Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Facebook
Twitter
Pinterest
Google+

Qui n'a jamais rêvé de naviguer parmi les étoiles ? Mon équipage et moi-même souhaitons partager avec vous notre passion pour la science-fiction en vous invitant à voyager à bord de ce grand navire de l'imaginaire… Bonne visite, votre capitaine

Notez

Une Parcelle d'Infinitude



Article rédigé par le 30/03/2014
Lu 214 fois



Nota Bene : ce livre n'est pas un livre de science-fiction.


Si l’on emprunte des chemins de traverse, il faut s’attendre à faire des découvertes tout à fait inattendues. De nouvelles rencontres, ainsi que parfois des chutes malencontreuses. Savoir identifier les mirages, ériger des garde-fous sur les routes trop aventureuses afin d’éviter de se perdre totalement. Faire les bons choix pour trouver sa route, celle qui mène là où l’on désire aller, vers le bonheur, la sérénité.

Le passé est assurément éternel, tandis que le présent, plus fugace, qui joue à cache-cache avec le temps, a tendance à s’effacer trop rapidement, sans laisser la moindre trace. Alors que l’avenir est incertain, souvent improbable… imprévisible… mais ô combien surprenant…

Fiche de lecture

« Dire quoi ? A qui ? Moi, j’ai envie de parler de mes deux perles, de ce qu’elles représentent pour moi, mais je ne sais pas à qui le dire ! Et si elles étaient ma parcelle d’infinitude ? Cela peut paraître ridicule, mais les cellules cancéreuses sont immortelles. Peut-être que je suis en train de le devenir par petits bouts, comme par à-coups ? Je sais, je délire, je me raconte des histoires pour ne pas céder à la folie. Je ne veux pas mourir ! Non pas que la mort me fasse peur, pas du tout. Ce que je crains le plus c’est de ne plus vivre avec l’amour de ma vie. »
 
Pablo Chélanou est cloué au fond de son lit à l’hôpital. Après des années de souffrances, atteint de plusieurs cancers, il est condamné. Pourtant un jour, après une énième transfusion sanguine, un miracle se produit : ses globules rouges remontent en flèche. Tandis que Pablo peine à trouver les mots pour annoncer la bonne nouvelle à Yselle, la femme de sa vie, de peur de lui procurer une fausse joie, aux yeux des médecins, ce patient qui était sur le point de mourir devient alors un cas d’école. La soudaine amélioration de son état de santé fait de lui un spécimen rare, voire unique. Pourtant, dès sa sortie d’hôpital, plus que la joie d’être guéri, une idée fixe obsède Pablo : retrouver le donneur de sang anonyme grâce à qui une deuxième chance de vivre lui a été offerte…
 
« Une parcelle d’infinitude » est ce que l’on appelle une uchronie, une reconstruction fictive de l’histoire. Et dans le cas présent, plus précisément d’un scénario de vie. On pourrait dire qu’il s’agit d’une « vraie/fausse biographie ».
 
Emilie Salamin-Amar a dédié cet ouvrage à son Amour, avec une très belle citation de William Shakespeare en introduction : « Si un jour je meurs et qu’on m’ouvre le cœur, on pourra lire en lettres d’or, je t’aime encore. »
 
J’imagine qu’il a fallu une sacrée dose de courage à Emilie Salamin-Amar pour se lancer dans la rédaction de cette vraie/fausse biographie pour en extraire les événements douloureux, et les remodeler, afin de proposer une issue différente, qui satisfasse les promesses et attentes communes. Je pense que cette réécriture – qui est un pied de nez à la vie - est aussi une infinie preuve d’amour. En effet, si cela était possible, je crois que l’on donnerait tous une part de soi à l’être aimé, si cela pouvait lui sauver la vie.
 
L’expérience que je retire de cette lecture est la suivante : si l’on ne peut pas changer le passé, et que le présent nous donne l’impression de nous filer entre les doigts, l’avenir, lui, même s’il est imprévisible, s’ouvre à nous telle une promesse, un espoir vers lequel se tourner. Tout est encore à écrire, c’est pourquoi il faut profiter de cette opportunité pour choisir les chemins qui nous conduiront là on l’on désire aller… 
 
Bien que le thème qui a servi de base à la réécriture de cette vraie/fausse biographie soit triste, le nouveau scénario, lui est résolument optimiste. J’ai eu plaisir à cette lecture, car l’histoire m’a passionné. Je n’ai pas pu lâcher mon livre une fois ouvert. Je retrouve les ingrédients qui caractérisent les écrits d’Emilie Salamin-Amar et qui font le succès de ses livres : une bonne dose d’humour (ici la palme d’or aux Playmobils !), une touche d’autodérision, beaucoup d’imagination, de l’amour et une intrigue bien ficelée. Dans toutes les histoires d’Emilie, la chute est toujours un moment que j’attends avec impatience, car à chaque fois, elle est surprenante.
 
Le style et l’écriture d’Emilie Salamin-Amar sont très plaisants. Les mots voltigent tout en légèreté sur la langue et ne crochent jamais sur le palais. Sachez que ses livres, entièrement confectionnés par ses soins, sont un régal, aussi bien au toucher que pour l’œil. Des qualités qu’apprécieront les amateurs de jolis livres.
 
En conclusion, « Une Parcelle d’infinitude » est un ouvrage qui vous fera découvrir un scénario de vie, non pas tel qu’il fut, mais tel qu’il aurait dû être. C’est une histoire à la fois drôle et émouvante, que je vous recommande chaudement.

Lien utile



Koyolite Tseila
Passionnée de Science-fiction et d’Imaginaire, ce sont des genres auxquels j'ai désiré rendre... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! Il est primordial de soigner son orthographe sur toutes les zones de saisies du site. Pensez que de nombreuses personnes vous lisent. Le langage SMS est interdit sur l'ensemble des zones de saisies de ce site. Veuillez svp prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de valider les commentaires et de supprimer ceux qui sont contraires au Règlement.






cookieassistant.com