Menu

Notez
Cycles, Sagas et Séries SFFF

        

Le Cycle d'Alamänder - Tome 2 - La Citadelle de Nacre


Rédigé par le 12/01/2020 | Lu 239 fois




Le Cycle d'Alamänder - Tome 2 - La Citadelle de Nacre
Toujours vivant ?

Vous n'êtes pourtant pas au bout de vos peines. A Kung-Bohr, les Xéols investissent la capitale et donnent vie à leurs effroyables projets. Quant aux Mehnzotains, ils profitent de la faiblesse de la capitale pour lancer leur redoutable puissance thaumaturgique à l'assaut du pouvoir.

Pendant ce temps, à bord d'un énorme vaisseau filant à travers le champ carnivore, Jon et ses compagnons sont engagés dans une course poursuite contre un implacable adversaire en pièces détachées. Sur leur route, obstacles et révélations s'accumulent, qui risquent de changer à jamais la face d'Alamänder.

Comme l'ouvrage précédent, celui-ci peut être à l'origine de désordres neurologiques irréversibles. Il est encore temps de reculer.

Fiche de lecture

A peine le premier tome refermé (cf ma chronique de La Porte des Abysses), je me suis précipité vers ma bibliothèque pour aller y chercher la suite des aventures de Jonas. Je n'allais tout de même pas rester sur un cliffhanger. Je n'allais pas laisser nos héros en pleine bataille dans une ville assiégée par les Gretchens, ces étranges créatures des profondeurs de Ker Fresnel, dans une capitale où l'avenir même d'Alamänder est en jeu !
 
Pas besoin de résumé du coup ! De toute façon, il n'y en a pas au début de La Citadelle de Nacre. Alors j'espère que vous aurez l'occasion d'enchaîner les 3 tomes sans coupure sinon, dur dur. D'ailleurs Alexis Flamand explique, non sans humour, pourquoi il n'y a pas de résumé et vous invite à l'écriture vous-même. Et oui, l'auteur vous a même laissé de la place pour le rédiger ! On est toujours en présence du même humour et c'est excellent ! On ne s'en lasse pas. J'avoue que j'avais une certaine appréhension avec ce second volume, j'avais peur d'un certain essoufflement une fois l'effet de surprise disparu. Et bien non ! Je vous rassure. On retrouve les mêmes ingrédients que La Porte des Abysses. Humour, imagination débordante, rebondissement, l'auteur nous prouve qu'il peut tenir la distance. Je dirais même plus, il y a une montée en puissance par rapport au premier tome.
 
On retrouve donc nos héros tels qu'on les avait laissés dans le premier tome, en très mauvaise posture !

On est un peu comme Jon. On ne sait pas où tous ces évènements vont nous emmener et quelles seront leurs conséquences pour Alamänder. Le conflit avec les Gretchens finit par prendre fin mais une autre menace apparaît, les Xéols ! Et les partisans contre Ernst profitent du trouble occasionné pour prendre le pouvoir. Notre mage questeur apprend alors qu'une affaire urgente l'attend à YArkhan. Jonas partira de Ker Fresnel à bord du vaisseau royal le Locust avec lequel il traversera les champs de blé dévoreur.

Là encore, nous avons la preuve de l'imagination très fertile d'Alexis Flamand. Le Locust est un véhicule de transport pour le moins original dans sa conception et sa construction. L'histoire de sa fabrication est expliquée en détail. Et le chef ingénieur de bord n'est pas sans nous rappeler un certain Scotty...
 
Beaucoup d'action, peut-être un peu trop. C'est probablement le seul défaut que je trouve à ce second tome. On n'a pas le temps de respirer une seule seconde. On va de rebondissements en révélations. Et certaines révélations font surgir de nouveaux mystères. Mais l'auteur mène parfaitement sa barque.
Les trois royaumes sont dans un contexte plus qu'explosif.
 
L'auteur rajoute des éléments expliquant comment fonctionne la magie dans son univers et comparera son fonctionnement à celui d’un système informatique avec tous ses termes qui lui sont liés. Tout du moins pour la magie qui est utilisée à YAkharn, la magie mehnzotaine étant plutôt organique. On parle véritablement d'une science. Il existe des sortilèges et des sous-sortilèges comme il existe des programmes et des sous-programmes.
 
Beaucoup de révélations. Jon les apprend en même temps que le lecteur. On apprendra en autre la vérité sur l'école T'Sank, son véritable objectif, enfin, le véritable objectif de Maek
 
Page 58
« On appelle cela la théorie des cordes. »
 
On retrouve comme dans le premier volume, beaucoup de clin d'œil à des théories scientifiques contemporaines comme la théorie des cordes. Elle s'explique par l'utilisation des cordes qui en se rétractant et en se tendant permettent de faire avancer des objets. Certaines cordes plus épaisses plongent directement dans un élément et en ressortent en tenant serré dans leurs nœuds un peu de cet élément. C'est une technique très difficile à apprendre mais que Sémiant un grand adversaire de Jon semble parfaitement maîtriser.
 
Un autre petit clin d'œil donc je vous laisse deviner la provenance. Voici la question que pose Anquidiath, le demi-dieu enfoui dans Ker Fresnel, rappelons-le, capitale de Kung-Bohr. On y apprendra d'ailleurs une chose étonnante, Anquidiath se fait, se faisait, appelé Enki Diath. Avec Alexis Flamand, aucun hasard... L'auteur commence à semer le doute dans votre esprit.
 
Page 100
« Quarante-deux ? Vous seriez donc l'un des Hempés ? »
 
Comme dans le premier volume, Alexis Flamand sème par-ci, par-là, des petites références. On se prend rapidement au jeu encore une fois. Un autre exemple quand Rachel détruit la dague T'Sank à l'aide d'un sortilège de combat. Quelqu'un explique alors qu'il y avait un autre moyen de détruire l'arme.
 
Page 181
« Nous aurions pu constituer une petite communauté, puis nous mettre en quête d'un volcan, et... »
 
Pour finir, comme le dit l'auteur lui-même, il écrit de la Fantasy avec de l'humour plutôt que de la Fantasy humoristique. Effectivement, cela serait castrateur et réducteur que de dire que ce qui marque le plus le cycle d'Alamänder c'est l'humour. Certes, c'est une part importante. Mais c'est surtout une histoire sacrément bien construite, pleine de rebondissements, de révélations, d'originalité. L'auteur avec son imagination débordante nous offre ici un voyage extraordinaire, dans des mondes avec leur biologique propre, leur bestiaire propre. On est littéralement transporté. Les personnages toujours aussi attachants bien que Jonas soit passé au second plan une bonne partie de ce second volume. Mais les dernières pages sont diaboliquement époustouflantes. Il me tarde d'attraper le troisième et dernier volume du cycle et de connaître le dénouement de cette histoire.
 

Sylvain .
Depuis ma plus tendre enfance, j'ai toujours été curieux de savoir comment fonctionnent les choses... En savoir plus sur cet auteur



Nouveau commentaire :
SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! Il est primordial de soigner son orthographe sur toutes les zones de saisies du site. Pensez que de nombreuses personnes vous lisent. Le langage SMS est interdit sur l'ensemble des zones de saisies de ce site. Veuillez svp prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de supprimer les commentaires qui sont contraires au Règlement.

⚓️Recherche :



⚓️Commentaires :