Menu

Notez
Livres

        

Il est difficile d'être un Dieu | Arkadi Strougatski, Boris Strougatski | 1964


Un article ajouté/rédigé par | 03/09/2021 | Lu 130 fois




Il est difficile d'être un Dieu | Arkadi Strougatski, Boris Strougatski | 1964
La planète Arkanar ploie sous la férule du tyrannique ministre de la Sûreté. Cette société semi-féodale qui persécute ses intellectuels, évoquant à la fois l'Espagne de l'Inquisition, l'Allemagne nazie et la Russie stalinienne, intéresse au plus haut point l'Institut d'histoire expérimentale de la Terre qui, elle, est peuplée depuis longtemps d'humanistes tout-puissants que l'on considère volontiers comme des dieux.

Doivent-ils intervenir pour miner le fascisme, ébranler l'obscurantisme? Bien sûr que non ! L'Histoire doit suivre son cours naturel.

Mais le jeune Roumata va avoir bien du mal à l'accepter, alors qu'il sait combien il est dangereux, pour un dieu, de se mêler de la misère des mortels...

Fiche de lecture

Roman des frères soviétiques Boris et Arkadi Strougatski, connus pour leur roman Stalker, Pique-Nique au Bord du Chemin, Il est difficile d'être un Dieu (Трудно быть богом en VO) est paru en 1964 et traite des aventures d'Anton, historien rattaché à l'Institut d'Histoire Expérimentale de la Terre en mission d'observation sur la planète Arkanar.

Dans ce futur (ou l'URSS existe toujours), la Terre a atteint un niveau de développement lui permettant d'envoyer des missions d'explorations sur d'autres mondes.

La planète Arkanar est plongée dans un âge sombre, où les médecins, poètes et autres intellectuels sont pourchassés et exécutés sans pitié. Sous l'identité du noble Don Roumata, Anton se fond dans la population locale de barons, de ducs, d'intellectuels pourchassés pour étudier cette civilisation et ses États... Et il lui est strictement interdit d'utiliser sa technologie et ses connaissances pour intervenir dans le développement de la planète Arkanar...

Mais face à la tyrannie croissante du Ministère de la Sécurité chapeauté par le sinistre Don Reba, de plus en plus d'intellectuels disparaissent, faisant plonger la société d'Arkanar chaque jour un peu plus dans la barbarie... Anton arrivera-t-il à respecter son obligation de non-intervention ?

Un connaisseur de science-fiction pourra trouver dans ce roman des parallèles divers avec des éléments bien connus : les diverses factions politiques et leurs (très complexes) relations rappellent Dune, l'impératif de non intervention rappelle la Directive Première de Star Trek (et l'épisode « Who Watch the Watchers » de Star Trek TNG) et la Troisième Loi de Clarke (« Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie. »).

A mon avis, un livre très intéressant mais assez brouillon. On a beaucoup de mal à rentrer dans l'univers, car celui-ci met du temps à s'installer. Mais une fois qu'on y arrive... eh bien, le roman est fini. Dommage car l'idée de base est excellente et mériterait plus de développements...

Ce roman a connu deux adaptations en film :
- Un Dieu Rebelle, réalisé par P. Fleischmann en 1989
- Il est difficile d'être un Dieu, réalisé par Alexeï Guerman en 2013

Peut-être y a-t-il plus de développements...




Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.

⚓️Recherche :


Blog partenaire


⚓️Membres sur le pont
Axel HUTSON
Robert YESSOUROUN
Philippe MORINEAU
Erwelyn CULTURE MARTIENNE

💬Commentaires et avis