Menu

Notez
Films

        

Fusion (The Core, 2003)


Un article ajouté/rédigé par | Lu 810 fois




Fusion (The Core, 2003)
Pour des raisons inconnues, le noyau de la Terre a cessé de tourner en lui-même, provoquant de terribles cataclysmes. Une seule solution pour sauver la planète : gagner le coeur du manteau en fusion et y faire exploser des bombes nucléaires afin de relancer l'activité magnétique du noyau terrestre. Une mission à haut risque confiée à deux astronautes américains : le major Rebecca Childs et le commandant Iverson.

Le Galion des Etoiles *
Science-fiction, Imaginaire et récits maritimes En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >



💬Commentaires

1.Posté par KOYOLITE TSEILA le 17/11/2011 09:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
KoyoliteTseila
Dans le genre "scénario absurde" ou "scénario bourré d’invraisemblances", ce film est proche de détenir la palme d'or ! Et pourtant, je ne sais pas pourquoi, ça marche quand même et le truc se laisse suivre agréablement (en déconnectant bien sûr au préalable quelques neurones dans certaines zones du cerveau)... J'ai bien aimé, allez comprendre pourquoi...

2.Posté par MAESTRO le 17/11/2011 09:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Maestro
Voilà typiquement un scénario de niveau 5 sur l'échelle de Maestro : totalement absurde ! Scientifiquement, c'est pathétique. Les personnages sont caricaturaux. Le scénario est peut-être encore plus mince que celui d'Avatar. Bref : je n'ai pas aimé.

3.Posté par THIERRY le 17/11/2011 12:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ThierryB
Personnellement, j'accorde de l'importance à un minimum de cohérence pour trouver qu'un film soit bon. Mais, dans le cas de "The Core", l'histoire elle-même, bien que bourrée de caricatures et d'erreurs grosses comme une maison, est délassante. Cela convient fort bien quand on est trop fatigué pour se mettre à trop réfléchir. Donc, oui, j'ai passé un moment agréable à l'écran, y compris quand ils y racontent n'importe quoi :o)

4.Posté par Christobal COLUMBUS le 16/02/2021 21:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ChristoColumbus
2003 ?! Déjà ?!?
Enregistré dimanche dernier sur la chaine ACTION, je me suis dit hier soir : " BON ! Je vais essayer de revoir FUSION ! ". Hé bien, j'ai du le regarder sur deux soirées, la première je me suis endormi à la moitié.
Tant qu'à dépenser 115 millions de dollars dans un bide comme celui-ci pour soi-disant sauver la planète bleue, autant en dépenser ne fusse que le quart dans une véritable association écologiste, non ??
Rien n'est cohérent dans ce film. De la difficile "plongée" jusqu'au retour si facile ( et sans le fameux laser-foreur ! ), rien n'est à retenir, toutes les scènes sont rapidement passées sans suspens et le pire de tout, c'est qu'on le regarde tout de même. Preuve en est, malgré mon ennui de la première soirée, je l'ai tout de même achevé le lendemain (ce soir) et ce, malgré ma "P.A.V" de films et documentaires enregistrés dans mon décodeur.
Et comme disait notre capitaine en 2011 : allez comprendre pourquoi ?

5.Posté par Philippe ANDRÉ le 18/02/2021 09:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
canonnier
Moi j'ai bien aimé le film de Jon Amiel, Fusion (2003). C'est boursoufflé, exagéré, les acteurs sont au taquet, les dialogues se tiennent, les SFX ça va. La seule chose que je regrette, et qui aurait pu lier le tout, c'est l'humour ; il n'y en a pas. Ils se prennent trop au sérieux, et à vouloir trop en faire en sachant que les sciences de la terre exigent un minimum de sérieux, et bien parfois ça déconcerte. Dans un récit complètement plongé dans la science-fiction les yeux se seraient fermés sur la crédibilité des événements.
Avec une situation délibérément abusive, avec un attrait au comique et au divertissement, aux imaginaires "poussés", je pense que certains spectateurs en auraient fait un succès. Comme exemple de ce pop-corn ciné souhaité je désigne le film de Michael Bay, Armageddon (1998).
Le film mêle dans son imagerie le ton de la comédie que l'on peut trouver dans les comics. La dérision totale frise la correction, mais ça va à mille à l'heure, filmé de façon clipesque (Oh là là le mal de tête), avec une imagerie chaotique de bande dessinée.
Voilà, je suis certain que le film Fusion c'est trompé d'époque et aurait fait un carton dans les années 70.

André Philippe

Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes ou de commentaires ne vous appartenant pas. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.

⚓️Recherche :


Blog partenaire


⚓️Membres sur le pont
Le Galion DES ETOILES
Robert YESSOUROUN
Patrick PLANÈS
Koyolite TSEILA
Jean Christophe GAPDY
Paul DEMOULIN
Christobal COLUMBUS
Frank GONZALEZ

💬Commentaires et avis