Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Recherche dans nos cales

Qui n'a jamais rêvé de naviguer parmi les étoiles ? Mon équipage et moi-même souhaitons partager avec vous notre passion pour la science-fiction en vous invitant à voyager à bord de ce grand navire de l'imaginaire… Bonne visite, votre capitaine
Notez

Babylon4 - La Station

Série TV : Babylon5



Article rédigé par le 30/10/2011
Lu 779 fois


TAGS : BABYLON5


Babylon4 - La Station
Babylon4 était la station qui a précédé Babylon5, et aussi la plus grande des stations de type Babylon. Elle fut construite à l'aide des matériaux des trois précédentes stations (on voit par exemple des emblèmes de B3 sur certaines surfaces).

Aspect

Bien que les stations B4 et B5 sont agencées de manière similaire, B4 est nettement plus grande que B5. Elle est également pourvue de moteurs lui permettant de se déplacer dans l'espace, si nécessaire, à l'inverse de B5 qui est stationnaire, en orbite autour d'une planète (Epsilon 3). Tandis que B5 tourne sur elle-même dans une seule direction, B4 est équipée de deux sections de rotations dans des directions opposées. Au niveau de la couleur, B4 est verte, et B5, bleue.

Histoire

Dès le début de l'histoire, il apparaît tout d'abord que la station B4 a mystérieusement disparu quelques heures après que sa construction ait été achevée.

A la fin de la saison 1, B4 réapparaît soudainement, soit 4 ans après son étrange disparition. L'équipage de B5 organise une mission de sauvetage pour tenter de sauver les éventuelles personnes qui seraient toujours à bord. La station B4 est entourée d'un mystérieux champ de distorsion, qui semble avoir des effets terribles sur ceux qui le traversent. En effet, le premier pilote envoyé en éclaireur pour enquêter sur la fameuse perturbation meurt aussitôt de vieillesse prématurée en la tranversant.

A bord de B4, il y a étranger, qui s'appelle Zathras. Son origine et sa présence ici ne semblent pas claires. Lorsqu'on tente de l'évacuer de la station, un faisceau l'emprisonne et le piège. Il est abandonné alors que l'évacuation de B4 touche à sa fin. On apprendra plus tard qui il est vraiment et quel est son rôle...

Deux ans plus tard, le voile est levé sur le mystère qui entourait B4. Il s'avère que les responsables de la disparition de B4 ne sont autres que les membres de l'équipe de B5...

Voyage dans le temps

Sans trop révéler d'indices, je peux quand même vous dire que Straczynski a rudement bien abordé la question du "voyage dans le temps". La disparition de B4, ainsi que sa réapparition, et les événements qui en découlent sont amenés et traités avec brio. Pour moi, c'est un parfait exemple pour illustrer le "continuum espace-temps". 


Koyolite Tseila
Passionnée de Science-fiction et d’Imaginaire, ce sont des genres auxquels j'ai désiré rendre... En savoir plus sur cet auteur


Commentaires

1.Posté par THIERRY le 31/10/2011 00:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ThierryB
Dommage, tout de même, qu'on n'ait fait que survoler cette station. J'aurais bien aimé en savoir plus sur ce qui a précédé sa "mystérieuse" disparition, ainsi que ce qui a provoqué la destruction des Babylon 1 à 3, le tout restant fort peu détaillé. Mais c'est peut-être mieux ainsi, la série gardant, dans la sorte, toute sa cohésion.

Nouveau commentaire :
Twitter

SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! Il est primordial de soigner son orthographe sur toutes les zones de saisies du site. Pensez que de nombreuses personnes vous lisent. Le langage SMS est interdit sur l'ensemble des zones de saisies de ce site. Veuillez svp prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de valider les commentaires et de supprimer ceux qui sont contraires au Règlement.

Dans la même rubrique :
< >

Murmures sous les voiles...





cookieassistant.com