Menu

Notez
Livres SFFF

        

La Maison interdite


Un article ajouté/rédigé par | 03/03/2014 | Lu 192 fois


⚓️ : Dean Ray Koontz


La Maison interdite
En chaque homme se cache un démon plus étrange que ceux de l'enfer.
 
Franck Pollard a tout oublié de sa vie. Son passé est un trou noir. Il a sur lui plusieurs jeux de papier d'identité, mais ignore quel peut bien être son véritable nom. Tout ce qu'il sait, c'est qu'il se réveille régulièrement le matin, couvert de sang, avec un sac bourré de dollars à ses côtés, sans avoir la moindre idée de l'endroit où il a passé la nuit. Et qu'il a peur, peur de dormir, peur de l'endroit où il se rendra lors de sa prochaine crise de somnambulisme, peur de ce qu'il pourrait y faire.

Présentation

Franck Pollard est une sorte d’amnésique assez pitoyable. Son passé part en lambeau et se transforme peu à peu en un vaste trou noir. Il a sur lui plusieurs jeux de papiers d’identité mais n’est pas sûr du nom qu’il porte. Tout ce qu’il sait, c’est, qu’à la suite de voyages inexplicables, il se réveille le lendemain matin dans des endroits inconnus, couvert de sang, avec un sac bourré de dollar à ses côtés, ou bien les poches pleines de pierres précieuses. Il est en proie à une terreur permanente car il se sait pourchassé par un tueur capable d’une violence hors du commun. Aussi va-t-il faire appel à l’agence Dakota & Dakota composée d’un couple de détectives privés, Bobby et Julie, qui ne savent pas dans quelle histoire de fous ils sont tombés !
 
Ce livre est un thriller d’horreur fantastique, genre où excelle le prolifique et génial Dean Koontz.
 
Du thriller classique, on trouve l’accumulation de cadavres, le suspens et l’ambiance glauque.
 
De l’horreur, le lecteur en a plus que son compte. Au fil des romans, c’est l’escalade ! L’hémoglobine coule à flots, folie, vampirisme et cannibalisme sont au rendez-vous.
 
Du fantastique, on notera la téléportation, la télékinésie, la transmission de pensée humaine et animale, les pouvoirs de divination, de poltergeist et même les voyages intersidéraux par simple puissance mentale.
 
On atteint des sommets dans ce bouquin et je vous épargne la description du monstre dégénéré et l’explication génétique de ses agissements. De quoi vous faire dresser les cheveux sur la tête !
 
A déconseiller aux cartésiens et aux rationalistes. Les autres seront pris et ne lâcheront pas ce livre parfois un peu longuet (influence de S. King ?), mais disposant d’une fin époustouflante.




Commentaires

1.Posté par Jean-Luc FRADIN le 21/12/2015 23:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'ai connu les livres de Koontz, grâce à une critique positive de King, ce roman est excellent, comme d'ailleurs comme tous les autres, il a écris aussi sous des pseudonymes....

Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». Au-dessus de ceci apparaît votre commentaire. SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.


Blog partenaire