Menu

Accueil galerie



Notez
Livres SFFF

        

L'Interdépendance (The Interdependency, John Scalzi, 2017)


Un article ajouté/rédigé par | 21/07/2019 | Lu 531 fois


⚓️ : 2017, John Scalzi


Tome 1 - L'Effondrement de l'Empire (The Collapsing Empire, 2017)

L'Interdépendance (The Interdependency, John Scalzi, 2017)
L’Interdépendance : un empire de quarante-huit systèmes stellaires presque tous inhospitaliers, où l’humanité s’est implantée et dont la survie repose sur une étroite collaboration.

L’Interdépendance : un millénaire de règne des grandes familles marchandes, dont la première occupe le trône de l’emperox.

L’Interdépendance : le réseau des courants du Flux, seul moyen de voyager plus vite que la lumière, unique lien des mondes de l’empire entre eux.

Le Flux est éternel mais il n’est pas statique. S’il se déplaçait, réduisant les colonies à l’isolement, l’humanité serait au bord du gouffre.

Un jeune scientifique, une commandante de vaisseau spatial et la toute nouvelle emperox devront affronter la catastrophe annoncée...

Tome 2 - Les Flammes de l'Empire (The Consuming Fire, 2018)

L'Interdépendance (The Interdependency, John Scalzi, 2017)
C’était donc vrai : un premier courant du Flux vient de s’effondrer ; d’autres suivront.

Ces couloirs de voyage interstellaire qui irriguent l’Interdépendance, l’empire de l’humanité, sont appelés à disparaître l’un après l’autre, entraînant la sclérose et la mort des colonies humaines isolées, privées de ressources.

Passe qu’il reste des sceptiques pour ergoter, mais les dignitaires aux dents longues des grandes maisons commerciales trouvent là encore matière à comploter, et ce ne sont ni l’assassinat ni la guerre civile qui les arrêteront dans leur soif de pouvoir.

Dans ce contexte, la jeune emperox Griselda II paraît bien vulnérable. Qui est l’ami, qui l’ennemi ?

Mais à Machiavel Machiavel et demie...

Au demeurant, il y a une lueur dans le tunnel : des courants du Flux fermés depuis longtemps commenceraient à réapparaître.

Une expédition s’impose qui pourrait valoir aux hardis aventuriers de stupéfiantes révélations sur l’histoire de l’humanité dans les étoiles avant l’Interdépendance.

Tome 3 - La Dernière Emperox (The Last Emperox, 2020)

L'Interdépendance (The Interdependency, John Scalzi, 2017)
L’heure n’est plus au déni : c’est bel et bien la fin. Les courants du Flux s’effondrent les uns après les autres ; l’image de l’avenir, c’est celle de communautés humaines contraintes à l’isolement, à la déchéance et à la mort, puisqu’il n’y a dans l’empire qu’une seule planète habitable en surface.

Que faire devant la catastrophe annoncée ? Sauver sa précieuse peau en marchant sur les autres au besoin, s’emparer de la planète habitable en question et se remplir les poches au passage. Tel est l’objectif de nombre de puissants des grandes maisons marchandes ; les « élites », quoi. À leur tête, l’ignoble Nadashe Nohamapetan.

En face de ceux-là, l’emperox Griselda et quelques fidèles, parmi lesquels son physicien d’amant, qui se creuse la cervelle pour comprendre la logique du Flux et proposer des pistes permettant de sauver l’ensemble des populations de l’Interdépendance, ou encore la pittoresque Kiva Lagos, jamais en manque de blasphèmes ni de manigances. Mais ne faudra-t-il pas beaucoup plus pour soustraire la souveraine à un énième attentat voire une destitution ? Qui sera la dernière emperox ?

De surprise en rebondissement, avec verve et non sans humour, La Dernière Emperox clôt la trilogie de « L’Interdépendance ».

Le Galion des Etoiles *
Science-fiction, Imaginaire et récits maritimes En savoir plus sur cet auteur



Commentaires

1.Posté par Sylvain BOISSINOT le 27/02/2020 14:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sylvain
Tome 1 - L'Effondrement de l'Empire
J'ai bien aimé ce premier volet du nouveau cycle proposé par John Scalzi à qui l'on doit "Le vieil homme et la guerre" ou encore le surprenant "Redshirts".
L'interdépendance rassemble sous une seule et même bannière l'ensemble des mondes habités par l'humanité. Quelques soient la distance séparant les planètes, le Flux a permis l'exploration spatiale et a permis à l'humanité d'essaimer dans l'Univers. Mais voilà, rien est éternel et les chemins qu'autorise le Flux disparaissent les uns après les autres... Le paysage géo-politico-commerciale est chamboulé et...

Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.

⚓️Recherche :


Blog partenaire


Membres sur le pont
Koyolite TSEILA
Robert YESSOUROUN
Christobal COLUMBUS
Lou MORENS

Commentaires et avis