Menu

Notez
Animation

        

Gun Frontier | 2002

13 épisodes


Un article ajouté/rédigé par | 12/11/2011 | Lu 876 fois




Gun Frontier | 2002
Il était une fois dans l’ouest, un pirate, un samouraï et une aventurière à la recherche d’une légendaire communauté japonaise... Tochirô le samouraï et Albator le pirate débarquent dans l’ouest américain du XIXème siècle à la recherche d’une communauté japonaise. Leur route va croiser celle de Simunora, une belle et mystérieuse jeune femme. Le trio, désormais inséparable, va vivre de rocambolesques aventures dans cette contrée sauvage...

Présentation

Cette adaptation de Gun Frontier en série d'animation est basée sur le manga paru entre 1972 et 1975.

Parmi les oeuvres de Leiji Matsumoto, celle-ci est quelque peu particulière pour plusieurs raisons. Tout d'abord, de par son caractère cynique et très légèrement érotique.

Et deuxièmement, une fois n'est pas coutume, Albator est mis en retrait au profit de Toshiro, qui est le héros de l'histoire avec Simunora.

Dans quelques unes de ses oeuvres, Matsumoto reprend le nom de Gun Frontier pour désigner des endroits peu fréquentables.

La série est pas mal, mais pas extraordinaire non plus. En réalité, de par son genre Western, elle correspond assez peu aux oeuvres typiques et ultérieures de Matsumoto. Pour faire le lien avec le Toshiro et l'Albator que nous connaissons, le manga Gun Frontier a été remanié par Leiji Matsumoto. Il s'agit de la version 2 parue en 1983.

Et pour conclure un petit bémol : la série se termine sur un cliffhanger et il semblerait qu'aucune suite ne soit prévue... Dommage.

Liste des épisodes

  1. Départ pour Gun Frontier
  2. La Chute de la ville sans alcool
  3. Tempête de sable: la chanson de la viande de cheval
  4. Duel sous la pluie
  5. Ode aux jambes arquées
  6. Le Sabre du samuraï dans la plaine
  7. La Chambre des illusions
  8. Utamaro le sauvage
  9. Unchister et le duel de Middleland City
  10. Un nabot en colère
  11. Matchlock à Jama City
  12. Stahlnen
  13. Une empreinte pour l'avenir

Coffret DVD édition limitée

Photo @ Christobal Columbus | Collection privée
Photo @ Christobal Columbus | Collection privée
La présentation de la série par Christobal Columbus se trouve en commentaire ci-dessous.

Koyolite Tseila
Passionnée de Science-fiction, d’Imaginaire et de récits maritimes depuis toute petite, ce sont des... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >
   



💬Commentaires

1.Posté par Christobal COLUMBUS le 07/03/2022 10:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ChristoColumbus
Bon, tout d’abord recadrons-nous un peu dans la chronologie : Albator, Harlock, Herlock, Eméraldas, tout ça on oublie pour le moment.
Gun Frontier est un manga écrit par Leiji Matsumoto en 1971-72 et c’est dans cette série que le duo d'amis véritables Harlock-Toshirô se forme pour la première fois (bien que dans la partie Bonus du coffret DVD édition limitée, Leiji parle de deux autres apparitions antérieures semble-t-il de moindre incidence).
L’adaptation animée de ce manga peut donc fortement perturber les fans de l'univers d’Albator/Harlock que nous connaissons de notre jeunesse.
Étonnamment, je n’ai eu aucun mal à m’adapter et à retrouver ce sosie de notre ami balafré dans ce western car pour moi, ce cow-boy de Gun Frontier n’a guère de rapport avec le Corsaire de l’Espace.
Il en va de même pour le personnage de Toshirô qui est malgré tout de style assez ressemblant au concepteur de l’Arcadia mais dans un tout autre contexte et un peu plus bêbête (passez-moi l’expression).
En tout cas, l’amitié qui lie les deux personnages est (ou était déjà dans le manga d’origine) toujours aussi forte.

Coté dessins, décors et animations, j’ai bien aimé le grain utilisé. Je m’attendais à voir des superpositions d’images numériques « froides » et trop parfaites sur un fond traditionnel, un peu comme dans le début de la série Herlock mais pas du tout. Bien que les décors auraient pu être un peu plus fournis, les dessins sont bien faits, les détails et nuances de couleurs reflètent bien l’état vestimentaire pitoyable et sale de l’époque - surtout de nos deux anti-héros - car oui nous sommes bien dans l’Ouest américain poussiéreux, aux alentours de 1880-1890.

Le scénario est très répétitif. Les protagonistes passent de ville en ville, les morts tombent comme des mouches, ils se font tirer dessus, capturer, pendre et sauver de justesse à peu près dans chacune de celles-ci.

Vient ensuite le coté particulièrement « chaud » de cette série…

Comme l’explique Leiji Matsumoto (toujours dans cette partie Bonus), il avait écrit ce manga alors qu’il avait 36 ans et ce manga n’était pas du tout destiné aux enfants mais bien aux adultes ; si bien qu’il n’aurait jamais pensé le voir un jour adapté en animé. Et bien voilà qui est fait et même très-très fait !

Mais comment est-il possible que cette saga n’ai pas été censurée ou tout au moins estampillée +18 ?? Là j’en reste pantois !
Si d’un coté les morts tombent comme des mouches, de l’autre les femmes se dénudent plus vite que l’on déballe un Kinder-Surprise et chaque épisode a son "lot-lot" de surprises ! (j’en bégaye encore)
De l'érotique au presque hard, il y a de tout. Du sacrifice de la soumission sexuelle imposée à l’allusion au viol en passant par le dénigrement de la gente féminine, il n’y a pas un seul épisode sans qu’une femme se retrouve nue, quand ce n’est pas à quatre pattes ou sur le dos les jambes écartelées en pleine rue.
Il en va de même dans les dialogues où la belle Simunora (celle qui a la malheureuse habitude de se faire exhiber en pleine rue) accompagnant Toshiro et Albator, leur propose un plan à trois ou l’un après l’autre suivant leur convenance.
Les scènes d’amour – dont celle avec Toshiro - sont par contre présentées de façon assez subtile :-)
Certains moments peuvent donc être assez dérangeants pour certain(e)s mais fort heureusement l’humour vient adoucir tout cela entre-temps.

La fin laisse malheureusement le spectateur sur une intrigue et c’est bien dommage car s’il est vrai que cette série pourrait connaître une saison-2, elle aurait pu aussi se terminer soit au treizième et dernier épisode ou bien avec un ou deux épisodes supplémentaires, d’autant plus que – sous-entendu dans la partie « Bonus-amateurs » - il est peu probable qu’une suite sorte un jour.
J'ai trouvé cette saga tout de même assez plaisante et ce coffret DVD a bien sa place dans ma vitrine collector du balafré.

Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes ou de commentaires ne vous appartenant pas. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.