Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Facebook
Twitter
Pinterest
Google+
Rss

Qui n'a jamais rêvé de naviguer parmi les étoiles ? Mon équipage et moi-même souhaitons partager avec vous notre passion pour la science-fiction en vous invitant à voyager à bord de ce grand navire de l'imaginaire… Bonne visite, votre capitaine

Notez

Ulysse 31

26 épisodes




Article rédigé par le 03/10/2011
Lu 1790 fois




Illustration : coucoucircus.org
Illustration : coucoucircus.org
Au 31ème siècle, Ulysse, coordinateur de la paix solaire, quitte la base de Troie à bord de l'Odysséus, fantastique vaisseau spatial, en route pour la Terre. Il est accompagné de nombreux compagnons, tels Nestor ou Euryclée et de son fils Télémaque, qui vient juste de fêter son anniversaire. Alors que l'Odysseus passe au large d'une planète inconnue, Télémaque est mystérieusement enlevé par une boule de feu, et se retrouve prêt à être sacrifié à un être fabuleux : le Cyclope ! Ulysse et ses compagnons parviennent à le délivrer, ainsi que deux Zotriens, Thémis et Noumaïos. Mais le Cyclope est détruit, déchaînant la colère de Poséidon. Les dieux décidèrent alors de punir Ulysse : "Quiconque ose défier la puissance de Zeus doit être puni. Tu erreras désormais dans un monde inconnu, jusqu'au royaume d'Hadès, vos corps resteront inertes...". Ainsi Zeus a parlé. Ulysse est alors projeté dans un autre univers, l'Olympe, et tous ses compagnons se retrouvent figés, à l'exception de Télémaque, Thémis et Nono le petit robot, cadeau d'Ulysse à son fils. Le chemin menant jusqu'à la Terre a aussi été effacé de la mémoire de Shyrka, l'ordinateur de l'Odysséus. Nos amis se retrouvent perdus dans un monde inconnu... Dès lors, ils errent à la recherche du royaume d'Hadès et des Glaces Galactiques, d'aventures en aventures, devant souvent faire face aux fourberies des dieux et de leurs envoyés, les hommes-requins. A la recherche du moindre indice pouvant les ramener dans leur monde, Ulysse est prêt à tout, parfois même à y laisser sa vie, et n'hésitera pas à aider tout ceux qui refusent d'être les esclaves des dieux. 

Autour du dessin animé

Le XXXIe siècle. C’est parce qu’Ulysse avait terrassé le Cyclope, et ainsi sauvé Télémaque, Thémis et Noumaïos, que les dieux de l’Olympe imaginèrent cette terrible vengeance : « Quiconque ose défier la puissance de Zeus doit être puni ! Tu erreras désormais dans un monde inconnu. Jusqu’au royaume d’Hadès, vos corps resteront inertes… » C’est ainsi que commence chaque générique d’ouverture d’Ulysse 31, le premier DA du tandem Jean Chalopin / Bernard Deyriès. C’est aussi la première co-production japonaise. Inspiré de la mythologie, ce DA retrace le périple du héros d’Homère. Cependant, Ulysse est ici un personnage bon, généreux, qui évite la violence, défend le faible et l’opprimé au péril de sa vie. Accompagné de son fils Télémaque, de Thémis de la planète Zotra, et de Nono le petit robot, il recherche le chemin de la Terre, que les dieux ont effacé de la mémoire de Shyrka, l’ordinateur central de son vaisseau spatial, Odysseus. Mais ce chemin passe par le royaume d’Hadès, c’est-à-dire le monde des morts. Défi qu’Ulysse n’hésitera pas à relever jusqu’au sacrifice ultime. Car tout repose sur le jugement de Zeus qui se sent bafoué, défié. Mais ne seraient-ce pas plutôt les dieux qui ont défié Ulysse en enlevant son fils ? On rencontre de nombreux personnages (Hératos ou Sisyphe par exemple) qui ont défié les dieux de manière beaucoup plus grave, et dont le comportement méritait punition (encore celle-ci est disproportionnée). Mais Ulysse n’est pas à ranger parmi ces gens-là. Dans son périple, nos héros vont parcourir l’Olympe et affronter les épreuves que l’Ulysse d’Homère a vécues. D’ailleurs, Ulysse 31 va même rencontrer son lointain ancêtre. En outre, il résout aussi les énigmes d’autres héros mythiques (le Sphinx d’Œdipe, le Minautore de Thésée, etc.) ou associées à d’autres cultures comme la Bible (la tour de Circée n’est autre que celle de Babel, la seconde arche retrace l’histoire du déluge dans la Genèse), sans oublier les signes de Nazca. Le DA a eu un très grand succès pour sa qualité de scénario, mais aussi pour son apport pédagogique et culturel, qui enchantait beaucoup les enseignants. D’ailleurs, lorsque j’étais en 6ème, l’Antiquité était au programme d’histoire-géographie, et il y avait dans le livre, une image tirée du générique d’Ulysse 31, et une annotation expliquant le succès pédagogique de ce DA.

Ulysse

Ulysse 31
De tous les DA que je connais, Ulysse est le seul héros qui n'évolue pas (d'ailleurs on ne sait pas quel âge il a). En effet, il est parfait dès le début, car réunit toutes les qualités de générosité, don de soi-même, pacifisme, pardon, et bien sûr le courage hors-normes, quelqu'un qui n'a plus rien à apprendre. Encore que ? Ulysse est naïf, et tombe souvent dans les pièges de ses ennemis, qui savent exploiter les qualités de notre héros et les transformer en faiblesse : l'épisode Charybde et Scylla en est l'exemple par excellence. En ce sens, il est à mon avis un défi aux dieux même avant d'avoir terrassé le Cyclope, et je me demande souvent si cette affaire n'était pas qu'un prétexte pour entraîner Ulysse dans un jeu cruel. Les dieux sont bien plus puissants qu'Ulysse, mais il est une chose qu'ils ne pourront jamais ébranler et sur laquelle il les bat : lui a un honneur, une fierté et une morale, et cela personne pas même Zeus ne pourra lui enlever.

Les Dieux

Ulysse 31
Ce sont les adversaires d'Ulysse. On en rencontre deux principaux. Tout d'abord Poséidon, créateur du Cyclope, qui, comme chez Homère, cherche à venger sa créature. Zeus apparaît ensuite, et condamne Ulysse à la demande de son frère. Que dire de ceux-là ? Ce sont des tyrans injustes, sans moralité, qui règnent par la force de leur puissance plus que par la sagesse. Ils cherchent à asservir l'univers plutôt qu'à lui apporter la paix et la prospérité. Leur injustice réside dans le fait qu'ils condamnent Ulysse qui ne leur a rien fait, sinon se défendre (lui et son fils) contre le Cyclope. Les dieux refusent le dialogue, la logique et se réfugient derrière leur puissance divine pour éviter de justifier leurs actes mesquins que notre moralité condamne à coup sûr. Si l'on entend le plus souvent la voix de Zeus, l'exécuteur est Poséidon, qui envoie ses créatures, les hommes-requins qui voyagent dans des vaisseaux en formes de trident.

Télémaque

Ulysse 31
C'est le fils d'Ulysse, il a 12 ans. Le moins que l'on puisse dire qu'il est le fils de son père, dont il réunit de nombreuses qualités : celles qu'il ne possède ou ne maîtrise pas encore, il apprendra à les développer au cours de ces aventures. C'est un garçon très attaché à son père, peut-être même moins naïf, et d'un courage remarquable. J'ai souvent envie de dire que c'est lui le vrai héros. Lorsque j'ai découvert Ulysse 31, j'avais avoir 5 ans (la première diffusion française date 1981), et je préférais m'identifier à Télémaque qu'à Ulysse.

Thémis

Ulysse 31
Thémis est une extra-terrestre de la planète Zotra, enlevée avec son frère Noumaïos pour être sacrifiée au Cyclope de Poséidon. Elle a 6 ans, l'âge que j'avais pratiquement lorsque le DA est paru en France, et j'étais amoureux d'elle. C'est peut-être pour cela aussi que je préférais m'identifier à Télémaque, qui a toutes ses chances pour l'épouser quand ils seront grands (mais c'est une autre histoire). Thémis n'a que 6 ans, mais 6 ans de Zotra : elle a une maturité exceptionnelle qui en fait facilement une adolescente terrienne. Elle est télépathe, et a même des pouvoirs télékinésiques, c'est-à-dire qu'elle peut soulever et déplacer n'importe quoi (ou n'importe qui) uniquement par la force de la pensée. En outre, ses intuitions ne sont jamais mis en défaut et se révèlent très utiles pour Ulysse. Télémaque la prend comme sa petite sœur, et Ulysse s'en occupe et l'aime comme s'il s'agit de sa propre fille, et réciproquement. Comme Ulysse qui a envie de revoir la Terre, Thémis a envie de revoir sa chère Zotra. Cette enfant est remarquable de maturité et se révèle un modèle d'équilibre malgré son jeune âge. Thémis est inspirée d'une déesse grecque, celle de la loi et de l'ordre.

Nono

Ulysse 31
C'est le robot-jouet de Télémaque qu'Ulysse lui a offert pour son anniversaire. C'est lui qui apporte la touche comique du Da et permet de dédramatiser les situations les plus tendues. Serviable, doté d'une force herculéenne, mais peureux, il n'hésite cependant pas à risquer sa carcasse pour sauver ses amis. Bien que ce soit un robot, il éprouve une gamme très étendue d'émotions et de sentiments.

Critique du dessin animé

Ulysse 31 est l’un de mes DA préférés. Outre Thémis dont je ne parlerai pas plus car je ne serai pas objectif, c’est un scénario bien mené avec de nombreux apports culturels. Je ne puis porter un jugement qualitatif sur l’animation, car je ne suis pas spécialiste en la matière, mais au niveau dramatique, c’est du très grand art. Outre ces qualités qui font déjà d’Ulysse 31 un des meilleurs DA de mon enfance, il porte en lui les germes du DA par excellence, que nous sommes nombreux à considérer comme LE meilleur DA de tous les temps : j’ai nommé les Mystérieuses Cités d’Or (MCO). En effet, c’est le tandem Chalopin / Deyriès, on retrouve certains thèmes communs comme la recherche des origines, des mythes (Nazca) ou des personnages. Le premier épisode d’Ulysse a connu d’autres graphismes, avec notamment un Télémaque qui ressemble beaucoup de visage à Esteban. Ces deux-là auront d’ailleurs la même doubleuse, Jackie Berger (elle n’intervient pas dans tous les épisodes d’Ulysse 31 cependant). Je rajouterai encore que les décors chaotiques de l'Olympe sont excellents. Imaginez une absence totale de géométrie (pourrait -on un plan non euclidéen ?) également sans haut ni bas ni gauche ni droite, un univers disproportionné, sans aucune logique. A l'image de ces dieux dont on ne voit jamais rien (sinon quelque représentation imagée).

Sources

Synopsis : Planète Jeunesse
Illustrations : Planète Jeunesse + Coucoucircus




Commentaires

1.Posté par THIERRY le 05/11/2011 20:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ThierryB
J'aimais plutôt bien les aventures de ce lointain descendant du célèbre héros grec, même si je devenais déjà un peu "grand" pour les suivre. Ce qui était dommage, c'était l'ambiance assez triste qui règnait tout au long de l'histoire, heureusement conclue par le retour sur terre du héros et des siens :o)

2.Posté par Olivier CLASS le 06/11/2011 07:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

olivier_class
C'est vrai que pour la pauvre Thémis en particulier, c'était triste. Elle était parfois au bord de la dépression. Télémaque aussi avait du mal parfois.
Je pense que cette ambiance était voulue, car on voit que ces enfants, malgré l'adversité, ont été très courageux dans ces redoutables épreuves. Ca ne donne que plus de valeur à leurs exploits. Finalement, ça les rend très humains.
On a toujours dit que c'était un DA éducatif, sur un plan culturel, mais il l'est aussi sur le plan, comment dire… l'éducation de l'être, de la force de l'âme, du caractère (un DA de formation ou initiatique, comme on parle de roman de formation).

3.Posté par GÉNÉRATIONS INDOCHINE le 09/11/2011 18:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'adorais regarder ce dessin animé, en particulier pour Nono. Il était trop marrant.J'ai même été demandé à ma mère pour en avoir un vrai qui mangeait de vrai clous.
Quand je le regardais, je pensais que les Dieux et les "monstres" qu'Ulysse croisait sur son chemin étaient inventés. Jusqu'au jour où mon père m'a montré un livre qui expliquait qui étaient Médusa, Zeus, Athéna et compagnie. Et je me suis intéressée un tout petit peu à la mythologie.

4.Posté par KOYOLITE TSEILA le 10/11/2011 08:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

KoyoliteTseila
C'est grâce à ce dessin animé que mon intérêt pour la mythologie grecque a été éveillé. Du coup, j'ai voulu savoir qui était chaque dieu, quelle était son histoire et sa place au coeur de l'Olympe. En ce sens, c'est un dessin animé qui éveille à la curiosité et une manière originale de présenter l'Olympe.

5.Posté par MAESTRO le 11/11/2011 08:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Maestro
J'adorais Ulysse 31 quand j'étais petit. Ce mélange de SF et de mythologie me fascinait. Je revu la série il y a deux ans, avec ma fille, et je trouve que ça n'a pas pris une ride. Il faut dire que l'Odyssée et les récits mythologiques dont le DA s'inspire sont intemporels. Il est donc normal que la série bénéficie de cette qualité.

6.Posté par darth2602 le 08/11/2012 17:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Une des plus belles séries d'animation jamais produite avec "Les mystérieuses cités d'or" du même producteur. Bon par la suite il a fait Mask, Inspecteur Gadget, Pôle position et les Diplodos.... et là c'est le drame...

7.Posté par Jean-Luc FRADIN le 22/12/2015 00:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

LeChineur
indémodable......me manque plus que l'Odysséus a trouver en produit dérivé.....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! *** Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de valider les commentaires et de supprimer ceux qui sont contraires au règlement. ***







cookieassistant.com