Menu

Notez
Livres SFFF

        

Chindi


Un article ajouté/rédigé par | 06/02/2012 | Lu 657 fois


⚓️ : Jack McDevitt


Chindi
2224. Hormis l'espèce belliqueuse qui peuple la planète Nok, à l'aube de son ère industrielle, les hommes n'ont trouvé durant leurs premières explorations stellaires que les ruines de civilisations extraterrestres disparues. Or voici qu'un bref signal radio se manifeste soudain, issu d'une source en orbite autour d'une étoile à neutrons. Indéchiffrable mais d'origine artificielle. Est-ce le dernier souvenir d'une civilisation elle aussi disparue ou le premier message d'une espèce vivante ? Un an après l'aventure de Deepsix, Priscilla Hutchinson, « Hutch » pour les amis, pilote spatiale de l'Académie, repart en mission d'exploration, cette fois en compagnie d'une délégation de la Société du Contact — véritables précurseurs ou bande d'allumés ? D'étoile en étoile, de monde en monde, toujours en quête de la Rencontre tant espérée, Jack McDevitt nous entraîne au sein d'une petite communauté humaine vers des réponses qui amènent d'autres questions, avec un sens du mystère et du suspense qui n'appartient qu'à lui.

Fiche de lecture

Quel suspense, et quel mystère ! J'avais déjà adoré les deux premiers opus des aventures de Priscilla Hutchinson, mais avec Chindi, je pense qu'on franchit encore un cap. Jack McDevitt garde les éléments qui ont fait le succès des Machines de Dieu et de Deepsix, et il les place dans un nouveau mystère, encore plus épais, et probablement en connexion avec les précédents. Au fur et à mesure, c'est une toile de fond qui se dessine à partir de détails insignifiants.

J'avais dit qu’après ces 600 pages, je ferais une pause dans la SF et lirais autre chose. Eh bien non, raté, je vais commencer Oméga dès aujourd'hui ! Je suis fan, c'est définitif. En ce qui me concerne, je suis proche du plaisir que j'ai pris en lisant des cycles comme Rama ou Fondation. D'ailleurs, en tant qu'objet, Chindi n'est pas sans présenter des analogies avec Rama (le vaisseau). Mais je dois avouer que c'est parce que la xéno-archéologie est mon truc, ma passion.

Maestro *
A bord du Galion, Maestro occupait la fonction de naturaliste. Il observait, analysait et quand... En savoir plus sur cet auteur



Nouveau commentaire :
PENSEZ A SAUVEGARDER VOTRE COMMENTAIRE SUR VOTRE PC AVANT DE L’ENVOYER ! En effet, le Galion est facétieux et parfois, l’envoi peut ne pas aboutir dans le poste de pilotage. Le transfert est réussi lorsqu’après avoir cliqué sur « ajouter », vous voyez en encadré et en rouge le texte « Votre commentaire a été posté ». Au-dessus de ceci apparaît votre commentaire. SVP soignez votre orthographe, oubliez le langage SMS et ne mettez pas de liens externes. Veuillez prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le Webmaster se réserve le droit de supprimer les commentaires contraires au règlement.


Blog partenaire