Menu
Facebook
Pinterest

⚓️Galerie




Blog partenaire où l'on a soif de curiosité ! Histoire, Voyages, Sciences, Culture, Geekeries, Culture martienne

Notez
Livres SFFF

        

Du Sang et des Larmes


Rédigé par le 06/12/2019 | Lu 172 fois




Du Sang et des Larmes
Qui est vraiment Reyn Battlefort ? Tandis que le conflit entre humains et Tolneps ensanglantait la galaxie, pourquoi fut-il condamné à mort… par les siens ? Était-il un guerrier ? Ou davantage ? Chargé de répondre à cette question par la confédération noire, le juge Evex Hyaxy interroge le militaire miraculeusement rescapé après un séjour de 300 ans dans un sarcophage. Sortira-t-il indemne de cette confrontation ? Que découvrira-t-il de la vie de Reyn Battlefort ? N’a-t-elle été faite que de sang et de larmes ou cache-t-elle une autre vérité ?

Fiche de lecture

Je taille de suite dans le vif : les military-SF ne sont pas ce que je dévore le plus. Oh, bien sûr, j’ai lu les « Honor Harrington », « la Guerre éternelle » et d’autres titres comme la série des « Vorkosigan », mais je suis plus un habitué des space-op et de la hard-SF. Donc je n’ai abordé ce texte – qui relève franchement du genre d’après le 4e – qu’en prenant mon temps. Du moins, pour les deux premiers chapitres… 
 
Si les détails du style plutôt sympa m’ont un peu étonné de temps à autre, je dois reconnaître que j’ai été bluffé par trois « petites » choses. D’abord, un découpage en chapitres courts qui sait être entraînant et donne chaque fois envie d’en savoir plus, de chercher à savoir qui est ce Reyn Battlefort, à savoir pourquoi ce juge de la confédération noire s’intéresse tant que cela à cet homme du passé – trois siècles ne sont quand même pas rien – et visiblement ce n’est pas en tant qu’historien qu’il l’interroge sans cesse. 
 
Ensuite, ce sont ces deux premiers chapitres qui viennent poser l’histoire et jeter l’ambiance. On comprend immédiatement qu’on ne saura pas tout, que les choses ne vous seront que lentement distillées et que les silences, les non-dits seront aussi importants que le reste (ce ne sont pas Boyx et Yahxin qui diront le contraire, je peux vous l’assurer). Que l’on aura donc droit à savoir certains faits tout en laissant, sur d'autres, jouer sa propre imagination, ses propres hypothèses pour combler çà et là ce qui ne nous sera pas clairement écrit. Là, j’avoue que j’apprécie d’avoir cette part d’ombre autant que cette part de situations et d’éléments qui viennent renforcer l’ambiance et non uniquement l’histoire. 
 
Enfin, il n’y a pas à finasser, on est bien dans la military-SF ; il y a des morts, des tripes à l’air, des trous dans la tête ou des corps réduits en cendre, des appareils ou des lieux détruits. Mais il ne s’agit pas ici d’une mise en exergue de cet aspect « military », encore moins d’une glorification, mais bien d’une dénonciation des maintes absurdités et destructions d’une guerre. Ici, un conflit interminable entre humains, que sont les Terriens, et non-humains, que sont les Tolneps – ce qui m’a fait penser à Battlefield Earth, le seul et unique texte d’Hubbard que j’ai lu – avec ces vilains esclavagistes qu’y sont justement les Tolneps. 
 
Un roman qui, au final, se révèle plus que sympathique et agréable à lire, un texte dont le début m’a fait penser à un autre titre de l’auteur : « Votre mort nous appartient » (que vous retrouverez facilement sur le Net). C’est incisif, acide et piquant exactement comme un bonbon acidulé qui vous titille l’esprit et les papilles neuronales, d’autant plus qu’on avance vers une fin dont on devine peu à peu certains aspects, car inéluctables, une fin qu’il aurait été décevant de ne pas avoir pour l’un des protagonistes, tout en nous offrant d'entrevoir le possible retour de l’humanité d’un autre. 
 
Oh, petit clin d’œil à ajouter : si vous êtes, comme moi qui aime les maths par exemple, amoureux des x et y, vous trouverez là une raison de plus d’apprécier ce roman.

JC Gapdy
J.C pour Jean Christophe Gapdy, écrivain de passion. Je suis franchement dans les genres de... En savoir plus sur cet auteur



Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». Au-dessus de ceci apparaît votre commentaire. SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.

⚓️Recherche :



⚓️Commentaires