Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Facebook
Twitter
Pinterest
Google+

Qui n'a jamais rêvé de naviguer parmi les étoiles ? Mon équipage et moi-même souhaitons partager avec vous notre passion pour la science-fiction en vous invitant à voyager à bord de ce grand navire de l'imaginaire… Bonne visite, votre capitaine

Notez

Urgaïa - (2) Les Précepteurs d'Urgaïa



Article rédigé par le 02/06/2012
Lu 11 fois




Neuf années se sont écoulées depuis la révolution et la fondation de la Nouvelle Fédération. Aménor, le Premier Citoyen, n'a pas chômé durant ces années. Pourtant les mondes des hommes ne sont toujours pas pacifiés. Sur Terre, la secte des Gaïans continue à prospérer. A l'autre extrémité de la Fédération, sur la lointaine Triton, l'organisation de Virginia Enora connaît elle aussi un succès grandissant. Et voilà que Narcisse, l'empereur déchu des mondes d'Uranus, resurgit d'un passé qu'on avait presque oublié. Le temps n'a en rien atténué sa soif de vengeance et son plan machiavélique pour frapper la capitale de la Fédération semble infaillible. Aménor et ses alliés sauront-ils déjouer les menaces qui pèsent sur la jeune Fédération ? Et surtout, y arriveront-ils tout en préservant le grand secret qui se cache dans les brumes glacées d'Uranus ?

Fiche de lecture

Imaginez que dans un futur proche, l’Humanité ait construit des vaisseaux spatiaux permettant de voyager dans notre espace. Imaginez que celle-ci s’établisse sur les lunes – sous terre ou sous des dômes - des planètes du système solaire. Imaginez alors son évolution et les possibilités qui vont s’ouvrir à elle, avec, à la clé, une étonnante découverte dans les brumes glacées d’Uranus…

« Les Précepteurs d’Urgaïa » est la suite directe du livre « Le dernier Voyage de l’Albatros », ouvrage que j’avais beaucoup apprécié et qui posait les fondements de l’univers « on ne peut plus réaliste » mis en place par Marc Feuermann. Un univers qui mélange science et science-fiction.

Avec ce second roman, et sa tournure plus politique, cet univers gagne en profondeur. C’est un space opera riche de par le développement et les actions de chacun de ses personnages et mondes (*). Cet ouvrage est encore meilleur que le premier, car plus approfondi, plus abouti.

De plus, cet ouvrage transpire de passion, celle de Marc Feuermann pour la planétologie. Et cette passion est communicative ! En effet, j’ai lu beaucoup de livres de science-fiction, mais cet ouvrage-ci est l’unique qui a produit sur moi un sentiment aussi fort de « réalité », à tel point que j’ai économisé ma lecture, afin de savourer chaque passage où il est question des astres de notre système solaire. Les descriptions sont si précises et si bien écrites, qu’on s’y croirait vraiment. La porte de l’exploration spatiale n’a pas seulement été ouverte, mais carrément franchie. Dans aucun autre livre ayant pour sujet le système solaire je n’ai retrouvé une impression similaire. En ce sens, ce livre est pour moi un coup de coeur.

Dans ce space opera, les personnages sont nombreux, et Marc Feuermann maîtrise chacun d’eux. Il les fait intervenir à tour de rôle, en nous présentant les événements au travers du regard de chacun. Ces diverses perspectives donnent du relief à l’histoire. Le point de vue le plus intéressant est assurément celui d’Urgaïa, une entité (éthérée) extraterrestre qui cherche à comprendre les êtres humains en les observant et en pénétrant dans leurs pensées, afin de forger son propre caractère. D’ailleurs au passage, on notera quelques idées véhiculées par l’auteur sur la nature humaine, comme par exemple, dans une conversation entre Victor et Urgaïa. Ce dernier fait sournoisement observer à son précepteur humain : « Vous avez besoin de créer des lois pour contrôler votre nature ? Sans la loi, vous seriez des sauvages ! ». Sur ce Victor répond en toute franchise: « Oui, malheureusement tu as raison ! L’être humain est mauvais par nature. Mais en même temps il a mis en place lui-même ses propres lois. Cela signifie qu’il y a tout de même une part de bon en lui. ».

L’écriture de Marc Feuermann a tout pour me plaire. Son style est simple et épuré, et sa plume, fluide et légère. La lecture est agréable. En fin de compte, il ne lui manque pas grand-chose pour passer du statut d’auteur « amateur » à celui d’auteur « professionnel », si ce n’est un bon relecteur/correcteur…

En conclusion, j’ai lu avec beaucoup de plaisir « Les Précepteurs d’Urgaïa », et j’attends avec impatience la suite, car ce tome se termine sur quelque chose de grand, qui promet une suite des plus intéressantes. Entre autre, Urgaïa, dont l’esprit est encore bien malléable, entre de mauvaises mains, imaginez un peu ce que ça peut donner ! Je suis donc à la fois curieuse et impatiente de le découvrir…

(*) : Comme déjà souhaité, une carte schématique du système solaire, ainsi qu’un lexique des personnages ne seraient pas du luxe !


Koyolite Tseila
Passionnée de Science-fiction et d’Imaginaire, ce sont des genres auxquels j'ai désiré rendre... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! Il est primordial de soigner son orthographe sur toutes les zones de saisies du site. Pensez que de nombreuses personnes vous lisent. Le langage SMS est interdit sur l'ensemble des zones de saisies de ce site. Veuillez svp prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de valider les commentaires et de supprimer ceux qui sont contraires au Règlement.

Murmures sous les voiles...





cookieassistant.com