Menu

Notez
Séries TV

        

Downton Abbey | 2010-2015

6 saisons | 52 épisodes | 2 films


Un article ajouté/rédigé par | 21/01/2018 | Lu 2511 fois




Downton Abbey | 2010-2015
Les héritiers de Downton Abbey ayant péri lors du naufrage du Titanic, la famille Crawley se retrouve dans une position délicate, les trois descendantes ne pouvant prétendre au titre de Lord Grantham. Or, le titre, le domaine et la fortune de la famille sont indissociables. Matthew Crawley, nouveau successeur et lointain cousin, arrive à Downton Abbey. Il y découvre un style de vie nouveau, avec des règles très strictes qui régissent la vie entre aristocrates et serviteurs...

Présentation

Depuis que j'ai Netflix, je comble mon retard dans les séries TV en tout genre. Cette fois-ci, et pour changer un peu, il n’est pas question de Science-fiction, ni d’Imaginaire. « Downton Abbey » est une série dramatique. J'ai été attirée par celle-ci pour son style, mais aussi parce que dans le synopsis il est fait mention du « Titanic ». Celles et ceux qui me connaissent savent à quel point ce Léviathan de la White Star Line me passionne ! Il n’en fallait pas d’avantage pour que je morde à l’hameçon.
 
Cette histoire débute donc le 15 avril 1912, juste après le naufrage du Titanic. Nous sommes en Angleterre. Les deux héritiers du château de Downton Abbey se trouvaient à bord du Titanic et font partie des victimes du naufrage. Nous suivons alors le quotidien du compte de Grantham (Robert Crawley) et de son épouse la comtesse de Grantham (Cora Crawley), ainsi que de leurs trois filles : Lady Mary, Lady Edith et Lady Sybil. Un cousin lointain, Matthew Crawley, qui est le suivant dans la lignée des héritiers, débarque dans ce milieu d’aristocrates. La famille Crawley est sous le joug de la comtesse douairière de Grantham (Violet Crawley), la mère du compte, une femme sèche et autoritaire interprétée par la remarquable Maggie Smith. Là où c'est intéressant, c'est que nous suivons également le quotidien de tous les employés de cette vaste demeure, un quotidien qui est loin d'être de tout repos, ni facile, quand on n’a pas la chance d’être né dans un milieu aisé.

Le Château de Highclere, utilisé pour les scènes d'extérieur et certaines scènes d'intérieur | Photo issue de Wikipédia
Le Château de Highclere, utilisé pour les scènes d'extérieur et certaines scènes d'intérieur | Photo issue de Wikipédia
Tout au long de la série, qui s’étend de 1912 à 1926, nous suivons l’évolution de deux classes sociales, à savoir les très riches occupés à préserver leurs traditions ancestrales, et les plus démunis travaillant d’arrache-pied pour parvenir à avoir une vie décente. Il y a donc beaucoup d'intervenants à Downton Abbey, et là où la série marque des points, c’est que tous – sans exception – sont intéressants et bien construits. Personne n’est tout blanc ou tout noir, chacun a ses forces et ses faiblesses, ses moments de joie ou de peine, se montre vil ou charmant, agréable ou absolument détestable. Bref, ce sont des êtres tout ce qu’il y a de plus "humain", avec leurs bons ou mauvais jours. Tantôt ils nous font rire, tantôt ils nous mettent la larme à l’œil. Quoiqu’il en soit, de la lady à la cuisinière, en passant par la femme de chambre, le compte ou le valet de pied, ces protagonistes sont très attachants. De ce fait, on apprécie de suivre le quotidien de ces personnes, tout en ayant l’impression soi-même de faire partie de cette grande famille. Ma foi, on se sent un peu comme chez soi à Downton Abbey.
 
En parallèle à ceci, ce qui m’a énormément plu, c’est toute la tranche d’histoire durant laquelle se joue la série. De 1912 à 1926, il s’en passe des choses ! A commencer par le naufrage du Titanic, la déclaration de guerre du Royaume-Uni à l’Empire allemand, puis la Première Guerre Mondiale et l’impact dramatique qu’elle a sur le monde entier et la vie de chacun. Ensuite vient la période d’après-guerre et ses changements. Le monde devient résolument moderne et Downton Abbey se voit bien obligé de s’adapter pour ne point rester une enclave. On assiste au développement de l’automobile et du réseau routier. Les femmes s’émancipent et commencent à occuper des emplois jadis réservés aux hommes. Les gens de maison peuvent enfin accéder plus facilement à l’instruction et envisager d’autres horizons professionnels. L’agriculture évolue. Et il y a aussi la montée du nazisme. Etc. Bref, je trouve tout cela très intéressant.

On a donc une série avec des personnages variés et hauts en couleurs, des intrigues qui tiennent en haleine, et une toile de fond riche en événements historiques. Les très beaux costumes, les décors époustouflants et les belles musiques évoquent la nostalgie d'une époque révolue. 

Vous l'aurez compris, j’ai adoré cette série ! C'est une très jolie découverte, que je place parmi mes séries TV préférées.

Personnages

Illustration issue de Google Search
Illustration issue de Google Search

Illustration issue de Google Search
Illustration issue de Google Search

Illustration issue de Google Search
Illustration issue de Google Search

Films

Deux films ont été produits après la fin de la série : Downton Abbey de Michael Engler (2019) dont l'intrigue se situe en 1926, soit après la fin de la saison 6 et une suite, Downton Abbey II : Une nouvelle Ère, qui est prévue pour 2022.

Donwton Abbey | Film 2019
Donwton Abbey | Film 2019
Synopsis

Les Crawley et leur personnel intrépide se préparent à vivre l'événement le plus important de leur vie : une visite du roi et de la reine d'Angleterre. Cette venue ne tardera pas à déclencher scandales, intrigues amoureuses et manigances qui pèseront sur l'avenir même de Downton Abbey.

Downton Abbey II : Une nouvelle ère | Film 2022
Downton Abbey II : Une nouvelle ère | Film 2022
Synopsis

Downton Abbey II : Une nouvelle ère réunit les acteurs favoris de la série pour un grand voyage dans le sud de la France, afin de découvrir le mystère de la villa dont vient d'hériter la comtesse douairière...
 

Koyolite Tseila
Passionnée de Science-fiction, d’Imaginaire et de récits maritimes depuis toute petite, ce sont des... En savoir plus sur cet auteur



💬Commentaires

1.Posté par Siebella CHTH le 28/01/2019 18:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sieb
Il faudrait beaucoup de place pour évoquer cette fantastique série que j'ai littéralement dévoré à sa découverte. Il y a tant à dire sur la richesse du fond de l'histoire, sur la subtilité de chaque personnage et l'attachement que tous provoquent, sur la beauté de la musique qui "accompagne" chaque événement ou héros, et celle des décors et des paysages. C'est bien simple, lorsque l'on pénètre dans l'univers qui entoure les Crawley, dès le premier épisode, on se sent littéralement et étrangement de la famille. Tous, de la simple femme de chambre jusqu'au Comte de Grantham, sont très attachants et l'on se passionne rapidement pour ce qu'il adviendra de chacun d'eux. Les jeux d'acteurs sont pratiqués tout en finesse, avec une habileté et une sincérité époustouflantes. Les moments historiques sont survolés du bout des doigts mais avec suffisamment de réalisme pour que l'on mesure toute l'intensité des faits relatés. Comment résister à la magie de cette saga qui permet une évasion totale et un plaisir sans limites ? Je n'ai pas la réponse à ce jour..

2.Posté par Ténèbres PATATE le 05/01/2022 09:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

patatetenebres
Julian Fellowes, créateur de ce show formidable, sait imposer ses personnages et surtout, nous faire adorer détester ses "méchants"! Je m'étais intéressé à Downton abbey car il était présenté comme un phénomène, provoquant des comportements de fans chez beaucoup de britanniques, le sujet ne me passionnait pas, et pourtant, après le premier épisode, j'étais totalement accroché, fasciné par cette galerie de personnages terriblement attachant, versant ma larmichette face aux drames, râlant face aux injustices, mais surtout, appréciant cette grande bienveillance imprégnant l'ensemble de la série. Car oui, ce n'est pas Dallas ou Dynastie, il y a des gens malhonnêtes dans Downton abbey, mais il y a beaucoup d'humanité, et la lutte des classes prends ici une tournure particulière, optimiste, donnant même de l'espoir. En bref, l'écriture de Julian Fellowes est toute en finesse, nous amenant à comprendre, à aimer tous les personnages. J'ai d'ailleurs retrouver cette belle écriture avec sa mini-série English game, sur un sport que je déteste, le football, mais que j'ai adoré ici. Downton abbey est sur mon podium des meilleurs séries.

Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes ou de commentaires ne vous appartenant pas. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.