Menu

Dans la même rubrique :
< >

Notez
Films

        

Hell (2011)


Rédigé par le 15/08/2020 | Lu 369 fois




Hell (2011)
Hell est un film germano-suisse de Tim Fehlbaum, sorti en 2011, avec dans les rôles principaux Hannah Herzsprung, Stipe Erceg, Angela Winkler, Lars Eidinger et Lisa Vicari. Il décrit comment pourrait évoluer notre monde en cas de réchauffement climatique excessif et brutal. Inévitablement, un effondrement massif ne tarderait pas à se produire. Les structures sociales voleraient en éclats, ce serait le retour à la survie, des affrontements incessants. Il deviendrait difficile, voire impossible, de se procurer nourriture, médicaments, essence, eau potable, et chacun lutterait pour s'emparer du peu que possèdent encore les autres. De petits clans se formeraient. Une sorte de retour à la féodalité. 

Marie, Philip et Léonie ont entassé leurs affaires dans une voiture et roulent, en espérant arriver dans une zone moins dévastée. Ils ont très peu d'eau, et l'essence va bientôt manquer. La voiture donne des signes de fatigue. Ils ont occulté toutes les vitres avec du carton, il y a juste une découpe rectangulaire à l'avant, une étroite fente pour conduire. Evidemment, chaque fois qu'ils croisent une épave de véhicule, une station-service, ils s'arrêtent pour essayer de trouver de quoi améliorer leurs maigres stocks. Quitte à siphonner les chasses d'eau des toilettes, ou à vider les radiateurs de chauffage s'ils en contiennent encore.

C'est dans un tel endroit qu'ils se font attaquer par Tom, qui veut les voler. Finalement, ils vont décider de faire la suite du chemin avec lui.
 
Plus tard, ils se retrouvent coincés face à un barrage improvisé en travers de la route. Pendant qu'ils essaient de se dégager, des inconnus enlèvent Léonie, restée seule dans la voiture…

Je dois dire que ce film a un bon scénario, prenant. Certes, c'est un film à petit budget, l'image n'est pas léchée comme dans des productions plus importantes. Mais les acteurs sont crédibles et l'histoire fonctionne bien. Il y a une utilisation intelligente d'images surexposées, dans les passages où les personnages sont directement en contact avec la violente lumière du soleil.

Ce qui est réellement effarant, c'est lorsque l’on constate que certains, pour survivre, sont passés au cannibalisme et chassent de façon systématique, organisée. Il y a une scène hallucinante où, avant de manger de la viande humaine, de gens qu'ils ont froidement abattus, les participants au repas, assis autour de la table, s'inclinent et… prient ! Comble du comble, je trouve. Du reste, quand Marie arrive dans cette communauté, la première chose qu'on lui dit, c'est que « c'est Dieu qui l'a voulu ».

Je n'en dirai pas plus, j'ai déjà pas mal dévoilé l'intrigue. Bref, c'est un film intéressant, que j'aime bien, mais que je ne classerais pas dans mes films majeurs. Il mérite de n'être pas oublié, mais sans forcément le ranger dans la catégorie des oeuvres majeures.




Nouveau commentaire :
SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! Il est primordial de soigner son orthographe sur toutes les zones de saisies du site. Pensez que de nombreuses personnes vous lisent. Le langage SMS est interdit sur l'ensemble des zones de saisies de ce site. Veuillez svp prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de supprimer les commentaires qui sont contraires au Règlement.

⚓️Recherche :



⚓️Commentaires :