome 2 - Les Brigades fantômes (The Ghost Brigades, 2006)

Le vieil Homme et la Guerre (Old Man's War, John Scalzi, 2004)
Tu t'appelles Jared. Ta mère est une cuve et ton esprit n'est pas le tien. Tu as parlé à soixante secondes, marché à deux minutes et pris la navette à une heure dix. Ton avenir ? Il ne t'appartient pas. A deux semaines, tu intégreras le corps d'élite des Forces de défense coloniale, les "Brigades fantômes". Au nom de l'humanité, toi qui n'es pas vraiment humain. Mais l'esprit-qui-n'est-pas-le-tien grandit en toi. cet esprit qui, ailleurs, planifie la destruction de l'humanité. Au nom de quoi, au nom de qui ? Et toi, que choisiras-tu, Jared ?

Fiche de lecture

John Scalzi aborde avec brio les thèmes de la conscience et de l'identité propre à chaque personne.

Que se passe-t-il quand on a été "fabriqué" pour abriter la conscience d'un autre et que l'on partage ses souvenirs qui ne sont pas nôtres ?

Néanmoins, il faut cependant s'accrocher au début de la lecture, car les 100 premières pages sont difficiles à digérer. Mais elles sont nécessaires pour poser le décor et pour comprendre la suite de l'histoire qui est captivante.
Le vieil Homme et la Guerre (Old Man's War, John Scalzi, 2004)

Tome 3 - La dernière Colonie (The last Colony, 2007)

Le vieil Homme et la Guerre (Old Man's War, John Scalzi, 2004)
Je m'appelle John Perry. J'ai quatre-vingt-huit ans, dont soixante-quinze passés sur Terre, six dans les Forces de défense coloniale et bientôt huit comme colon sur la planète où je vis avec ma femme Jane, ex-lieutenant des Brigades fantômes, et ma fille adoptive Zoé.

Ce monde, nous le quittons demain pour nous en aller fonder la nouvelle colonie de Roanoke.

Etrange colonie, Roanoke, condamnée à l'isolement, un pion dans le jeu que mène l'arrogante Union coloniale contre les quatre cent douze espèces extraterrestres du Conclave.

L'enjeu ? La survie d'une communauté de pionniers, mais aussi l'avenir de l'espèce humaine dans la Galaxie.

Fiche de lecture

Ce troisième tome qui clôt la trilogie du vieil Homme et de la Guerre est incroyable !

Il semble que pour John Perry, tout se mette à foirer petit à petit. La planète sur laquelle lui et sa colonie devait être déposé s'avère ne pas être la bonne, de plus, elle est habitée par des créatures intelligentes hostiles, et ils n'ont pas la possibilité de rentrer chez eux pour un tas de raisons obscures.

Cette trilogie nous interroge indiscutablement sur la place des retraités dans notre société... Les envoyer à la guerre en leur offrant un nouveau corps grâce aux progrès scientifiques réalisés, plutôt que de les placer en maison de retraite ?

Une trilogie que je vous recommande chaudement, avec à la clé, imagination, humour, ironie et réflexion sur ce à quoi l'espèce humaine pourrait bien aboutir dans un futur plus proche qu'on le pense.
Le vieil Homme et la Guerre (Old Man's War, John Scalzi, 2004)

Tome 4 - Zoé (Zoe's Tale, 2008)

Le vieil Homme et la Guerre (Old Man's War, John Scalzi, 2004)
Je m'appelle Zoé et j'ai quinze ans. Je suis la fille adoptive de John et Jane Perry, ex-officiers des Forces de défense coloniale. Je suis aussi la fille de Charles Boutin, l'homme qui a donné la conscience à tout un peuple d'extraterrestres. Je suis enfin, de ce fait, l'icône de ce peuple et je vis sous la protection de Pirouette et Cacahuète, deux de ses représentants. Je suis encore - soit dit en passant - la copine d'Enzo, un garçon tout à fait mignon et qui me permet de me faire les dents. Ouf ! Mon récit commence quand John et Jane acceptent d'encadrer la colonisation d'un nouveau monde. Vous avez lu cette aventure dans La dernière colonie. Mais sûrement pas comme je vais vous la raconter.

Fiche de lecture

On prend les mêmes, et on recommence, mais sous un autre angle. 

Cette fois-ci, c'est Zoé, la fille de John et Jane Perry, qui va nous conter cette guerre avec son regard et ses ressentis.

Comment dire... ? Franchement, ça n'apporte rien. J'ai d'ailleurs laisser tomber cette lecture en cours de route. C'est franchement pas intéressant. Et je préférais la narration par John Perry et son sens de l'humour parfois bien cynique. Cela pimentait le récit. Là, c'est plat.

Le livre de trop.
Le vieil Homme et la Guerre (Old Man's War, John Scalzi, 2004)

Tome 5 - Humanité divisée (The Human Division, 2013)

Le vieil Homme et la Guerre (Old Man's War, John Scalzi, 2004)
John Perry a vendu la mèche : confinée sur sa planète, tenue à l'écart des progrès technologiques, l'humanité de la Terre n'est qu'un vivier où l'Union coloniale, l'humanité des étoiles, puise ses soldats et ses colons. Outrés par cette révélation, quitte à rompre avec leurs protecteurs en disgrâce, les peuples de la Terre ne seront-ils pas tentés de se rapprocher du Conclave, la puissante fédération d'extraterrestres qui a décrété l'arrêt de l'expansion coloniale interstellaire ? Il ne reste à l'Union coloniale aux abois, pour assurer sa survie, que le choix de la diplomatie, tant le rapport de forces lui est défavorable. C'est le rôle de ses équipes d'ambassadeurs aux quatre coins de la galaxie connue. Et l'apport d'une touche d'ingéniosité non conformiste en la personne du lieutenant Wilson peut faire la différence. D'autant qu'un ennemi inconnu s'acharne à faire échouer les efforts diplomatiques pour préserver la paix.

Fiche de lecture

Ce cinquième volume de Le vieil Homme et la Guerre est un recueil de treize épisodes (suivis de deux suppléments). Ceux-ci ont d'abord été publiés sous la forme de livrets numériques avant d'être regroupés dans Humanité divisée.

Dans l'ensemble, j'ai bien apprécié ces épisodes qui se déroulent après les aventures de John Perry. Entre l'humanité de la Terre, l'Union coloniale et le Conclave, un petit groupe d'ambassadeurs, bénéficiant de l'aide du lieutenant Wilson (compagnon d’armes de John Perry), est fort occupé à déjouer les pièges et à lutter avec diplomatie. On ne s'ennuie donc pas à leurs côtés, et l'on découvre quelques éléments nouveaux. Cependant, une question reste ouverte : qui est l’ennemi ? On peut émettre des suppositions, mais on ne le saura jamais vraiment…

Le style de John Scalzi me plaît toujours autant, et j’aime son humour, parfois bien cynique. Néanmoins, même si ces nouvelles appondues bout à bout ont une trame commune, je trouve l'ensemble quand même passablement décousu. Et parfois même, certaines histoires ne sont pas d’un grand intérêt. D'une histoire à l'autre, cela manque de liant et cela m’a gênée. 
 
En conclusion, avec Le vieil Homme et la Guerre John Scalzi nous propose une excellente histoire de science-fiction, dont personnellement, je retiendrai principalement les trois premiers livres. Cette trilogie est vraiment plaisante. Le tome 4 Zoé n’apporte rien d’autre qu’un regard différent sur la trilogie. Quant à Humanité divisée, le tout n’est pas particulièrement percutant ; Scalzi joue les prolongations en offrant néanmoins le plaisir à ses lecteurs de s’immerger à nouveau dans cet univers pour des aventures divertissantes.
Le vieil Homme et la Guerre (Old Man's War, John Scalzi, 2004)

Tome 6 - La Fin de Tout (The End of All Things, 2015)

Le vieil Homme et la Guerre (Old Man's War, John Scalzi, 2004)
Le jour de mes soixante-quinze ans, je me suis engagé. Ainsi commençait Le Vieil Homme et la Guerre, le premier livre de la série. Mais le temps a passé depuis l’époque où la Terre alimentait benoîtement les Forces de défense coloniale en chair à canon. À présent, c’est non. Et, désormais au régime sec, l’Union coloniale regarde se cabrer les mondes qu’elle a colonisés. On se prend ici et là à revendiquer son indépendance. Et tout cela dans un univers où l’espèce humaine est loin d’avoir la cote. Prise entre le Conclave, puissante confédération de peuples extraterrestres plus ou moins hostiles, et ses propres divisions internes, l’humanité pourrait bien faire face à… la fin de tout. D’autant qu’une organisation clandestine en plein essor hante l’obscurité de l’espace et qu’elle œuvre à dresser par tous les moyens les uns contre les autres.

« Salut. Je m’appelle Rafe Daquin et je suis un cerveau en boîte. »

Fiche de lecture

... non, non, y'aura pas de fiche de lecture, je saute mon tour.

Parce que pour résumer l'ensemble : 

- Tomes 1, 2 et 3 : très bonne trilogie
- Tome 4 : le livre de trop, dont on peut se passer
- Tome 5 : un ensemble décousu, dont on peut également se passer
- Tome 6 : Quoi ?! John Scalzi en remet une couche ? ... ce sera sans moi.

Autant je suis conquise par les romans indépendants (en 1 tome) de John Scalzi, autant j'ai le sentiment que les cycles, c'est un peu moins son affaire, l'inspiration lui faisant défaut à vue d'oeil au gré des tomes.

Koyolite Tseila
Passionnée de Science-fiction, d’Imaginaire et de récits maritimes depuis toute petite, ce sont des... En savoir plus sur cet auteur



Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.

⚓️Recherche :


Blog partenaire


Membres sur le pont
Robert YESSOUROUN
Didier REBOUSSIN
Erwelyn CULTURE MARTIENNE
Paul DEMOULIN

Commentaires et avis