Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Recherche dans nos cales

Qui n'a jamais rêvé de naviguer parmi les étoiles ? Mon équipage et moi-même souhaitons partager avec vous notre passion pour la science-fiction en vous invitant à voyager à bord de ce grand navire de l'imaginaire… Bonne visite, votre capitaine
Notez

Chaos - (1) Ceux qui n'oublient pas



Article rédigé par le 23/10/2017
Lu 382 fois



"T’as regardé autour de toi ? T’as remarqué que le monde partait en sucette ? C’est pas juste un petit tremblement de terre. C’est une putain de fin du monde !"

Paris, gare de Lyon. Une jeune femme brise une éprouvette et libère un virus inconnu qui se nourrit de la mémoire et frappe sans distinction d’âge, de sexe ou de milieu social.

Peu à peu, les infectés perdent toute capacité à penser et à agir. Malgré les mesures gouvernementales, l'épidémie se répand dans le pays, et même au-delà. Bientôt, le monde se peuple de « zombies », coquilles vides, errantes, répétant le même geste à l’infini.

Au milieu des décombres survivent quelques miraculés, des immunisés. Parmi eux, Chloé, Phil', Claudy et Arthur. Ils n’ont rien en commun et ne se connaissent pas.

Pourtant, une voix mystérieuse leur souffle de se rencontrer. Dans cette France en proie au chaos, ils doivent découvrir qui a déclenché la pandémie et, surtout, mettre fin à son œuvre de destruction.


Chaos - (1) Ceux qui n'oublient pas

L'auteur

Journaliste de formation, Clément Bouhélier a travaillé au "Dauphiné libéré" puis dans un cabinet où il grattait des discours pour des hommes politiques. Il dirige actuellement une association qui permet aux jeunes de partir en vacances. "Ceux qui n'oublient pas", qui ouvre la duologie de "Chaos", est son premier roman.

Fiche de lecture

Et quand tout commencera à aller très mal, il fera le lien. Lui, à qui sa mère reproche toujours d'être si lent à saisir les choses, comprendra dans un éclair de lucidité que tout vient de ce tube brisé sur le sol. Mais il sera bien trop tard. (extrait)

Méfiez-vous de vos maux de crâne, vous ne savez pas ce qu'il peut s'y cacher...
 
Nous voici dans une pandémie volontaire créée de toutes pièces par un virus importé qui détruit la capacité de penser et de réfléchir du cerveau, transformant petit à petit le porteur en un être "zombifié" ne sachant plus rien faire, bavant, ne pouvant plus se nourrir par lui-même, jusqu'à ce que mort s'en suive...
 
L'auteur décrit et va jusqu'au détail sur la propagation de ce virus (on va savoir, tout en lisant, que celui-ci vient de quelque part… mais chut !). Il développe la vie des personnages principaux et secondaires, qui sont quand même assez nombreux. Je ferai un récapitulatif sur les personnages qui nous intéressent et en parlerai un peu plus tard. Tout le monde est touché, le virus se propageant, "sautant" de personne en personne. D’infecté, on devient porteur, etc. Cela va des enfants, jusqu'aux personnes âgées, sans distinction de vie sociale. On verra même que la haute sphère politique est touchée, ainsi que le Président de la République. C'est une sorte d'Alzheimer précoce...
 
Cela commence par un simple mal de tête, puis après quelques petites inattentions, des oublis vont apparaitre jusqu'à "l'effacement" de tout ce que l'on a appris dès la jeune enfance. A vrai dire, "la maladie de l'oubli", comme elle est appelée ici, est assez terrifiante, car même si on suit avec intérêt sa propagation à travers le pays, on voit la société qui se désagrège à vitesse grand V. Les médecins essaient par tous les moyens de sauver les personnes, ce qui se soldera par un échec car même le corps médical ne sera pas épargné. De plus, le monde n'est pas épargné non plus, car de propagation nationale, cela se transforme en propagation mondiale, au point que les pays ferment leurs frontières, mais trop tard... ce qui rend cette histoire quasi réelle...
 
Pour essayer d'endiguer cette menace, l'armée va ouvrir le feu causant des dommages collatéraux. Certains mêmes vont aller à la chasse aux infectés, aller les tuer, croyant que la transmission se fait aux touchés ou par les airs, sans savoir qu'eux-mêmes sont déjà condamnés...
 
Comme dans toute maladie, certaines personnes sont immunisées, et nous allons suivre quatre protagonistes qui vont faire face à cette catastrophe, les plongeant même en plein milieu de cette pandémie...
 
Nous avons Philibert surnommé Phil', jeune adolescent qui a vu le premier la détérioration mentale de son meilleur pote (celui-ci a été infecté dès les premières pages du livre), ainsi que les copains/copines de son collège en passant par ses parents et son petit frère.
 
Claudy, la soixantaine, veuf et jeune retraité de banque, au rythme bien réglé, voit la détérioration de la société.
 
Chloé, jeune actrice de porno, voit ses consœurs devenir de vrais légumes, ainsi que son petit ami.
 
Arthur, presque trentenaire, se partageant entre son boulot d'attaché de groupe à la mairie de Besançon et assistant parlementaire pour un député à Paris, en rupture avec sa petite amie parisienne Noémie.
 
Nos quatre personnages vont devoir aller vers un rendez-vous donné par une "voix" intérieure pour Phil', ou un panneau d'affichage pour un autre ou donné par une tierce personne sous emprise de cette "voix". Tous doivent rejoindre l'Etoile, mais il y a des risques entre les militaires qui tirent à tout va, les miliciens qui s'attaquent aux infectés et cette fameuse jeune femme en beige qui poursuit nos protagonistes. Une véritable descente aux Enfers...
 
"Ton monde est ravagé, et ce qui t'étonne, c'est une voix qui parle dans ta tête ?" (extrait)
 
Une histoire très fluide, un mélange de Science-fiction et de Fantastique. On tourne les pages naturellement sans revenir en arrière. On voit que le livre a été travaillé, tout s'enchaîne et s'articule. C’est entraînant et on reste sur sa faim en attendant la suite de cette duologie, cela devient addictif...
 
Quand je lis une histoire de ce style, écrite par un écrivain français, cela change du tout au tout à chaque histoire par rapport aux publications anglo-saxonnes, où chez eux tu as déjà plein d'armes dans les mains pour faire un carnage. Ici tu vis au jour le jour...

A lire.


Jean-Luc Fradin
Fin 2015, avec mon petit vaisseau, j'ai débarqué sur le Galion et j'ai eu une petite place dans la... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Twitter

SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! Il est primordial de soigner son orthographe sur toutes les zones de saisies du site. Pensez que de nombreuses personnes vous lisent. Le langage SMS est interdit sur l'ensemble des zones de saisies de ce site. Veuillez svp prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de valider les commentaires et de supprimer ceux qui sont contraires au Règlement.

Murmures sous les voiles...





cookieassistant.com